Comparatif : 10 Nas 2 et 3 disques

Publié le 11/06/2008 par
Envoyer Imprimer
Sauvegarde : peu d’options
L’usage du Nas en tant que destination de sauvegarde n’appelle pas de commentaires particuliers. La plupart des constructeurs fournissent d’ailleurs un utilitaire permettant de définir et planifier les sauvegardes depuis les PC du réseau, mais il existe évidemment des solutions alternatives (et parfois gratuites) qui fonctionnent tout aussi bien !

En revanche, certains utilisateurs voudront toujours, en vertu du principe de précaution voulant qu’il ne faille jamais se contenter d’une solution de sauvegarde unique, backuper les données résidant sur le Nas lui-même. Dans ce cas, seuls Freecom, Iomega, Qnap et Synology offrent des fonctions spécifiques.


Tous quatre permettent déjà, en effet, d’utiliser un volume USB ou eSata branché sur le Nas comme cible de sauvegarde. Si la réplication doit se faire sur le réseau, alors Freecom acceptera tout partage SMB comme destination ; Iomega exigera un modèle de Nas identique, tout comme Qnap réclamera un Nas de même marque. Synology est plus souple, puisqu’il s’accommodera de toute cible compatible Rsync.



Plus rare, Freecom est aussi capable d’utiliser un partage SMB comme source de copie. Cela lui permet d’aller récupérer les données automatiquement sur un PC, un autre Nas, etc.

Enfin, notez également que le D-Link dispose d’un service de téléchargement que vous pourrez « détourner » pour réaliser les sauvegardes : il est possible en effet de demander le téléchargement périodique d’une source SMB !
Vos réactions

Top articles