Actualités processeurs

Nouveaux Pentium et Core i3 Haswell en approche

Publié le 26/03/2015 à 14:00 par
Envoyer Imprimer

Nos confrères de CPU-World nous rapportent le lancement imminent de nouvelles références dans la gamme des Core i3 et des Pentium Haswell. Il s'agira de la seconde évolution de ces gammes, le constructeur ayant déjà introduit de nouveaux modèles en juillet dernier en augmentant les fréquences de 100 MHz.

Le lancement de ces nouvelles références devrait se faire sous peu, afin de temporiser l'arrivée des versions Core i3 et Pentium de Skylake qui ne devraient être lancées que dans un second temps.

Côté nouveautés, on note trois processeurs qui viennent rajouter 100 MHz de plus en haut de trois des quatre séries d'entrée de gamme du constructeur, à savoir :

- Core i3-4170 : 3.7 GHz (3.6 GHz pour le Core i3-4160 actuel)
- Pentium G34 70 : 3.6 GHz (3.5 GHz pour le Pentium G3460)
- Pentium G3260: 3.3 GHz (3.2 GHz pour Pentium G3250)

La gamme des Core i3 4300 ne verra pas l'apparition d'un hypothétique i3-4380 (cette gamme se différencie des Core i3-4100 par la présence de 4 Mo de cache L3 au lieu de 3, et d'un GPU avec 20 unités au lieu de 16).


En parallèle à ces sauts de fréquences, quatre modèles avec un TDP réduit seront lancés, les Core i3-4370T, Core i3-4170T, Pentium G3460T et Pentium G3260T. Ces modèles disposent d'un TDP réduit à 35 watts (contre 54 pour les modèles classiques) mais cela se paye par une baisse de fréquences par rapport aux références non T. Ainsi, si le Core i3-4170 est cadencé à 3.7 GHz, la version T du même processeur est cadencée à 3.2 GHz. Des nomenclatures qui n'amélioreront pas la lisibilité déjà complexe de l'offre d'entrée de gamme d'Intel.

Seulement deux modèles pour Broadwell-K ?

Publié le 24/03/2015 à 12:17 par
Envoyer Imprimer

Nos confrères de VR-Zone ont noté l'arrivée sur les sites d'Asus et d'Asrock des caractéristiques des Broadwell-K. Pour rappel, si aujourd'hui les versions mobiles « Ultrabook » et dual core sont disponibles, les modèles quad core mobiles et la déclinaison Desktop de Broadwell sont attendus pour mi 2015. Dans le cas de la version Desktop (baptisée Broadwell-K), Intel avait confirmé les rumeurs qui indiquaient qu'il s'agirait de modèles 65 watts qui incluraient qui plus est des IGP « Iris Pro » qui ont la particularité d'être accompagnés d'un large cache L4. Pour rappel, un Core i7 Haswell 4770K dispose d'un TDP de 84 watts (88 pour le 4790K).

La confirmation d'un TDP plus bas par Intel laissait penser que la gamme serait étroite et que les fréquences seraient certainement en retrait par rapport aux Haswell-K, et c'est le cas selon nos confrères. Seuls deux modèles, les Core i7-5775C et les Core i5 5675C seront lancés.


Côté fréquences on ne sera pas surpris de voir qu'elles sont en baisse. Là où le Core i7 4790K propose une fréquence de base de 4 GHz et 4.4 GHz pour sa meilleure fréquence Turbo, on se contentera de 3.3 et 3.7 GHz sur le Core i7 5775C. Le cache est également revu à la baisse avec seulement 6 Mo (contre 8 sur Haswell). Malgré l'absence de « K », les coefficients multiplicateurs de ces versions « C » seront bel et bien débloqués.

Ces deux modèles seront utilisables pour rappel sur des cartes mères Z97, la compatibilité Broadwell étant l'un des atouts mis en avant par Intel pour les différencier des très similaires Z87. Un argument qui, si cette gamme étroite se confirme, en décevra plus d'un. Si la présence d'un L4 apportera un petit plus, la comparaison face à un 4790K sur les tâches CPU pures devrait être rude, même si la partie graphique devrait être significativement plus performante. On notera que des versions R en BGA (pour intégration dans des All in one par exemple) seront également lancées, avec un troisième modèle exclusif et de petites variations dans les fréquences.

Les amateurs de performances CPU pures attendront la génération suivante, Skylake, qui sera disponible en version 95W « K » (avec coefficient multiplicateur débloqué). Une attente courte puisque ces modèles sont attendus – sauf nouveau retard - au troisième trimestre.

Godavari confirmé par ASRock

Publié le 17/03/2015 à 13:38 par
Envoyer Imprimer

ASRock a mis en ligne la semaine passée de nouveaux bios pour ses cartes mères FM2A78M-HD+ R2.0 et FM2A78M-ITX+. Basées sur le chipset AMD A78 et dotées d'un Socket FM2+, elles sont les premières à disposer d'un support pour Godavari.


Pour rappel Godavari est une évolution de Kaveri prévue pour cet été. Il n'y aura a priori pas grand-chose à se mettre sous la dent si ce n'est des fréquences supérieures avec 4.1 GHz au mieux en Turbo pour le CPU et 856 MHz pour le GPU sur le futur A10-8850K, contre 4.0 GHz et 720 MHz sur l'actuel A10-7850K.


Source VR-Zone

Intel Xeon D, SoC Broadwell 14nm et 2x10GbE

Tags : Intel; Xeon; Xeon D;
Publié le 10/03/2015 à 09:14 par
Envoyer Imprimer

Intel lance les Xeon D, ses premiers SoC basés sur son architecture x86 haute-performance. Il s'agit en l'occurrence d'une puce gravée en 14nm et utilisant donc des cœurs Broadwell. Pour l'instant deux déclinaisons avec un TDP de 45W et disposant de l'Hyperthreading sont lancées, le Xeon D-1540 avec 8 cœurs à 2 GHz et un Turbo à 2.6 GHz et le Xeon D-1520 qui a 4 cœurs à 2.2 GHz et un Turbo à 2.6 GHz, mais la gamme devrait être étendue au second semestre. Selon Intel le D-1540 serait 3.4x fois plus performant qu'un Atom C2750 20W (8 cœurs Silvermont à 2.4-2.6 GHz) avec une performance par watts 70% supérieure.

 
 

Côté technique Xeon D intègre de 2 à 8 cœurs Broadwell dotés comme d'habitude 256 Ko de cache L2, le cache de dernier niveau partagé étant pour sa part de 1,5 Mo par cœur soit 12 Mo dans le meilleur des cas. Les instructions TSX qui avaient fait leur apparition sur Haswell avant d'être désactivées suite à un bug sont cette fois de retour, et Intel annonce un gain d'IPC de 5,5% environ sur Broadwell.

Deux canaux 64-bits sont intégrés pour la mémoire, ils peuvent adresser de la DDR4 1.2V ou de la DDR3L 1.35V et supportent la mémoire ECC ou non-ECC, Registered ou Unbuffered. On doit se limiter à 4 barrettes par CPU ce qui permet tout de même d'atteindre 128 Go avec des RDIMM ou 64 Go avec des UDIMM/SODIMM, attention toutefois pour se faire il faudra des barrettes de 16 Go faisant donc appel à des die de 8 Gb ce qui n'est supporté qu'en DDR4.

24 lignes PCIe Gen3 sont intégrées, un premier bloc de 16 peut être géré en 1x16, 2x8 ou 4x4, et un second bloc en 1x8 ou 2x4. Le PCH qui est donc intégré sur la même puce d'où la dénomination SoC, gère pour sa part 6 ports SATA 6 Gbps, 4 ports USB 3.0, 2 ports USB 2.0 ainsi que 8 lignes PCIe Gen2. On trouve également deux contrôleurs Ethernet 10 GbE sur la puce qui peuvent également fonctionner en 1 GbE ou 2.5 GbE, en comparaison des 4 contrôleurs 2.5/1 GbE intégrés dans un Atom C2750.

 
 

Intel intègre sur les Xeon D un nouveau mécanisme dénommé Hardware Power-States (HWP). Alors que c'est l'OS qui indiquait au processeur quel couple de fréquence/tension (P-State) utiliser, le processeur est désormais capable d'être autonome de ce côté ce qui sera d'après Intel plus efficace.

Logiquement les Xeon D viendront s'intercaler entre les SoC Atom et les Xeon E5 v3, reste à voir à quel point ils feront de l'ombre aux Xeon E3 v3 qui sont de "simples" Haswell LGA 1150 avec support de l'ECC. Avec un tarif de 199$ pour le D-1520 et 581$ pour le D-1540, ils sont en tout cas positionnés de manière assez agressive puisque moins onéreux que les Xeon E3/E5 4 et 8 cœurs qui ne sont pas des SoC et nécessitent donc des puces additionnelles. Intel destine les premiers Xeon D aux data center et plus particulièrement au cloud, mais des versions plus spécifiquement destinées au réseau sont prévues pour le second semestre. Dernière précision, comme vous pouvez le voir sur cette ASRock Rack D1540D4X, ces Xeon D sont au format BGA et pas LGA, ils sont donc soudés sur la carte mère. La seconde carte mère est une SuperMicro X10SDV-TLN4F, dotée d'un D-1540 elle sera à environ 900$.

 
 

Pas d'AVX-512 pour les Core i7/i5 Skylake ?!

Publié le 06/03/2015 à 15:15 par
Envoyer Imprimer

Annoncé en 2013, l'AVX-512 est une extension du jeu d'instruction AVX qui rajoute des instructions SIMD 512 bits, soit le double de l'AVX actuel, pouvant cibler aussi bien des données entières que flottantes. Il est ainsi possible d'appliquer avec ces instructions vectorielles une même opération sur 16 données 32-bits en simultané (ou 8x64 bits), contre deux-fois moins en AVX classique qui se limite à 256-bits d'ou des performances doublées dans des cas rares mais idéaux (cf. cette page pour le principe)

On trouve plusieurs groupes d'instructions AVX-512, avec pour commencer un socle commun dénommé AVX-512 Foundation (AVX512F) qui sera à la fois supporté par les processeurs x86 à compter de Skylake mais aussi par les coprocesseurs Xeon Phi à compter de Knights Landing, ces deux architectures devant voir le jour cette année. On trouve également des groupes d'instructions additionnels destinés à des domaines spécifiques et qui sont détaillé dans l'Intel Architecture Instruction Set Extensions Programming Reference.


Dans une présentation de juillet 2014, Intel précisait que Skylake supporterait AVX512F ainsi que trois groupes d'instructions supplémentaires AVX512BW et AVX512DQ ainsi que la possibilité de travailler sur des vecteurs de taille inférieure à 512-bits (AVX512VL). Mais il était également précisé qu'AVX-512 était un jeu d'instruction pour Xeon, et ce n'est pas Skylake mais bien "Skylake Xeon" qui est mentionné.

Les Skylake en version "Core" seront-ils dépourvus d'AVX-512 ? Un autre indice se situe sur cette page dédiée à l'Intel Software Development Emulator, un logiciel qui permet d'émuler sur les processeurs actuels le support de futurs jeux d'instruction. Elle précise que les dernières versions apportent l'émulation d'instructions AVX-512 supplémentaires qui seront supportées par de futures versions des Intel Xeon qui seront introduites après Knights Landing. Difficile de savoir si il est bien question de Skylake ou de son successeur CannonLake, mais dans tous les cas il n'est bien question que de Xeon.

Pour aller plus loin nous avons téléchargé le logiciel Intel SDE qui propose dans son répertoire \misc\cpuid les CPUID (cf. Wikipedia) attendus pour les futurs processeurs Intel présent mais aussi à venir. On trouve ainsi par exemple un sous-répertoire hsw pour Haswell, bdw pour Broadwell, cnl pour CannonLake… mais aussi skl pour Skylake et sklx pour Skylake dans sa déclinaison Xeon. Si on analyse le contenu des registres permettant de connaitre les instructions supportées par les processeurs, on se rend compte que seul Skylake dans sa déclinaison Xeon supporte AVX512F (ainsi que AVX512VL, AVX512CD, AVX512DQ, AVX512BW) !


En jetant un œil au contenu des versions précédentes de Intel SDE on note la présence du répertoire skl dès la dernière version encore téléchargeable, la 6.22 de mars 2014. Le CPUID est inchangé par rapport à la version actuelle, et il est probablement présent comme tel depuis la version 6.1 de juillet 2013 ayant introduit le support de Skylake pour l'émulation des instructions MPX. L'apparition du répertoire sklx date pour sa part 7.1.0 de juillet pour lequel Intel indiquait "Added support for additional Intel AVX-512 instructions.".

CannonLake a pour sa part fait son apparition avec la version 7.8 de juillet dernier pour laquelle il est indiqué "Added support for additional Intel AVX-512 instructions (AVX512-VMBI and AVX512-IFMA).", ces deux extensions d'AVX-512 étant bien annoncées comme supportées par le CPUID présent pour ce successeur de Skylake prévu pour 2016 en 10nm. Cette fois il n'y a pas de précision concernant les Xeon, ce qui laisse supposer qu'AVX-512 sera étendu aux processeurs grand public.

Au final si on combine la présentation de juillet et ce que l'on trouve dans Intel SDE, il apparait clairement qu'Intel a pour stratégie de réserver l'AVX-512 à la gamme Xeon sur la génération Skylake. Bien entendu, au moins dans un premier temps l'AVX-512 et sa transversalité avec les Xeon Phi intéressera surtout le monde professionnel, les applications devant être réécrites pour en tirer profit alors que les gains liés à une vectorisations sur 512-bit ne devraient concerner qu'une petite frange des calculs.

Reste maintenant à savoir si cette nouvelle segmentation est purement artificielle ou non, c'est-à-dire si les Skylake Xeon supportant AVX-512 seront les Xeon E3 v4 qui partageront la même puce que les Core i5 et i7, ou si AVX-512 sera réservé aux gros Skylake-E/EP/EX basés sur d'autres puces. Sachant que ces derniers ne devraient pas débarquer avant le second semestre 2016 dans le meilleur des cas, la première hypothèse semble la plus logique. Un tel bridage serait en tout cas une première qu'on ne peut que regretter : jusqu'alors les nouveaux jeux d'instructions SSE ou AVX étaient disponibles sur la gamme Core, seuls les Pentium et Celeron étant bridés à ce niveau.


Top articles