Actualités cartes graphiques

Dossier : AMD Radeon R9 295X2 : 550W et watercooling

Publié le 14/04/2014 à 17:30 par
Envoyer Imprimer

Pour le dérivé bi-GPU de la Radeon R9 290X, AMD a opté pour un changement radical en passant au refroidissement liquide. De quoi éviter tout compromis sur les performances tout en maîtrisant enfin les nuisances ?

[+] Lire la suite

Mantle pour le nouveau Civilization

Tags : AMD; Mantle;
Publié le 14/04/2014 à 16:15 par
Envoyer Imprimer

AMD vient d'annoncer un partenariat avec 2K Games afin d'implémenter l'API Mantle au sein du prochain Civilization : Beyond Earth qui vient à peine d'être dévoilé.


Développé par Firaxis, ce nouvel opus orienté science-fiction du célèbre jeu de stratégie au tour par tour est attendu pour l'automne.

AMD lance la Radeon R9 295X2 avec WC AIO

Tags : AMD; R9 295X2; Radeon;
Publié le 08/04/2014 à 15:08 par
Envoyer Imprimer

C'est devenu une tradition, chaque GPU haut de gamme fini par être intégré par paire sur une carte graphique extrême. Pour cette nouvelle génération bi-GPU, alors que Nvidia a déjà levé un coin du voile sur la future GeForce GTX Titan Z, c'est AMD qui dégaine le premier avec la Radeon R9 295X2 et un recours au refroidissement liquide pour éviter tout compromis sur les performances !


Refroidir les cartes graphiques bi-GPU représente un challenge, d'autant plus quand la consommation d'un seul GPU est déjà difficile à gérer comme c'est le cas pour Hawaii et les Radeon R9 290X. Avec une Radeon R9 290X dont le TDP approche des 300W, AMD était clairement en difficulté pour produire une carte graphique bi-GPU digne de ce nom. En face, Nvidia a fait un effort important pour grappiller quelques points d'efficacité en plus sur ses refroidisseurs, et dispose d'un GPU moins gourmand. Le match pouvait sembler gagné d'avance pour Nvidia et AMD a probablement rapidement compris qu'il s'agissait d'une voie sans issue… à moins de passer au watercooling.


Cette approche permet à AMD de viser un TDP de près de 600W pour proposer une vraie double Radeon R9 290X, et pas de l'ordre des cartes de référence dont la fréquence a tendance à chuter plus ou moins fortement, mais une double Radeon R9 290X de la trempe des cartes partenaires capables de maintenir leur fréquence maximale.


AMD n'a fait aucun compromis au niveau de ses spécifications. Elles sont même légèrement supérieures avec une fréquence GPU qui passe de 1000 MHz à 1018 MHz. De quoi afficher une puissance de calcul totale de plus de 11 Teraflops, là où Nvidia a annoncé 8 Teraflops pour la future GeForce GTX Titan Z.

En attendant notre test complet, voici les résultats que nous avons obtenus au niveau de la consommation, du bruit et des températures :


En dehors d'un manque flagrant de discrétion au repos, d'autant plus qu'il y a en sus du souffle du ventilateur un bruit assez peu agréable en provenance des pompes, la solution retenue par AMD se comporte globalement plutôt bien en charge compte tenu de sa consommation record qui dépasse les 500 watts dans nos tests. Est-ce pour autant suffisant pour vous faire craquer sur cette carte, qui sera sans surprise la plus rapide du marché ?

Pilotes GeForce 337.50 beta

Publié le 07/04/2014 à 15:30 par
Envoyer Imprimer

Nvidia avait profité de la GDC la semaine dernière pour parler d'optimisations à venir dans son pilote DirectX 11 pour Windows. Le constructeur évoquait ainsi avoir ré implémenté les « deferred contexts » et améliorer la latence de certaines instructions DirectX, indiquant que ce pilote serait rapidement rendu disponible. C'est aujourd'hui le cas avec le lancement de ces pilotes 337.50, en version beta.


Côté gains de performances, si le constructeur évoque des gains en mono et multi GPU, à l'image de ce que l'on a vu avec Mantle, c'est avant tout dans les configurations, jeux et situations ou le CPU est le facteur limitant que l'on observera les plus gros gains. Le constructeur met ainsi en avant des résultats avec un SLI de 780 Ti ou il évoque 20% de gains dans Call of Duty : Black Ops 2 et un peu plus de 40% dans Sniper Elite V2 ou Total War : Rome 2, sans précision sur les réglages et résolutions utilisés.

En mono GPU avec une 780 Ti, le constructeur indique un gain de 2% sous Battlefield 4 en 1920 par 1080 ultra, et un peu plus de 4% sous Thief dans la même résolution (mode high) avec les nouveaux pilotes, par rapport aux pilotes précédents.

Le téléchargement des pilotes s'effectue sur le site du constructeur en français :

AMD FirePro W9100 : 2.6 Tflops DP, 16 Go

Tags : AMD; FirePro; GCN; Hawaii; OpenCL;
Publié le 07/04/2014 à 14:00 par
Envoyer Imprimer

Alors qu'AMD a décidé de monter en puissance au niveau de sa gamme de cartes graphiques professionnelles FirePro, nous y attendions bien entendu l'arrivée d'une déclinaison à base de son dernier GPU Hawaii. C'est désormais chose faite avec la FirePro W9100.


La FirePro W9100 intègre comme prévu une version complète du GPU Hawaii, dont la totalité des unités de calcul sont actives. Par rapport à la Radeon R9 290X, seule la fréquence GPU est en légère baisse de manière à contenir à 275W alors que la mémoire embarquée passe à 16 Go de GDDR5, un nouveau record pour une carte de série.

AMD avait conservé secret un détail de son GPU Hawaii très important dans le monde professionnel : son débit de calcul en double précision. Précédemment, les Radeon haut de gamme profitaient du débit maximal dont était capable le GPU, par exemple 1/4 du débit simple précision pour le GPU Tahiti, pour la Radeon HD 7970 comme pour la FirePro W9000. Avec la Radeon R9 290X, AMD nous avait expliqué que le débit en double précision avait été artificiellement limité à 1/8ème.


Nous apprenons aujourd'hui que son nouveau GPU est en fait capable d'un débit équivalent à la moitié de la simple précision, ce qui autorise un nouveau record en la matière : 2.6 Tflops en FMA 64-bit. Cette puissance de calcul associée à une prise en charge très performante des opérations logiques et sur les entiers permet à la FirePro W9100 de largement dominer la concurrence sur le plan du calcul massivement parallèle. Avec un framebuffer de 16 Go, elle pourra par ailleurs travailler sur de larges sets de données.

Au niveau logiciel, AMD met en avant un pilote OpenGL professionnel mais surtout le support d'OpenCL 1.2 et d'OpenCL 2.0, dès que celui-ci sera disponible. De son côté, Nvidia traîne des pieds face au support de ces API standardisées, préférant pousser une approche propriétaire avec CUDA. C'est ce qui permet aux Quadro de profiter d'un avantage exclusif dans les applications qui ont fait le choix de son API ou d'un module qui y fait appel tel que le moteur de rendu Iray.

Avec des équipes largement plus importantes, Nvidia essaye de proposer sur le marché professionnel des solutions de plus en plus complètes et spécifiques, maîtrisant le matériel, l'API et le middleware. De son côté, AMD doit se contenter de proposer un accélérateur le plus performant possible pour les applications qui reposent sur des technologies ouvertes et jouer sur le rapport prestation/prix.


Sur le papier la FirePro W9100 semble plutôt bien s'en tirer face à ses concurrentes qui sont les Quadro K5000 (2200€) et K6000 (6000€). Si AMD s'attaque à ces 2 cartes Nvidia, c'est parce que la position tarifaire de 3500€ (3999$) de la FirePro W9100 la situe entre celles-ci. A noter cependant qu'AMD a tendance à annoncer des prix assez agressifs sur un marché où les revendeurs ont tendance à pousser de très grosses marges, il est donc probable qu'en pratique la FirePro W9100 se négocie plutôt à 4000€ en Europe.

Rappelons qu'en Europe, AMD fait dorénavant confiance à Sapphire pour la distribution de sa gamme FirePro, tout comme Nvidia se repose sur PNY.


Top articles