Actualités disques durs

Seagate Multi Actuator, un "RAID 0 interne" !

Tag : Seagate;
Publié le 19/12/2017 à 11:42 par
Imprimer

Vous le savez, un disque dur est composé de plusieurs plateaux, avec une tête de lecture pour chacune des faces. L'ensemble des têtes bougent en même temps, ainsi pour chercher une donnée sur une face d'un plateau ce sont toutes les têtes qui sont positionnées de la même façon.

Seagate annonce ce jour travailler sur une technologie dénommée Multi Actuator et qui va permettre de disposer de deux blocs de de têtes lectures avec un positionnement distinct. Il sera ainsi possible de doubler les performances d'un seul disque en adressant ces blocs en parallèle, à la manière d'un RAID 0 de deux disques.

Pour l'instant Seagate ne donne aucun détail, que ce soit au niveau d'une date de sortie ou de la gestion logicielle de ce "RAID 0 interne". Il s'agit dans tous les cas d'une évolution intéressante que nous surveillerons de près !

Toshiba MN06ACA10T, 10 To sans hélium pour NAS

Tag : Toshiba;
Publié le 19/12/2017 à 11:33 par
Imprimer

En septembre dernier, Toshiba lançait dans le domaine de l'entreprise le premier disque dur 10 To ne faisant pas appel à l'hélium au sein de la gamme MG06ACA. Il est aujourd'hui décliné au sein d'une gamme plus grand public destinée au NAS, MN06ACA, qui va de 4 à 10 To.

Le modèle MN06ACA10T qui nous intéresse se base donc sur le design à 7 plateaux de Toshiba, un record pour les disques durs à air puisque les constructeurs se limitaient traditionnellement à 4 voire 5 plateaux. Son MTBF est annoncé à 1 millions d'heures pour une charge annuelle en lecture/écriture de 180 To.

Côté performance il est question d'un débit de 249 Mo/s alors que le disque se fera entendre, 7 plateaux à 7200 tpm oblige, avec 34 dB en rotation et 35 dB lors d'accès. Si le fait d'utiliser de l'air devrait permettre de rendre le disque plus abordable que les modèles concurrents, ce n'est toutefois pas sans contrepartie sur la consommation et l'échauffement puisque Toshiba annonce 7.2w en rotation et 9.2w lors d'accès.

A titre de comparaison et pour rester dans les disques 7200tpm Seagate IronWolf Pro est à 5/7.8w et surtout un WD Red Pro est annoncé à seulement 2.8/5.7w ! De quoi faire une bonne différence dans un NAS avec un nombre important de disques, mais on ne peut pas tout avoir…

14 To et 9 plateaux pour les Toshiba MG07ACA

Tag : Toshiba;
Publié le 19/12/2017 à 10:55 par
Imprimer

Relativement discret jusqu'alors dans la course à la capacité menée par Western Digital et Seagate, Toshiba s'invite dans la danse avec sa série MG07ACA qui atteint les 14 To sans faire appel au SMR au contraire de Western.

Pour se faire Toshiba fait appel comme ses concurrents à l'hélium, une première pour le japonais, et pousse le concept encore plus loin avec pas moins de 9 plateaux fonctionnant à 7200 tpm ! Pour se faire il fait appel à des plateaux très fins de Showa Denko (0.635mm d'épaisseur contre 0.8mm habituellement) qui ne sont espacés les un des autres que de 1.85mm.

La vitesse de transfert du disque est annoncée à 260 Mo/s, avec une consommation de 4.6W au repos et 7.6W lors d'accès aléatoires. L'échantillonnage auprès des clients de Toshiba devrait commencer dans les prochaines semaines, pour une production en volume au cours du premier semestre 2018. A noter qu'une version 16 To serait prévue pour la fin de l'année !

Seagate vise 40 To en 2023 avec l'HAMR

Publié le 25/10/2017 à 09:05 par
Imprimer

Seagate répond à l'initiative MAMR de Western Digital via un billet de blog  promouvant son propre choix technologique visant à permettre de continuer d'augmenter la densité des disques durs, l'HAMR.

Le constructeur annonce ainsi avoir déjà produit plus de 40 000 disques HAMR, certains étant livrés à des clients pour des tests d'intégration avec les résultats attendus, à savoir une intégration similaire à n'importe quel disque dur et une qualification réussie.

Une production pilote devrait débuter en 2018 pour les premiers modèles commerciaux, des versions à plus de 20 To étant prévues en volumes pour 2019. Ceci est rendu possible par la densité de 2 Tb par pouce² qui a déjà été atteinte. Seagate annonce qu'une même tête de lecture a pu transférer plus de 2 Po de données, sans toutefois spécifier quel était la répartition entre lecture et écriture, alors que l'écriture qui fait appel à un laser chauffant le support à 400-700 °C sera logiquement plus contraignante. Le constructeur précise au passage qu'une tête consomme 200mW en écriture.

Alors que WD a annoncé viser 40 To en 2025, Seagate pour sa part vise 40 To en 2023 et annonce que le HAMR combiné au BPMR (Bit Patterned Media Recording, cf. cette actualité) permettrait d'atteindre une densité de 10 Tb par pouce², WD parlant d'une intervalle assez large entre 5 et 10, pour le MAMR.

Bref, pour Seagate pas de doute, son choix est meilleur que celui de WD (et vice-versa !). Voilà qui devrait en tout cas animer le monde du disque dur pour les prochaines années !

WD fait appel au MAMR pour viser 40 To en 2025

Publié le 12/10/2017 à 16:42 par
Imprimer

Western Digital a fait la démonstration du premier disque dur utilisant la technologie MAMR (microwave-assisted magnetic recording). A l'instar du HAMR (heat-assisted magnetic recording), le principe est d'aider l'enregistrement des données sur le support magnétique, cette-fois via un champ électromagnétique.

Western Digital annonce pouvoir atteindre à terme plus de 4 Tbits par pouce² en MAMR, de quoi atteindre au moins 40 To de capacité en 2025. Contrairement au HAMR qui utilise un laser pour chauffer le support à des températures élevées (400 à 700°C !), la température est ici la même que pour un enregistrement actuel ce qui permettrait d'atteindre une fiabilité bien supérieur au HAMR.

 
 

Alors que le PMR actuel atteint ses limites, le MAMR est donc la technologie sur laquelle va miser Western Digital pour viser une augmentation annuelle de la capacité de 15%. Les premiers échantillons destinés aux clients sont prévus pour 2018, avant un lancement commercial en 2019.

De son côté Seagate travaille depuis longtemps sur l'HAMR, notre première actualité sur le sujet date de 2002 et en 2004 il visait un lancement en 2010. Il est désormais question de fin 2018. Une bataille technologique interressante s'ouvre dans le domaine du disque dur, car si le MAMR semble plus simple à implémenter l'HAMR est censé permettre une hausse de capacité annuelle de 30%, avec un limite entre 5 et 10 Tbits par pouce² à terme.

Top articles