Actualités disques durs

Seagate rejoint HGST avec 10 To et l'hélium

Tag : Seagate;
Publié le 13/01/2016 à 16:56 par
Envoyer Imprimer

Seagate vient d'annoncer son premier disque dur à l'hélium, le Seagate Enterprise 3.5 Capacity HDD 10 To. Pour rappel c'est HGST, désormais propriété de Western Digital, qui a le premier introduit cette technologie fin 2013 et remplace l'air par de l'hélium au sein du disque qui est donc hermétique.


Ce gaz a une densité nettement inférieure à l'air ce qui réduit les contraintes, il en résulte une consommation en baisse ainsi qu'une augmentation du nombre de plateaux pouvant être intégrés.

Comme l'Ultrastar He10 lancé en décembre, le Seagate 10 To intègre ainsi 7 plateaux mais Seagate ne détaille pas le reste des caractéristiques à ce jour.

Seagate passe à 8 To pour le grand public

Tag : Seagate;
Publié le 13/01/2016 à 11:59 par
Envoyer Imprimer

Seagate est le premier à lancer des disques durs de 8 To grand public, les Desktop HDD et NAS HDD 8 To, aux noms de codes respectifs de ST8000DM002 et ST8000VN0002.

Le Desktop HDD 8 To est doté de pas moins de 6 plateaux de 1,33 To et à l'instar des versions 5 et 6 To il fonctionne à 7200 tpm. En terme de débit Seagate annonce une pointe à 220-225 Mo/s et une moyenne à 180 Mo /s, la taille du cache étant de 256 Mo. Le temps d'accès est annoncé à 8,5ms avec en sus une latence de 4,16ms. Côté bruit Seagate annonce 28 dB en rotation et 30 dB lors d'accès et comme d'habitude Seagate indique qu'une charge supérieure à 55 To annuels peut avoir un impact sur la fiabilité. La consommation est de 7.2 watts en rotation et 9 watts en activité.


Le NAS HDD 8 To intègre lui aussi 6 plateaux mais les spécifications sont différentes selon les documents Seagate. Sur le datasheet  il est en effet question d'un débit maximal de 216 Mo /s pour 7.2-9.0 watts de consommation et 256 Mo de cache, on dirait alors qu'il s'agit d'une plate-forme commune avec le Desktop HDD, bien que les 25/26 dB annoncés en rotation/accès soient bien inférieurs. Le manuel  donne une vision tout autre puisqu'il est cette-fois question d'une latence de 5.5ms et donc d'une vitesse de rotation de 5400 tpm, avec un temps d'accès moyen de 12ms. Le débit maximal baisse logiquement à 190 Mo /s et le cache est réduit à 128 Mo alors que côté bruit on est au même niveau que dans le datasheet. La consommation baisse également, passant à 5 watts en rotation et 7,5 watts en activité.

Ce n'est malheureusement pas le communiqué de presse qui sera d'une grande aide pour trancher puisqu'il se contente d'indiquer que le NAS HDD est indiqué pour une utilisation dans des NAS 1 à 8 baies, qu'il est garanti 3 ans et que sa charge annuelle est cette-fois de 180 To par an. Nous avons contacté Seagate à ce sujet et ne manquerons pas de mettre à jour cette actualité si nous obtenons des éclaircissements.

HGST He10 : 10 To sans SMR

Publié le 04/12/2015 à 14:54 par
Envoyer Imprimer

HGST, filiale de Western Digital, continue de faire évoluer sa gamme de disque dotée de la technologie HelioSeal introduite fin 2013 avec le He10. Pour rappel, ces disques hermétiques intègrent de l'hélium ce qui permet à HGST d'intégrer pas moins de 7 plateaux.


Après voir lancé le He6 (6 To) en novembre 2013 et le He8 (8 To) en septembre 2014 le, HGST annonce l'Ultrastar He10 qui atteint donc une capacité de 10 To. Certes, en juin passé le constructeur avait lancé un Ultrastar Archive Ha10, mais ce dernier faisait appel à la technologie SMR qui augmente la densité au dépend des performances en réécriture, ce qui le limite au "stockage froid". Cette fois l'augmentation de la capacité se fait via la densité.

Le fabricant annonce au passage que près de 4 millions de disques HelioSeal ont été livrés depuis leur lancement, dont un peu plus de 3 millions sur les 12 derniers mois.

Les WD Green deviennent des WD Blue

Publié le 02/11/2015 à 11:24 par
Envoyer Imprimer

Western Digital a décidé de faire le ménage dans ses disques durs pour PC de bureau et portables. Jusqu'alors le constructeur proposait 3 gammes sur ce segment, les WD Green, Blue et Black.

En 3.5" si les Green et les Black ont continué à évoluer ces dernières années, avec respectivement des vitesses de rotation des plateaux de 5400 et 7200 tpm et une utilisation de la même base au sein d'autres gammes plus spécifiques, les WD Blue étaient pour leur part mis de côté et n'évoluaient plus en capacité avec au mieux 1 To.

Il y a encore quelques années cette série était pourtant populaire, puisqu'utilisant une vitesse de rotation de 7200 tpm tout en étant moins onéreuse que les Black, mais pour une raison inconnue Western l'a mise de côté, laissant le champ libre pour les 7200 tpm abordables aux Seagate Barracuda 7200.14, renommés depuis en Desktop HDD.15.

En 2.5" les WD Black étaient des modèles 7200 tpm, les WD Blue des modèles 5400 tpm avec une hauteur de 7 ou 9.5mm et les WD Green des disques haute capacité (1.5 et 2 To) mais de 15mm de hauteur.

WD annonce donc aujourd'hui qu'il fait migrer les WD Green au sein de la gamme WD Blue, précisant que ce changement permettra à ses clients de choisir plus facilement un disque dur. Ce n'est pourtant pas ce qui nous vient à l'esprit de prime abord ! La dernière lettre du numéro de modèle passe de X à Z, vous trouverez ci-après un petit récapitulatif.


Record de densité chez Seagate

Tags : Seagate; SMR;
Publié le 01/09/2015 à 17:29 par
Envoyer Imprimer

La marque de disques durs Seagate vient d'annoncer trois nouveaux modèles de disques 8 To qui viennent s'ajouter à un premier modèle annoncé en fin d'année dernière. A l'époque, ce disque se distinguait par son utilisation du SMR (Shingled Magnetic Recording), une technologie ou les pistes se chevauchent les unes les autres, entrainant une amplification en écriture qui peut être importante. C'est pour cela que ce premier modèle de 8 To faisait partie de la gamme dédiée à l'archivage (stockage « froid ») du constructeur.


Un des trois modèles 8 To lancés aujourd'hui, le « Kinetic », utilise lui aussi le SMR. Cette gamme de Seagate est pour rappel très originale. Elle propose une interface Gigabit Ethernet (via un connecteur SAS modifié) et s'accède via une API « objet » open source (stockage type « key-value »)  pour que les applications parlent directement aux disques, passant au-delà des interfaces de stockages traditionnelles. Des disques « applicatifs » très spécifiques dédiés aux data center et dont un effort de standardisation est mené par la Linux Foundation.


C'est cependant les modèles Entreprise et Entreprise NAS qui sont les plus intéressants côté densité. Il s'agit dans les deux cas de disques 7200 tours/minutes « classiques », c'est-à-dire qui n'utilisent pas le SMR. Toutes les caractéristiques techniques ne sont pas encore disponibles sur le site du constructeur, mais l'on aura noté que la densité annoncée est de 1334 Gbit/pouce^2 ce qui nous donne théoriquement des plateaux de plus de 2 To ! On ne sait cependant pas encore le nombre de plateaux exact utilisé par Seagate pour ces modèles. Des versions SATA et SAS sont annoncées, avec des déclinaisons 4K et 512E. Côté performances, le constructeur parle d'un débit maximal soutenu de 237 Mo/s. On notera que ces disques sont équipés de 256 Mo de mémoire cache, le double des modèles précédents.

On notera qu'en simultané, Seagate a annoncé là aussi une densité record pour les disques 2.5 pouces avec des plateaux de 1 To ! Cela permet à Seagate d'évoquer un hypothétique disque de 2 To avec deux plateaux seulement, en 7mm d'épaisseur. Peu de détails sont disponibles sur ce qui a permis cette augmentation de densité (qui est équivalente à celle des modèles 8 To), même si l'on retrouve dans les communiqués de presse du constructeur  des mentions à des améliorations au niveau de l'intégration des têtes et du reste du sous-système d'écriture.

Top articles