Actualités disques durs

4 To en 2.5'' 15mm chez Samsung / Seagate (MAJ)

Tags : Samsung; Seagate;
Publié le 18/06/2015 à 14:17 par
Envoyer Imprimer

Samsung HDD, qui appartient à Seagate, vient d'annoncer deux nouvelles lignes de disques durs externes basées sur des disques 2.5", les P3 et M3 qui se distinguent par leur coque. Côte capacité on atteint les 4 To, une première pour un disque à ce format !


En effet jusqu'alors on était au mieux à 3 To en 2.5". Toshiba est le premier à avoir lancé de tels disques en janvier, mais ils faisaient 15mm de hauteur ce qui leur permettait d'intégrer 4 plateaux (contre 2 à 3 en 9.5mm). Il y a peu Western l'a rejoint sur ce format avec les My Passeport Ultra 3 To dont la hauteur du boitier (20.96mm) laisse penser à un disque du même type.

Cette fois il est question de 19,85mm pour ces boîtiers externes, il faut donc également s'attendre à un disque de 15mm même si ce n'est pas précisé. Le constructeur indique par contre que le Spinpoint M10P 4 To intègre en fait des plateaux de 800 Go, qui sont donc au nombre de 5, ce qui serait une première dans une telle hauteur ! Il s'agit d'un nouveau record de densité puisqu'on était au mieux à 750 Go, ce qui ouvre la voie à des plateaux 3.5" de 1,6 To. Reste à voir si le Spinpoint M10P fera son chemin au-delà de ces boîtiers externes qui, il faut le noter, sont auto-alimentés par le port USB.

Mise à jour : Ce sont en fait 5 plateaux de 800 Go qui sont intégrés et non pas 4 de 1 To, merci à Romain pour l'info !

HGST lance ses disques 10 To dédiés à l'archivage

Tags : HGST; SMR;
Publié le 09/06/2015 à 15:12 par
Envoyer Imprimer

HGST vient d'annoncer le lancement officiel de ses disques durs de 10 To. Nous avions déjà eu l'occasion de vous parler de ces modèles très particuliers qui n'ont pas grand-chose à voir avec des disques durs traditionnels.


Si l'on retrouve des innovations déjà vues comme le fait qu'ils soient scellés et remplis d'héliums pour augmenter le nombre de plateau (une technologie déjà utilisée sur leurs modèles 8 To « classiques »), d'autres sont plus originales. HGST utilise ici le Shingled Magnetic Recording (SMR), une technique d'écriture particulière des données ou les pistes se superposent partiellement. Si cela permet d'augmenter la densité, en contrepartie on doit gérer ces blocks de 256 Mo un peu à la manière de la mémoire flash, en utilisant des cycles « read write erase » pour l'intégralité du bloc.

 
 

Le SMR tel qu'implémenté par HGST doit être géré directement par le système d'exploitation, ce qui implique une restriction de ses usages. HGST a publié un SDK open source sur GitHub et l'on retrouve le support dans le noyau Linux depuis la version 3.17. Pour ces raisons HGST recommande l'utilisation de ces nouveaux disques principalement pour des taches d'archivage ou dont les écritures sont principalement séquentielles.

Un formulaire est désormais disponible pour les intéressés, le prix public n'étant pas communiqué !

Des nouvelles du HGST 10 To, un disque très spécial

Tags : HGST; SMR;
Publié le 14/03/2015 à 00:00 par
Envoyer Imprimer

Nos confrères de ZDNet ont pu apercevoir le disque HGST de 10 To, un nouveau record, qui était annoncé comme en cours de qualification en septembre dernier. Cette dernière semble arriver à terme puisqu'il est question d'une disponibilité à compter du second trimestre. Ce disque utilise pour rappel la technologie HelioSeal de HGST, il est ainsi hermétique et utilise de l'hélium à la place de l'air ce qui permet de passer de 5 à 7 plateaux en 3.5" avec une épaisseur classique de 26mm.


Mais ce qui permet à cette version d'offrir 10 To de stockage au lieu de 8 To sur le He8 c'est l'utilisation du SMR que nous avions décrit dans cette actualité. Le problème du SMR est la réécriture puisqu'on déborde sur la piste adjacente, c'est pour cela que ces disques sont plutôt destinés au "stockage froid", soit des données qui sont peu accédées et mises à jour.

Ce disque est organisé en bandes de 256 Mo, ce qui fait qu'en théorie si on veut mettre à jour une donnée sur cette bande ne serait-ce que de 4 Ko il faut mettre à jour toute la bande via un read-modify-write. Mais alors que le SMR était jusqu'alors directement contrôlé par les disques, cette fois c'est directement l'hôte qui le prend en charge (cf. cette présentation) ce qui le rend incompatible avec les systèmes d'exploitation actuels en l'absence de modification.

Ceci passe par les standard ZBC et ZAC (Zoned Block Commands et Zoned-device ATA command set) actuellement en cours de finalisation et qui sont très stricts sur les usages qui peuvent être faits puisque seules les écritures séquentielles sont autorisées alors que les commandes de lecture ou d'écriture qui seraient à cheval sur plusieurs bandes sont interdites. Ces contraintes fortes ne sont pas un problème pour un "stockage froid" mais permettent de n'autoriser que des commandes dont le niveau de performance peut-être garanti.

De plus à la manière d'un SSD avant toute réécriture on cherchera à écrire des données en remplissant des bandes vierges ou partiellement utilisées et à libérer des bandes via Garbage Collection si les bits stockés correspondent à des données qui ont été effacées. Tout ceci est donc géré directement par l'hôte afin d'éviter d'augmenter les coûts au niveau du disque en lui-même vu qu'il est destiné à des marchés ou les disques sont achetés par centaines voire milliers. Il faut donc un support logiciel spécifique et c'est ce que permettra sous Linux la librairie libzbc mise au point par HGST.

Vous l'aurez compris, si HGST proposera bien le premier disque de 10 To cette année au-delà même de son prix qui devrait être autour des 700 € (c'est le prix d'un He8) il ne sera réservé qu'a des usages très spécifiques !

Les disques Toshiba 4 To et 5 To en Europe

Tag : Toshiba;
Publié le 19/02/2015 à 12:04 par
Envoyer Imprimer

Toshiba Europe annonce officiellement la disponibilité en mars de disques durs grands publics de capacités de 4 et 5 To SATA 6 Gbps, la Série MD. Les versions PX3009E-1HP0 (4 To) et PX3010E-1HQ0 (5 To) sont dotées de plateaux fonctionnant à 7200 tpm et d'une mémoire cache de 128 Mo. Ces références correspondent en fait à la version boite des disques, à l'instar de ce que Toshiba a fait par le passé avec le Toshiba DT01ABA300 (3 To et 5940 rpm) que l'on trouve essentiellement en version boite sous la référence PA4293E-1HN0.

Des versions 4 et 5 To semblables sont déjà disponibles sous d'autres références depuis novembre 2014 outre-Atlantique, les capacités de 4 et 5 To ayant fait leur premier pas chez Toshiba côté professionnel avec les MG04ACA en février 2014 puis les MC04ACA en mai 2014.

Pour changer le nombre de plateaux n'est pas communiqué, Toshiba se contenant de préciser que la consommation est de 11,3W en lecture/écriture, 7,5W en rotation et 6W en rotation avec les têtes parquées, et que le poids maximal est de 720 grammes. Nous avons demandé à Toshiba des précisions sur les plateaux et mettront à jour l'actualité si nous obtenons une réponse. Côté tarif il faudra compter 199 et 229 € pour ces disques 4 et 5 To.

Nouveaux taux de panne HDD BackBlaze

Publié le 23/01/2015 à 15:56 par
Envoyer Imprimer

Comme l'an passé, BackBlaze publie les taux de panne annualisés obtenu sur les disques durs qu'il a en production. Ce sont cette fois pas loin de 40 000 disques qui sont utilisés dans leurs unités de stockage.


Avant toute chose, il faut noter que les disques qui sont utilisés dans des unités de stockage très denses, la photo parle d'elle-même, avec un niveau de vibration lié aux disques assez élevé pour lesquels les disques durs grands publics ne sont pas prévus. Voici les données publiées par la société, classées par l'âge moyen du disque :


Les chiffres des Seagate 7200.11 1.5 To ne sont pas brillant avec 23,5% de panne, ce qui ne peut même pas être complètement mis sur leur vieil âge puisque l'an passé ils étaient à 25,4%. Ce n'est toutefois rien par rapport au Barracuda 7200.14 3 To qui atteignent un taux catastrophique de 43,1%, contre 9,8% l'an passé ! Des chiffres inquiétant, même si il faut rappeler que l'utilisation est loin d'être classique et qu'on ne peut donc pas forcément extrapoler ces chiffres pour d'autres usages.

A contrario les Seagate Desktop HDD.15 4 To affichent un taux de 2,6% bien plus correct sur leur première année de fonctionnement, avec un échantillon très large qui permet d'avoir un intervalle de confiance réduit.

On reste quand même au-dessus des Megascale de HGST, qui sont à 0.5 et 1.4% selon la version, qui sont il faut le noter des disques prévus pour ce type d'usage (24x7 et environnement multi disque). Par le passé, BackBlaze a toutefois toujours obtenu de bons résultats chez HGST sur des disques grand public.

Western n'est que peu représenté, en raison de prix d'achat plus élevés. On note tout de même que sur les WD Red 3 To le taux n'est pas très bon avec 6,9%. Il est meilleur sur les 4 To mais l'échantillon est faible, on ne peut pas en conclure grand-chose, alors que les 6 To viennent tout juste d'être mis en production.

Top articles