Actualités cartes graphiques

AMD lance ses pilotes Radeon Adrenalin

Publié le 12/12/2017 à 15:00 par
Imprimer

C'est désormais une tradition, depuis trois ans AMD profite de la fin d'année pour lancer une nouvelle version de ses pilotes graphiques. Des versions qui apportent en général des changements importants côté logiciel (comme le remplacement heureux fin 2015 du CCC), ou de nouvelles fonctionnalités (c'était le cas l'année dernière avec ReLive et Radeon Chill par exemple).

Ce nouveau millésime est baptisée "Adrenalin" et apporte quelques petites améliorations et des nouveautés beaucoup plus originales. D'un point de vue esthétique, on pourra choisir parmi trois nouveaux thèmes pour ceux qui voudraient un peu de variété dans leur panneau de contrôle. En grande majorité, AMD raffine les fonctionnalités introduites ces dernières années. Le Frame Rate Target Control par exemple n'est plus limité qu'aux titres DirectX, il fonctionne désormais avec les jeux Vulkan.

Si il n'y a pas de gain de performance particulier, AMD indique qu'il continue a travailler en permanence non seulement sur les performances mais aussi à réduire la latence au niveau de ses pilotes, que ce soit en usage normal ou avec certaines fonctions additionnelles (par exemple ReLive). Ce sont les améliorations logicielles qui sont mises en avant par cette mise à jour.

Du côté de WattMan, l'outil d'overclocking et de monitoring intégré, AMD a rajouté la possibilité de sauvegarder (dans un format XML) ses profils pour pouvoir les charger ou les partager avec d'autres utilisateurs.

Radeon Chill, la technologie qui limite le framerate de manière "intelligente" en fonction de vos mouvements de souris/clavier, ne se cantonnera plus qu'a quelques jeux : AMD a retravaillé son algorithme pour le rendre plus universellement compatible. Tous les titres DirectX et Vulkan pourront donc en profiter désormais.

Enfin, l'Enhanced Sync (technologie qui vise à limiter les effets de déchirement) est désormais compatible avec les jeux Vulkan, le Multi GPU... et surtout tous les GPU GCN là où seuls les Polaris et Vega pouvaient en profiter jusque là.

AMD a aussi travaillé sur sa fonctionnalité ReLive en rajoutant de quoi éditer et partager ses captures d'écrans et vidéos vers différents réseaux sociaux (en simultanée). D'autres fonctionnalités plus spécifiques à la capture ont aussi été ajoutées (fonctionnement en mode fenêtré/borderless, jeux sous Vulkan, capture des overlays de chat tiers comme Twitch, etc).

Les réglages en cours de jeu via un overlay

Du côté des nouveautés pures, on retrouve ce qu'AMD appelle tout simplement "Radeon Overlay" : un système qui permet d'afficher et de régler certains paramètres graphiques directement à partir du jeu.

En appuyant sur un raccourci clavier (par défaut Alt + R), un menu semi transparent s'affiche à droite de l'écran permettant d'effectuer des actions. On pourra utiliser la souris sur cet overlay (qui capture vos clics sur cette partie de l'écran) et contrôler quelques réglages :

  • Radeon Chill
  • FRTC
  • FreeSync
  • les couleurs

Deux autres panneaux sont offerts, un réservé à ReLive pour toutes les fonctionnalités de capture, et l'autre pour le monitoring. Ce panneau permet d'afficher un overlay persistant, dans un coin de l'écran avec une série d'informations au choix. Parmis celles ci on retrouve les FPS, les taux d'utilisation CPU, GPU, RAM et VRAM, les fréquences GPU/RAM, la vitesse de rotation des ventilateurs, la température GPU ou sa consommation estimée ! C'est plutôt pas mal et ce panneau permet met d'enregistrer ces valeurs sous forme de log et de définir le temps de rafraîchissement. A noter que ce monitoring ne semble pas marcher avec les jeux OpenGL, au moins sous Windows 7, ou il n'apparaît pas dans le menu overlay.

 
 

On se doit de pointer que l'on a noté quelques clignotements sur cet overlay monitoring sous Windows 7 avec les jeux DX9 (un bug qu'AMD nous dit avoir corrigé pour sa prochaine mise à jour), ou que de manière assez originale, l'overlay s'affiche en plein écran sur un jeu lancé en mode fenêtré (l'overlay apparaissant par dessus Windows). En pratique, vous pouvez même lancer l'overlay a tout moment sous Windows, qu'un jeu soit lancé où non.

Ceci est lié au mode de fonctionnement particulier de ce menu, AMD insère lui même son overlay par son driver. Ce n'est pas le cas des autres logiciels (Fraps, OCAT, OBS, etc) qui en général injectent leur code dans celui du jeu pour réaliser cet affichage. La solution d'AMD est donc plus universelle et évitera les déconvenues avec les jeux qui font la chasse aux injections diverses (une technique utilisée aussi par des HUDs et des bots, on se souvient que Bungie avait eu la main assez lourde au lancement de Destiny 2 ! ).

Le monitoring dans la poche

C'est la seconde grande nouveauté introduite par AMD, une application pour smartphone et tablette baptisée AMD Link. Cette application, disponible pour iOS (10+) et Android (5+) déporte les fonctionnalités de monitoring mentionnées plus haut sur un périphérique externe.

Techniquement il faudra que votre smartphone ou tablette soit relié au même réseau local que votre PC. L'appairage se fait très simplement via un QR Code affiché dans Radeon Settings, l'application vous indiquant même où aller.

 
 

Nous avons pu tester une version beta de la version iOS, les utilisateurs habitués de cette plateforme noteront un look qui détonne et pour cause, AMD utilise un look material design signé Android sur les deux plateformes. En pratique l'application est assez fonctionnelle au delà de quelques petits errements ergonomiques (des animations lentes et parfois incohérentes) et permet même de se connecter à différents PC.

En résumé

AMD continue de proposer de nouvelles fonctionnalités du côté de ses pilotes graphiques, et cette mouture annuelle est loin d'être dénuée d'intérêt. La possibilité d'activer des options comme Chill ou surtout de régler ses couleurs dans un jeu sans revenir sur le bureau rend l'utilisation des pilotes significativement plus intuitive.

Et du côté d'AMD Link, si les fonctionnalités sont assez réduites (pour l'instant limitées au monitoring et à ReLive), on espère que le constructeur les fera évoluer en rajoutant la possibilité d'effectuer certains réglages. L'overclocking par exemple, que ce soit par le biais de l'overlay ou du smartphone, semble une piste d'amélioration évidente pour les versions à venir !

Les pilotes "Adrenalin" sont disponibles sur le site d'AMD, ici pour Windows 10  et là pour Windows 7 . Les applications mobiles sont (ou vont être dans les prochaines heures) disponibles sur les stores respectifs (iOS  et Android ).

Vous pouvez retrouver l'intégralité de la présentation d'AMD ci dessous :

 
 

NVIDIA lance la Titan V, GV100 et 3000$

Publié le 08/12/2017 à 09:21 par
Imprimer

Nvidia vient d'annoncer la Titan V, première carte non-Tesla basée sur le GV100 annoncé en mai 2017. Ce monstre de 21,1 milliards de transistors gravés en 12nm FFN par TSMC est ici cadencé à 1200/1455 MHz pour une puissance maximale de 15 TFlops en FP32, contre 1370 MHz pour une Tesla V100. Comme sur les Tesla, 80 des 84 SM sont actifs soit 5120 unités de calculs et 320 unités de texturing là ou une Titan Xp et son GP102 en embarque 3840 et 240. Le nombre de ROPs du V100 n'est toujours pas connu.

Côté mémoire alors qu'une Tesla V100 embarque 16 Go de HBM 1.75 Gbps en 4096-bit, la Titan V se "contente" de 12 Go à 1.7 Gbps soit une bande passante de 653 Go/s au lieu de 900 Go/s. Le TDP est inchangé à 250 watts, la carte étant alimentée par deux connecteurs PCIe, un 8 broches et un 6 broches. Contrairement au Tesla on dispose de sorties graphiques, trois DisplayPort et une HDMI.

 
 

La carte reprend le design traditionnel des cartes Founders Edition de Nvidia si ce n'est qu'on a droit pour 3000$ au doré. A noter que l'association de deux cartes, qui requiert un ou deux ponts NVLink à 600$, n'est pas disponible sur Titan V.

A défaut d'être abordable et même peut être intéressante pour d'autres usages que le calcul, l'arrivée de la Titan V devrait permettre de voir l'architecture Volta à l'oeuvre dans d'autres domaines. Reste que l'arrivée d'une Titan basée sur un GV100 et non pas sur un "GV102" n'est pas forcément le signe d'une arrivée rapide de Volta sur des GPU plus grand public, ce qui serait regrettable !

AMD bride discrètement certaines RX 560

Tags : AMD; RX 555; RX 560;
Publié le 07/12/2017 à 15:57 par
Imprimer

Lancée en avril dernier, la RX 560 se basait alors sur un GPU Polaris 21 intégrant 16 Compute Units pour un total de 1024 unités de calculs avec une fréquence de base "jusqu'à" 1175 MHz et un boost "jusqu'à" 1275 MHz.

Nos confrères de Heise.de  sont tombés sur une mise à jour de la fiche produit chez AMD mentionnant que désormais le RX 560 pouvait être composé de 14 ou 16 de ces CUs, soit 896 ou 1024 unités de calculs soit une baisse de 12,5% de puissance de calcul brut. Le débit mémoire de 7 Gbps annoncé lors du lancement n'est pour sa part pas précisé.

Les partenaires d'AMD proposent déjà ces variantes puisqu'il existe deux Sapphire Pulse Radeon RX 560 4GD5  par exemple :

  • 11267-00, avec 1024 unités à 1300 MHz (boost) et 4 Go de GDDR5 7 Gbps
  • 11267-18, avec 896 unités à 1226 MHz (boost) et 4 Go de GDDR5 6 Gbps

En plus des différences côté GPU, avec 17.5% de moins en puissance du fait de l'écart de fréquence en plus de l'écart d'unités, on remarque que la mémoire GDDR5 est également 14,3% moins rapide.

AMD confirme avoir introduit une version castrée de la RX 560 cet été, afin de proposer plus d'options dans la gamme RX 500 et indique qu'il va travailler avec ses partenaires pour que la différence soit plus claire pour les consommateurs tout en s'excusant d'une situation… qui aurait pu facilement être évitée en appelant cette version RX 555 par exemple. Les voies du marketing sont décidément impénétrables !

Pilotes GeForce 388.43 pour Doom VFR

Publié le 30/11/2017 à 15:19 par
Imprimer

Dans la foulée de son concurrent, Nvidia propose également aujourd'hui un pilote pour ses cartes graphiques optimisé pour Doom VFR.

Cette version 388.43 apporte également le retour du NV Tray sous "la demande populaire" d'après les releases notes du constructeur.

Le téléchargement s'effectue comme toujours sur le site de Nvidia, vous pourrez trouver les pilotes en version Windows 7 64 bits ici , et pour Windows 10 64 bits là .

Powercolor annonce ses Vega 56/64 custom

Publié le 30/11/2017 à 13:41 par
Imprimer

Après Gigabyte, c'est Powercolor qui vient d'annoncer deux références de Vega customs, les AXRX VEGA 56 8GBHBM2-2D2H/OC  et AXRX VEGA 64 8GBHBM2-2D2H/OC .

 
 

Les deux cartes reprennent une structure commune avec un PCB personnalisé assez haut, 15cm. Le système d'alimentation repose sur deux connecteurs 8 broches et le constructeur annonce un système d'alimentation 12 phases.

Le refroidissement est assuré par un double radiateur parcouru par deux heatpipes de 8mm et quatre de 6mm, le tout étant surplombé par trois ventilateurs (qui resteront arrêtés jusque 60° comme cela se généralise aujourd'hui sur les modèles custom).

Physiquement ces cartes sont imposantes, 316mm x 150mm x 55mm et s'étalant en hauteur sur trois slots. Côté fréquences, le modèle 64 est annoncé avec une fréquence boost de 1607 MHz (+61 MHz) et la mémoire reste à 1.9 Gbps. Le modèle 56 n'a pas de fréquence annoncée sur le site du constructeur, leur intérêt est de toute façon très relatif étant donné le fonctionnement des Boost/Turbo sur les cartes graphiques modernes.

La disponibilité n'est pas annoncée tout comme le prix, le site en ligne overclockers.co.uk  l'a tout de même référencé en précommande pour un prix assez élevé, 589 livres pour le modèle 64, soit le prix des versions pack watercoolées chez ce revendeur.

Top articles