Actualités processeurs

AMD légèrement dans le rouge

Tags : AMD; Résultats;
Publié le 18/04/2014 à 09:29 par
Envoyer Imprimer

C'est au tour d'AMD d'annoncer ses résultats pour le premier trimestre. Avec 1,4 milliards de chiffre d'affaires, le chiffre d'affaires progresse de 28% par rapport au premier trimestre 2013 sous l'impulsion des ventes de puces aux fabricants de console. Ces ventes étant par contre faites avec une marge réduite, la marge brute moyenne passe de 41 à 35% mais on passe tout de même d'une perte opérationnelle de 98 millions à 49 millions de $ de bénéfice opérationnel. Malgré tout AMD repasse dans le rouge avec une perte nette de 20 millions de $.

Division par division on observe une baisse de 12% sur un an des ventes côté Computing Solution (CPU, APU, chipsets) qui s'élèvent désormais à 663 millions de $. AMD l'explique par une baisse des volumes, ainsi qu'une très légère baisse du prix moyen de vente des processeurs. La perte opérationnelle de cette division a toutefois été réduite à 3 millions de $ contre 39 millions il y a un an.

La division Graphics et Visual Solutions (GPU et SoC pour consoles) voit pour sa part ses ventes passer de 337 à 734 millions de $ sur un an, portées par les ventes pour les Xbox One et Playstation 4. AMD précise toutefois, sans donner les chiffres, que les ventes de GPU ont augmentés sur un an, avec en sus une hausse du prix moyen.

Partenariat Samsung-GlobalFoundries pour le 14nm

Publié le 17/04/2014 à 18:46 par
Envoyer Imprimer

Samsung et GlobalFoundries viennent d'annoncer un nouveau partenariat stratégique autour de la technologie 14nm. Pour rappel, Samsung et GlobalFoundries sont déjà partenaires via la Common Platform, une alliance menée par IBM dans laquelle les trois entreprises partagent leurs travaux de recherche. On précisera au passage que depuis le début de l'année, une rumeur court sur la possible volonté d'IBM de se séparer de son activité « semi-conducteurs ». Un point à prendre en compte dans l'annonce sans précédent faite par les deux autres membres : un partage technologique complet autour du 14nm.


En effet, si les membres de la Common Platform utilisaient des process similaires dans les grandes lignes, dans l'implémentation ils n'étaient pas identiques. Un client souhaitant utiliser plusieurs fondeurs devant adapter son design aux particularités de chaque process. Cela change aujourd'hui avec cette annonce, quatre usines (trois appartenant à Samsung et une à GlobalFoundries) seront converties et synchronisées pour un process unique, développé principalement par Samsung, permettant aux clients d'utiliser un design unique chez ces deux fondeurs.


Deux versions distinctes du process 14nm seront proposées, une première baptisée LPE et pour laquelle Samsung et GlobalFoundries espèrent un début de production d'ici à la fin de l'année, et une version LPP plus optimisée sur laquelle aucun détail n'est ajouté.


Cette alliance est avant tout une aubaine pour GlobalFoundries, généralement en retard sur Samsung sur le développement de ses process, tout en étant positive pour Samsung qui permet à ses clients de disposer d'une seconde source d'approvisionnement en cas de besoin (un point de contention important pour certains de ses clients dont Apple). Obtenir de l'allocation sur les process dernier cri est généralement compliqué pour les différents acteurs du marché, certains gros clients comme Apple et Qualcomm tendant à accaparer une grande partie de l'allocation disponible. A l'heure ou Intel s'essaye aussi à entrer sur ce marché, il faudra voir si les deux sociétés arrivent à proposer - dans les temps - un partenariat qui pourrait proposer une alternative importante à TSMC, très largement numéro un du marché.

Résultats d'Intel : un trimestre stable

Tags : Intel; Résultats;
Publié le 16/04/2014 à 12:35 par
Envoyer Imprimer

Intel vient d'annoncer des ventes de 12,8 milliards de $ pour le premier trimestre, un chiffre globalement stable par rapport à celui du premier trimestre 2013. La marge brute progresse de 3,5 points pour atteindre 59,7%, mais le bénéfice opérationnel est stable à 2,5 milliards de $ alors que le bénéfice net baisse de 5% et est de 1,9 milliards de $.

Dans le détail les ventes de la division PC Client, qui regroupe Desktop et PC Portables, restent largement majoritaire avec 7,9 milliards de $ de ventes. Sur un an les ventes Desktop sont stables en volume mais avec un prix de vente moyen en hausse de 4%, alors que les ventes pour PC Portables sont en hausse de 2% en volume mais avec une baisse de 8% du prix de vente moyen.

La division Data Center va toujours très bien avec 3,1 milliards de $ de ventes, soit une hausse de 11%. Les volumes sont hausse de 3% et le prix de vente moyen de 8%. A contrario c'est la catastrophe pour la division Mobile and Communications Group qui regroupe notamment les plates-formes destinées aux tablettes et smartphone et dont les résultats sont pour la première fois présentés à part. Les ventes sont faibles, seulement 156 millions, et en baisse de 61% par rapport à l'an passé, et la perte opérationnelle est de 929 millions de $ !

On notera au passage que lors la session de question / réponse qui a suivi l'annonce des résultats avec les analystes financiers la date de lancement de Broxton a été évoquée. Alors qu'il était question d'un lancement mi-2015 jusqu'alors pour ce premier SoC 14nm avec modem LTE intégré, il est désormais question d'une plage assez large allant du second semestre 2015 au premier trimestre 2016. Les prémices d'un retard ? En attendant Intel lancera SoFIA, un SoC fabriqué en 28nm chez TSMC. Il devrait arriver avec un modem 3G fin 2014, puis LTE au premier semestre 2015.


Toujours le front du 14nm Intel annonce toutefois être toujours dans les temps pour un lancement de Broadwell au second semestre. Selon les dernières rumeurs il pourrait toutefois s'agir d'un lancement en fin d'année, seulement sur une partie de la gamme mobile, avant une disponibilité plus complète au premier trimestre 2015 – Broadwell-K inclus.

Intel lance ses Haswell ''Refresh''

Publié le 15/04/2014 à 14:01 par
Envoyer Imprimer

C'est en toute discrétion qu'Intel vient de mettre à jour sa liste de prix en intégrant les processeurs "Haswell Refresh". Il s'agit ni plus ni moins que d'une augmentation de la fréquence de 100 MHz, avec une numérotation de modèle en augmentation de 20, le tout pour le même tarif. Le vide de la roadmap 2014 était a priori important à combler pour le géant de Santa Clara, quitte à ce que ce soit avec des nouveautés qui n'en sont pas vraiment donc.

Voici les processeurs lancés dans les gammes classiques :

- Core i7-4790 : 4 cœurs avec HT, L3 8 Mo, 3.6 GHz, 303$
- Core i5-4690 : 4 cœurs, L3 6 Mo, 3.5 GHz, 213$
- Core i5-4590 : 4 cœurs, L3 6 Mo, 3.3 GHz, 192$
- Core i5-4460 : 4 cœurs, L3 6 Mo, 3.2 GHz, 182$
- Core i3-4360 : 2 cœurs avec HT, L3 4 Mo, 3,7 GHz, 149$
- Core i3-4350 : 2 cœurs avec HT, L3 4 Mo, 3,6 GHz, 138$
- Core i3-4150 : 2 cœurs avec HT, L3 3 Mo, 3,5 GHz, 117$
- Pentium G3450 : 2 cœurs, L3 3 Mo, 3,4 GHz, 86$
- Pentium G3440 : 2 cœurs, L3 3 Mo, 3.3 GHz, 75$
- Pentium G3240 : 2 cœurs, L3 3 Mo, 3.1 GHz, 64$
- Celeron G1850 : 2 cœurs, L3 2 Mo, 2.9 GHz, 52$
- Celeron G1840 : 2 cœurs, L3 2 Mo, 2.8 GHz, 42$

Il faut noter en sus que les Core i7 et i5 disposent d'un Turbo pour le CPU. Les anciennes versions ne baissent pas, Intel ayant a priori oublié toute notion de baisse de prix depuis le lancement de Sandy Bridge en 2011. Il y a en fait bien des baisses de prix sur l'entrée de gamme, qui sont masquées du fait de grosses incohérences dans la gamme, avec par exemple :

- Core i3-4350 : 2 cœurs avec HT, L3 4 Mo, 3,6 GHz, 138$
- Core i3-4340 : 2 cœurs avec HT, L3 4 Mo, 3,6 GHz, 149$

Le Core i3-4340 est un "ancien" Haswell, il dispose de la même fréquence que le nouveau i3-4350 mais a pourtant un numéro de modèle différent et un prix plus élevé.

- Pentium G3440 : 2 cœurs, L3 3 Mo, 3.3 GHz, 75$
- Pentium G3430 : 2 cœurs, L3 3 Mo, 3.3 GHz, 86$

Là encore on retrouve deux produits aux caractéristiques identiques avec des dénominations différentes et un prix plus élevé pour l'ancienne référence.

- Celeron G1840 : 2 cœurs, L3 2 Mo, 2.8 GHz, 42$
- Celeron G1830 : 2 cœurs, L3 2 Mo, 2.8 GHz, 52$

Même chose ici. On se demande quelle mouche a piqué Intel, il aurait été plus logique de baisser le prix des anciennes références plutôt que d'avoir deux références aux caractéristiques identiques à des prix différents. Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué me direz-vous ? Après tout quand on renouvelle toute une gamme pour seulement 100 MHz on est plus à ça près...

Les nouvelles références "Haswell Refresh" concernent également les gammes basse consommation avec l'arrivée des Core i7-4790S, i7-4790T, i7-4785T, i5-4690S, i5-4690T, i5-4590S, i5-4570S, i5-4590T, i5-4460S, i5-4460T, i3-4350T, i3-4150T et Pentium G3440T, G3240T et Celeron G1840T. La gamme Mobile voit également de nouvelles références débarquer.

Vous noterez que les Core i7-4770K et Core i5-4670K n'ont pas droit à un refresh en attendant Devil's Canyon en milieu d'année. Attention au contraire de ces Haswell Refresh qui sont logiquement compatibles avec les cartes mères actuelles il faudra pour rappel une nouvelle carte en chipset Intel Z97 pour les exploiter.

AMD lance sa plateforme AM1

Tags : AM1; AMD;
Publié le 09/04/2014 à 15:01 par
Envoyer Imprimer

AMD lance aujourd'hui officiellement sa nouvelle plateforme destinée à la fois à l'entrée de gamme et aux usages basse consommation, la plateforme AM1. La particularité de la plateforme AM1 est d'utiliser des SoC – des processeurs qui intègrent également le chipset – afin de réduire les couts, la consommation et améliorer l'intégration. Le constructeur avait déjà annoncé sa plateforme il y a un mois de cela, elle est cependant aujourd'hui effectivement disponible.


Ces SoC ne sont pas nouveaux puisqu'il s'agit des Kabini qui avaient été lancés en version mobile il y a un an de cela. Utilisant l'architecture Jaguar, ces puces double ou quadruples cœurs ont été conçus spécifiquement pour la basse consommation, il s'agit de la même architecture présente dans les dernières consoles de Sony et Microsoft.

Si AMD avait prévu l'année dernière de proposer ces puces sur des cartes mères en format BGA (soudées sur la carte mère), en pratique ces cartes ont été rares pour ne pas dire inexistantes dans le commerce. Pour l'AM1, AMD a choisi d'utiliser cette fois ci un socket baptisé FS1b. Visuellement proche des sockets AMD précédent, il faudra noter qu'AMD a opté pour un système de fixation différent de celui utilisé jusqu'ici pour ses autres sockets. Seuls deux plots de fixation sont présents et le radiateur box fourni par AMD est de type DC (trois broches), bien que les cartes mères proposent en général des connecteurs PWM.


AMD nous a indiqué vouloir faire évoluer cette plateforme et proposer des mises à jour, sans pour autant être très précis. Le principe de la forte intégration des SoC limite en effet un peu plus les possibilités d'évolution.

Quatre modèles sont annoncés et comme nous vous l'indiquions précédemment, AMD a décidé d'utiliser les marques Sempron et Athlon pour ces SoC, des marques qui étaient jusqu'ici réservées aux processeurs dépourvus de cœur graphique intégré.


Le TDP de toutes ces puces est large, annoncé à 25 watts ce qui laisse une marge de manœuvre au constructeur pour faire évoluer sa plateforme avec des fréquences plus élevées. Côté prix, AMD annonce respectivement 31, 36, 45 et 55 dollars (prix pour 1000 unités) pour les quatre modèles, soit un peu moins que ce qui était annoncé à l'origine. En pratique, ces puces sont disponibles autour de 29 euros pour le plus petit des Sempron et 52 euros environ pour le plus gros Athlon. AMD souhaite en effet proposer une plateforme dont le prix démarre pour un couple carte mère et SoC à soixante dollars.

De ce côté les constructeurs de cartes mères jouent le jeu en proposant des cartes à prix réduit, que ce soit chez MSI, Asrock, Gigabyte ou encore Asus. Les premiers modèles disponibles sont effectivement aux alentours de 30 euros, parfois un peu plus pour les modèles Mini-ITX.

Nous aurons l'occasion de revenir prochainement plus en détails sur cette plateforme, en regardant notamment son positionnement par rapport aux SoC BayTrail d'Intel, qui commencent eux aussi à être petit à petit disponible.


Top articles