Actualités processeurs

Ventes d'AMD en baisse, Zen et Polaris en ligne de mire

Publié le 22/04/2016 à 09:51 par
Envoyer Imprimer

Pour son premier trimestre fiscal 2016 AMD vient d'annoncer un chiffre d'affaires de 832 millions de $, en baisse de 19% par rapport au premier trimestre 2015 alors que le trimestre fait 13 semaines au lieu de 12 habituellement. La perte opérationnelle se réduit par contre à 68 millions de $ au lieu de 137 millions, mais si on exclut des éléments exceptionnels on est en fait respectivement à 55 et 30 millions de $, 87 millions de charges de restructuration ayant été provisionnées il y a un an par exemple. La marge brute est stable à 32%.

Dans le détail c'est la division Enterprise, Embedded and semi-custom, comprenant majoritairement les ventes de SoC console, qui souffre le plus avec une baisse de 25% des ventes qui s'établissent à 372 millions pour un bénéfice opérationnel qui passe de 45 à 16 millions de $. La division Computing et Graphics voit ses ventes baisser de 13,5% pour atteindre 460 millions alors que la perte opérationnelle diminue de 5 millions pour s'établir à 70 millions de $.

Dans le même temps AMD vient d'annoncer la création d'une joint-venture avec le chinois THATIC afin de développer des SoC destinés au marché chinois du serveur. AMD cède au passage une licence concernant certaines technologies CPU et SoC qui lui sont propres, précisant qu'elles ne viennent pas de l'accord de licence qu'il a avec Intel, à cette joint-venture et sera rémunéré à hauteur de 293 millions de $ pour cela, dont 104 millions cette année. Il encaissera également des royalties sur les ventes des futurs produits.

Concernant le futur, AMD a enfin confirmé qu'il disposait de processeurs Zen en laboratoire, précisant que les puces répondaient à leurs attentes. Côté serveur en attendant la disponibilité qui se fera pour rappel en 2017 des clients importants devraient être échantillonnés dès ce trimestre.

Polaris est toujours prévu pour un lancement en milieu d'année, AMD précisant que la puce Polaris 11 se destine aux portables moyen de gamme alors que Polaris 10 cible le desktop moyen de gamme et les portables haut de gamme. Il est question d'une efficacité énergétique doublée par rapport à la génération actuelle. Au passage nous avons ajouté en bas d'article la dernière roadmap officielle du constructeur datée de mars.

 
 

Résultats Intel pour le premier trimestre

Tags : Intel; Résultats;
Publié le 20/04/2016 à 10:13 par
Envoyer Imprimer

En parallèle de l'annonce de suppressions de postes, Intel a communiqué ses résultats financiers pour le premier trimestre 2016. Les ventes sont en hausse de 7% par rapport au premier trimestre 2015 (4% si on inclut les FPGA Altera qui viennent d'être intégrés), passant à 13,7 milliards de $, alors que la marge brute baisse de 1,2 points pour atteindre 59,3%. Le bénéfice opérationnel est stable à 2,6 milliards de $ tout comme le résultat après impôts qui est à 2 milliards. Il est à noter qu'en excluant certains éléments exceptionnels le bénéfice opérationnel grimpe de 13% et le net de 19%. Toutefois il faut noter que ce trimestre fiscal s'est étalé sur 14 semaines au lieu de 13 habituellement, sur une période classique et en excluant Altera le chiffre d'affaires serait donc en baisse.

Dans le détail la division Client Computing Group n'a vu son chiffre d'affaires n'augmenter que de 1,7% depuis un an, ce qui reste toutefois une bonne performance vu le marché PC dans son ensemble. Les ventes de la division Data Center sont en hausse de 8,6% et surtout celles de l'Internet of Things de 22,1%, un bon chiffre même si au final cette division ne représente que 4,8% de l'ensemble contre 55,1% pour les PC et 29,2% pour les serveurs. Le plus gros bénéfice opérationnel reste l'apanage du Client Computing Group mais il est suivi de près par les serveurs malgré un chiffre d'affaires bien moindre. A eux deux ils ont dégagés plus de 3,6 milliards, alors que la division Flash et les FPGA ont respectivement perdu 95 et 200 millions.

Intel précise que de son côté les ventes de plates-formes pour ordinateurs portables sont en baisse de 2% depuis un an avec un prix moyen stable, alors que pour les PC fixe le volume baisse de 4% mais le prix augmente de 6%. Côté tablette c'est l'effondrement avec 44% de baisse ! Intel provisionnera 1,2 milliards de $ pour faire face à la restructuration annoncé en parallèle.

Intel se restructure et supprime 12 000 postes

Tag : Intel;
Publié le 20/04/2016 à 09:29 par
Envoyer Imprimer

Intel vient d'annoncer une restructuration visant notamment à se concentrer sur ses divisions serveur et objets connectés. Les investissements dans ces secteurs seront priorisés et alors que le marché PC a connu son sixième trimestre consécutif de baisse cela ira de pair avec la suppression de 12 000 postes.

Alors qu'il comptait 99 900 employés en 2005, Intel avait réduit durant la crise financière ses effectifs pour atteindre 79 800 en 2009. Depuis ils étaient repartis à la hausse et Intel employait désormais 107 000 personnes.

AMD pré-annonce Bristol Ridge

Publié le 06/04/2016 à 15:19 par
Envoyer Imprimer

AMD vient d'annoncer l'arrivée, en avance sur le planning initial, de ses AMD A-Series de 7è génération, un décompte que nous avions déjà eu l'occasion de critiquer lors du lancement de Carrizo.

Derrière cette dénomination se cache Bristol Ridge, qui prend donc la suite de Carrizo et qui aura la particularité d'être également décliné sur desktop en version AM4, un socket commun avec les futurs AMD FX basés sur l'architecture Zen. Si la "vraie" annonce de ces APU doit toujours se faire au Computex début juin, HP a eu l'exclusivité des premières livraisons pour son nouvel HP ENVY x360 qui vient d'être lancé d'où cette "pré-annonce" assez avare en détails puisque le communiqué de presse se limite à parler d'un gain en calcul pouvant dépasser les 50% par rapport au APU d'il y a deux ans. La génération précédente d'ENVY x360 étant basé sur des Broadwell, il s'agit donc d'un design win significatif pour AMD.

La présentation ci-dessous permet toutefois d'en apprendre plus. Si Carrizo gérait déjà la DDR4 comme le prouve son support dans certaines versions embarquées, sur les CPU destinés aux portables il se limitait officiellement à la DDR3. En comparant un FX-8800P dit de 6è génération avec un AMD A12 de 7è génération disposant lui-aussi d'un TDP de 15 watts, AMD arrive à un gain de 18% sous 3DMark 11, 5% sous PCMark 8 v2 et 11,59% sous Cinebench 1T. Le gain du communiqué sous Cinebench 1T également, cette-fois en comparant à un AMD FX-7500 en Kaveri. Côté Intel, AMD utilise comme base de comparaison un Core i7-6500U et annonce des performances 5% inférieures sous PC Mark 8 v2 mais 50% supérieures sous 3D Mark 11.

Sachant que la partie x86 se base toujours Excavator, le gain de 11,59% sous Cinebench doit être lié à une hausse notable de la fréquence Turbo alors que la partie graphique profitera probablement également d'un petit gain en fréquence mais aussi du passage dans le test de la DDR3-1600 à la DDR4-1866. Des choix étonnant puisque Carrizo supporte normalement jusqu'à la DDR3-2133 et, dans sa version embarquée, la DDR4-2400. En attendant d'en savoir plus nous sommes donc assez sceptiques sur les véritables nouveautés apportées par Bristol Ridge qui permettent à AMD de parler d'une nouvelle génération !

 
 

Xeon E5-2600 v4, 1ers pas pour Broadwell-EP

Publié le 31/03/2016 à 23:04 par
Envoyer Imprimer

Intel vient de lancer les Xeon E5-2600 v4, nom de code Broadwell-EP. Comme leurs prédécesseurs v3, Haswell-EP, ils utilisent un Socket LGA2011-v3. La gravure passe au 14nm et Intel en profite pour gonfler le nombre de coeurs quelle que soit la version du die :

  • LLC : 246mm² et 3,4 milliards de transistors pour 10 coeurs
  • MLC : 306mm² et 4,7 milliards de transistors pour 15 coeurs
  • HLC : 456mm² et 7,2 milliards de transistors pour 24 coeurs


[ 1 ]  [ 2 ]  

C'est la version LLC qui sera utilisée pour les futurs Core i7 LGA2011-v3. Le 14nm permet à Intel de baisser notablement la taille des die qui était respectivement de 354, 492 et 662mm² sur leurs prédécesseurs pour 8, 12 et 18 coeurs. Malgré une hausse de 22 à 30% du nombre de transistors et de 25 à 33% du nombre de coeurs on a donc une baisse de 30 à 38% de la surface des die.

La taille du LLC reste à 2,5 Mo par coeur, et on retrouve la même configuration sur les versions MLC et HLC que sur Haswell-EP avec deux groupes de coeurs distincts avec un ring bus et un contrôleur mémoire chacun, les deux ring bus étant interconnectés. Chaque contrôleur mémoire gère alors 2 canaux contre 4 pour la version LLC.

Avant de parler des nouveautés on notera que les instructions TSX, désactivées sur Haswell-EP suite à un bug, sont de retour. En termes de microarchitecture, Broadwell apporte des améliorations mineures qui devraient tout de même apporter un gain de performance de l'ordre de 5% à fréquence égale, mais les améliorations sur l'instruction PCLMULQDQ permet d'obtenir un gain de 20 à 25% en AES et de 90% pour CRC. Le support de la DDR4 passe pour sa part la 2133 à la 2400. Enfin Intel a intégré des améliorations dédiées à la virtualisation, comme la possibilité d'observer par thread/application ou VM l'utilisation du cache et de la bande passante mémoire et de pouvoir agir sur l'allocation du cache afin d'éviter une accaparation des ressources, mais aussi la possibilité d'envoyer les interruptions externe directement à la machine virtuelle sans passer par l'hyperviseur.


[ 1 ]  [ 2 ]  [ 3 ]  

L'unité de contrôle de la puissance a également été revue afin de mieux gérer les charges composées d'instructions AVX et d'instruction scalaires. En effet sur ces processeurs la fréquence varie notablement selon le type de charge, ainsi un E5-2699 v4 (22 coeurs et 145W) a une fréquence de base de 1,8 GHz en charge AVX pour un Turbo maximal allant de 2,6 à 3,6 GHz selon le nombre de coeurs utilisés. Hors AVX la fréquence de base est de 2,2 GHz pour 2,8 à 3,6 GHz en Turbo. Sur Haswell-EP dès qu'un coeur exécutait des instructions AVX, tous les coeurs passait en mode "AVX" avec des fréquences réduites, alors que sur Broadwell-EP coeurs exécutants des instructions scalaires peuvent utiliser des fréquences supérieures.

Bonne nouvelle côté tarif ces Xeon E5-2600 v4 sont aux mêmes tarifs que les v3 à numérotation équivalente alors même qu'ils profitent d'un nombre de coeurs en hausse de 25 à 33%. Les fréquences de base et Turbo varient un peu, parfois à la hausse parfois à la baisse. L'entrée de gamme est constitué d'un E5-2603 v4 à 213$ pour 6 coeurs à 1,7 GHz et 85W alors qu'on peut grimper à 4115$ pour les l'E5-2699 v4 offrant 22 coeurs à 2,2-3,6 GHz (hors AVX) pour 145W. Il existe 3 versions 10 coeurs :

  • E5-2630L v4, 10 coeurs à 1,8-2,9 GHz pour 55W, 612$
  • E5-2630 v4, 10 coeurs à 2,2-3,1 GHz pour 85W, 667$
  • E5-2640 v4, 10 coeurs à 2,4-3,4 GHz pour 90W, 939$

Les dernières rumeurs font pour rappel état d'un tarif qui serait de l'ordre de 1500$ pour l'i7-6950X qui a une fréquence de base de 3 GHz et un TDP de 140W. Son lancement devrait intervenir lors du Computex en juin.


Top articles