Actualités cartes graphiques

Le test DirectX 12 de 3DMark est disponible

Publié le 26/03/2015 à 16:49 par
Envoyer Imprimer

Futuremark vient de rendre disponible son premier outil de test DirectX 12. Il s'agit d'un test synthétique, et non d'une scène complète, dont le but est de mesurer les performances de différentes API ainsi que des pilotes au niveau du surcoût CPU.

Rappelons d'une part que les API classiques, telles que DirectX 11 ou OpenGL, affichent un surcoût très élevé pour chaque commande, notamment parce qu'elles effectuent de nombreuses vérifications à la place du développeur. D'autre part, elles n'autorisent qu'un contrôle très limité sur le parallélisme au niveau de ces commandes, ce qui limite fortement la capacité des développeurs à exploiter tous les cœurs CPU.

Les API récentes, dites de bas niveau, telles que Mantle, DirectX 12 ou encore Vulkan, font exploser ces barrières en transférant presque tout l'aspect "contrôle" vers les développeurs. Si ceux-ci font en sorte de proposer un code à la fois robuste et efficace, les performances peuvent faire un bond au niveau du CPU, grâce à un surcoût réduit et à une meilleure utilisation de tous les coeurs.


C'est ce que permet de mesurer l'API Overhead Feature Test de 3DMark. Ce test, très léger au niveau du GPU, consiste à augmenter progressivement le nombre d'objets affichés dans la scène, et donc la charge CPU, jusqu'à se stabiliser à 30 fps. Plus l'API et le pilote graphique sont performants, plus il sera possible d'aller loin dans le test et donc d'afficher plus d'objets.

L'API Overhead Feature Test est compatible avec DirectX 11, DirectX 12 et Mantle. Dans le cas de DirectX 12, Windows 10 Technical Preview build 10041 ou supérieur sera nécessaire, et dans le cas de Mantle, le système devra bien entendu être équipé d'une Radeon compatible.

Nos confrères de PCPer ont pu effectuer quelques premiers tests avec des pilotes beta fournis par AMD et Nvidia. Dans ces premiers résultats, si les GeForce et leurs pilotes ont un avantage sensible sous DirectX 11, surtout en mode multithreading (basique), ce sont les Radeon et leurs pilotes qui prennent l'avantage sous DirectX 12. Les gains observés peuvent dans les deux cas être supérieurs à 10x entre DirectX 11 et DirectX 12. Des gains qui signifient qu'à charge égale il est possible de se contenter de plus petits CPU, ou qu'il sera possible pour les développeurs de décupler la complexité des mondes qu'ils créent.

Si vous disposez déjà de 3DMark (Advanced ou Professional), la mise à jour v1.5.884 devrait vous être proposée au prochain lancement. Quant à la course aux pilotes optimisés, elle ne devrait pas tarder.

AMD Catalyst 15.3 Beta

Tags : AMD; Catalyst; FreeSync;
Publié le 24/03/2015 à 11:29 par
Envoyer Imprimer

AMD a mis en ligne une nouvelle version beta de ses pilotes Catalyst 15.3 pour Windows 7 (SP1 minimum) et Windows 8 en versions 32 et 64 bits. Ces pilotes apportent en premier lieu le support du taux de rafraichissement variable (FreeSync, dont nous vous parlions en fin de semaine dernière).


Ces pilotes ajoutent également des profils Crossfire pour les jeux Battlefield Hardline, Evolve, Far Cry 4, Lords of the Fallen, Project Cars et Total War : Attila. Les amateurs de Crossfire apprécieront aussi une mise à jour des profils pour les jeux Alien Isolation, Assassin's Creed Unity, Civilisation – Beyond Earth, FIFA 2015, Grid Autosport, Ryse : Son of Rome, Talos Principle et The Crew. Notez enfin au sujet de Crossfire que ces pilotes désactivent temporairement le profil pour Dying Light, AMD et les développeurs investiguant actuellement un problème de performance.

Pour les autres, on retrouve également des nouveautés comme le support du mode Eyefinity « Mixed » (qui permet de cumuler des écrans en position normale et d'autres à 90°) sur les Radeon R9 285.

Des bugs ont également été corrigés comme des ecrans qui se déconnectent en Eyefinity avec trois écrans HDMI, des problèmes de sortie de veille (S3/S4) en mode Crossfire, et également des problèmes avec les écrans MST 4K. D'autres bugs concernant des problèmes spécifiques dans les jeux ont également été corrigés, vous en retrouverez la liste complète sur cette page. Le téléchargement de ces pilotes s'effectue directement sur le site d'AMD :

AMD Catalyst 15.3 Beta

Focus : FreeSync disponible : les premiers écrans déçoivent

Publié le 19/03/2015 à 16:59 par
Envoyer Imprimer

Enfin, après un peu plus d'une année, FreeSync débarque dans le commerce. Malheureusement, les premiers résultats obtenus sur l'Acer XG270HU nous ont terriblement déçus. Explications. FreeSync est à AMD ce que G-Sync est à Nvidia, à savoir son implémentation de la fréquence de rafraîchissement variable dont nous vous avons déjà expliqué le principe à plusieurs reprises. Rappelons brièvement que le rendu 3D temps réel souffre très souvent de...

[+] Lire la suite

La spécification HSA 1.0 disponible

Publié le 19/03/2015 à 11:51 par
Envoyer Imprimer

La fondation HSA (Heterogenous System Architecture) a annoncé cette semaine la publication de la version 1.0 de sa spécification. Pour rappel, le but de cette technologie est de proposer des solutions pour les problèmes d'hétérogénéité des plateformes de calcul - CPU et GPU – qui diffèrent fondamentalement dans leur fonctionnement et dans leur programmation. HSA tente de résoudre certains de ces problèmes, notamment autour de la manière de collaborer autour d'un espace mémoire unique.

Trois documents ont été publiés, ciblant respectivement le matériel, les développeurs bas niveau (ceux qui réalisent les outils, compilateurs, etc) et les développeurs d'applications (avec notamment un support de C++, Java et Python). Toutes ces spécifications sont téléchargeables librement sur le site de la fondation.

Lancé (et toujours présidé) par AMD, l'effort HSA regroupe désormais d'autres sociétés, particulièrement dans le monde de la mobilité. La fondation compte désormais parmi ses membres ARM, Imagination Technologies (PowerVR), LG, Mediatek, Qualcomm et Samsung.

Mantle : guide de programmation disponible

Tags : AMD; Mantle;
Publié le 19/03/2015 à 05:05 par
Envoyer Imprimer

AMD vient de rendre disponible, comme promis, le guide de programmation de son API propriétaire Mantle. Ce guide est avant tout fourni à titre d'information puisqu'AMD conseille dorénavant aux développeurs de s'orienter vers les autres API de bas niveau, telles que Direct3D 12 ou Vulkan, face auxquelles sa propre API n'a plus réellement d'utilité.


Mantle est cependant totalement fonctionnel pour les développeurs qui seraient intéressés, et ce guide de programmation sera l'occasion d'en apprendre en peu plus sur le fonctionnement des GPU modernes ou de se faire la main sur les API graphiques de plus bas niveau, en attendant que Direct3D 12 et Vulkan, similaires, soient disponibles. A la lecture rapide de ce document on réalise d'ailleurs, si cela était encore nécessaire, à quel point Mantle les a influencées.

Parmi les petits détails, nous avons noté qu'AMD n'a pas implémenté toutes les fonctionnalités des GPU dans Mantle, soit parce qu'elles sont trop complexes avec un intérêt limité, soit parce qu'elles peuvent être remplacées par d'autres techniques. C'est par exemple le cas du Stream-Out, qui avait été introduit par DirectX 10 avec les Geometry Shaders, ou encore du Line AA, forme d'antialiasing utilisée par certaines applications professionnelles.

AMD explique également avoir intégré un paramètre qui permet de demander aux pilotes d'essayer, sans garantie, d'uniformiser la qualité du rendu quand deux GPU différents sont utilisés. L'utilisation principale qui est visée est ici un APU avec un GPU d'entrée de gamme, dont la qualité du filtrage des textures peut varier par défaut.

Pour ceux que ça intéresse, le guide est téléchargeable par ici.


Top articles