Actualités informatiques du 27-08-2014

Flux XML des news Flux XML avec la liste des 20 dernières actualités.
Archives
Août 2014
LMMJVSD
1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31

DDR4 avec TSV en production chez Samsung

Tags : DDR4; Samsung;
Publié le 27/08/2014 à 15:20 par
Envoyer Imprimer

La firme sud-coréenne Samsung vient d'annoncer avoir lancé la production en masse de barrettes mémoires DDR4 composées de puces utilisant des TSV. Pour rappel, les TSV (Through Silicon Vias, des fils qui traversent le silicium) décrivent une méthode d'interconnexion utilisée pour connecter des dies superposés les uns aux entres en faisant passer de petits fils par des trous dans les puces (plutôt que de les faire passer par le côté).


Un exemple de dies superposés et de TSV chez Micron


Ce n'est pas la première fois que l'on parle de puces RAM utilisant des TSV, y compris chez Samsung qui avait déjà développé des échantillons de puces DDR2 et DDR3, mais il s'agit cette fois réellement d'une production en volume pour des produits étant voués à être commercialisés.

Techniquement, il s'agit de puces DDR4 de 4 Gb fabriquées dans un process « classe 20nm » (comprendre entre 20 et 29nm) en DDR4-2667. En utilisant ces puces, Samsung souhaite proposer des barrettes de 16 et 32 Go de DDR4, et même de 64 Go.


Ces barrettes seront destinées dans un premier temps plus particulièrement au marché des serveurs, aucune date de disponibilité n'est évoquée par le constructeur.

Nvidia lance les Quadro K5200, K4200, K2200, K620, K420

Publié le 27/08/2014 à 08:00 par
Envoyer Imprimer

Comme c'est souvent le cas lors du Siggraph, Nvidia a annoncé de nouvelles cartes graphiques professionnelles, dans la gamme Quadro. Pas de nouveauté majeure au menu, mais une augmentation de la puissance de traitement et de la mémoire vidéo à tous les niveaux tarifaires.

Commençons par ce qui ne change pas : le top de la gamme reste pour l'instant la Quadro K6000, dévoilée l'été passé. Nous nous attendions pourtant à du neuf puisque Nvidia a dans ses cartons un nouveau gros GPU Kepler, le GK210. Il n'y a aucune communication officielle à son sujet mais le kit de développement CUDA et divers documents y ont fait référence en parlant d'une hausse des performances par watts et de la quantité de mémoire partagée. Cette mémoire interne au GPU est exploitée lors du calcul intensif pour que les nombreux threads puissent communiquer entre eux.

Nous ne savons pas pourquoi une nouvelle Quadro basée sur ce GPU n'a pas été annoncée. Il est par exemple possible que Nvidia ait finalement décidé d'attendre un GPU de la génération Maxwell ou de réserver le GK210 à la gamme Tesla, pourquoi pas avec une annonce lors du salon SuperComputing 2014 (SC14) qui aura lieu au mois de novembre.

Ceci étant dit, tout le reste évolue et les Quadro K5000, K4000, K2000, K600 et 410 sont remplacées avantageusement par les Quadro K5200, K4200, K2200, K620 et K420 qui sont proposées à des tarifs similaires à ceux des anciens modèles.


De gauche à droite, les Quadro K420, K620, K2200, K4200, K5200 et K6000.

La Quadro K5000, à base de GPU GK104, laisse sa place à une Quadro K5200 basée sur un GPU GK110 plus musclé même si une partie de ses unités de calcul et de son interface mémoire a été désactivée. Une manière de laisser un net avantage à la Quadro K6000, basée sur le même GPU, mais également d'en réduire significativement la consommation. La Quadro K5200 se contente ainsi de 150W, soit seulement 25W de plus pour une puissance de calcul en hausse de 40%. Nvidia en a profité pour faire passer la mémoire embarquée de 4 à 8 Go de GDDR5.

Par rapport à la concurrence, elle se positionne en face de la FirePro W8100, également commercialisée à +/- 2200€ et qui affiche une puissance de calcul ainsi qu'une bande passante mémoire nettement plus élevée. Contrairement à AMD, Nvidia a fait le choix de ne pas activer le calcul rapide en double précision sur cette Quadro K5200. Cela s'explique en grande partie parce que Nvidia dispose d'une gamme d'accélérateurs Tesla dédiés à ce type de calcul.


Ensuite, la Quadro K4200 peut être vue comme un glissement vers le bas de la Quadro K5000. Les spécifications sont presque identiques entre les deux, cartes, l'une disposant de quelques unités de calcul de plus, l'autre d'une fréquence plus élevée. La consommation maximale baisse de 125 à 108W, le tarif chute de 2000 à 980€ et le format passe du double au simple slot. Par conséquent, elle doit se contenter d'une seule sortie DVI accompagnée de 2 sorties DisplayPort alors que la Quadro K5000 profitait d'une sortie DVI de plus. Un adaptateur est cependant fourni pour compenser cette différence.

Par rapport à la Quadro K4000, la puissance de calcul est en nette hausse : +67%. C'est la FirePro W7100, dont la disponibilité est attendue dans le courant de l'automne, qui devrait se positionner directement en face de cette Quadro K4200.

A noter que les Quadro K5200 et K4200 sont compatibles avec les modules SDI et Sync, elles sont d'ailleurs également proposées en kits avec ceux-ci. Un des connecteurs SLI de la carte est exploité pour connecter ces extensions. Le module Sync permet de synchroniser des entrées et sorties vidéos, par exemple pour mettre en place un mur d'écrans.


La Quadro K4200 associée au kit Sync.

Plus bas dans la gamme, les Quadro K2200 et K620 sont les premières Quadro basées sur l'architecture Maxwell (GPU GM107), plus efficace sur le plan énergétique que Kepler (68 et 45W) et capable de s'approcher plus facilement de ses débits bruts maximaux.

Par rapport à la Quadro K2000, grâce au gain d'efficacité, la K2200 double les performances pratiques en calcul et profite d'une mémoire en hausse de 2 à 4 Go. De son côté, la Quadro K620 double la puissance de calcul brute par rapport à la K600 et profite de 2 Go de mémoire au lieu de 1 Go. Les Quadro K2200 et K620 sont proposées respectivement à 520€ et 190€.

Enfin, la petite Quadro K420 revient sur l'architecture Kepler. Il s'agit à peu de choses près d'une Quadro K600 renommée, ses spécifications sont similaires si ce n'est que Nvidia autorise dorénavant le pilotage de 4 écrans (via hub DisplayPort), comme sur toutes ses autres Quadro, alors que précédemment les Quadro K600 et 410 étaient limitées à 2 écrans. La puissance de traitement de ce dernier modèle est très faible. Pour faire simple il faut le voir comme un ticket d'entrée pour pouvoir profiter des pilotes professionnels de Nvidia.

Nvidia met d'ailleurs en avant la qualité de ses pilotes en insistant sur leur fiabilité éprouvée et une certification pour un large panel d'applications. Alors que la concurrence est plutôt agressive sur le plan des spécifications et des performances brutes, Nvidia compte sur ses pilotes et leur réputation pour maintenir sa très large avance au niveau des parts de marché dans le monde graphique professionnel.


Top articles