Actualités processeurs

Microsoft capitule sur le support de Skylake

Publié le 16/08/2016 à 14:36 par
Envoyer Imprimer

En début d'année, Microsoft avait publié un billet de blog surprenant , indiquant que non seulement les futurs processeurs d'Intel et d'AMD ne seraient supportés pleinement que par Windows 10, mais qu'en prime les plate-formes Intel Skylake (la dernière génération en date de processeurs d'Intel) ne disposeraient d'un support sous Windows 7 (et 8.1) que jusqu'en juillet 2017 !

Quelque chose que nous avions interprété à l'époque comme une bien lourde tentative d'inciter les OEM, les revendeurs, et les utilisateurs, à passer à Windows 10. La firme de Redmond ayant été pour le moins obscure sur ce que cette limite supposait, sous entendant dans son billet que seules les failles de sécurité les plus critiques feraient l'objet de patch.

Rapidement, Microsoft est revenu en arrière une première fois, rajoutant une année de "support" et repoussant cette limite à juillet 2018.

Aujourd'hui, Microsoft revient en arrière une deuxième fois, abandonnant définitivement l'idée d'un support sélectif de Skylake. Un nouveau billet de blog  indique que Microsoft fournira "tous les patchs" pour les plate-formes Skylake jusqu'à la fin du support officiel de Windows 7 (14 janvier 2020) et 8.1 (10 janvier 2023). Microsoft crédite ce changement à son "partenariat fort" avec Intel qui s'occupera de la validation des patchs, et aussi à la demande de ses clients entreprise.

Microsoft continue cependant d'indiquer que les futures plate-formes d'Intel et d'AMD comme Kaby Lake et Bristol Ridge ne seront "supportés pleinement" que sous Windows 10. On ne sait pas encore ce que cela veut dire, il serait étonnant qu'Intel et AMD ne proposent pas, par exemple, de pilotes chipsets pour Windows 7 et 8.1 pour leur prochaine génération.

Cette capitulation de Microsoft n'est pas forcément surprenante étant donné la frilosité historique des entreprises à passer à une nouvelle version de Windows. Combiné à la non percée sur le marché des smartphones avec Windows 10 Mobile et malgré l'utilisation de techniques peu admissibles d'un point de vue moral  (et légal ) pour forcer les mises à jour vers Windows 10, la société de Redmond à du revenir en arrière  sur ses objectifs d'atteindre un milliard de machines sous Windows 10 d'ici 2018.

Les changements de politique de Microsoft en matière de vie privée posent également question, la société utilisant désormais abondamment la "télémétrie", et Microsoft se réservant le droit "d'accéder, transférer, communiquer et stocker" vos données personnelles dans une liste de cas relativement large  (voir la section complète Reasons We Share Personal Data pour plus de détails), incluant par exemple la protection de la propriété intellectuelle de Microsoft !

On notera cependant qu'une grande partie de la télémétrie a été déployée sous Windows 7 et 8.1 via des mises à jour Windows Update. Si l'on pouvait désactiver manuellement celles ci, nos confrères d'Ars Technica  indiquaient hier que Microsoft ne proposera plus la possibilité pour Windows 7 et 8.1 de télécharger et choisir individuellement les patchs à partir d'octobre, proposant uniquement des bundles. Dans un premier temps, cela ne concernera que les nouveaux patchs de sécurité mais toutes les mises à jour seront concernées à terme.

Dossier : Intel Broadwell-E : i7-6950X, 6900K et 6800K en test

Publié le 08/08/2016 à 10:59 par
Envoyer Imprimer

Le 14nm arrive enfin sur LGA 2011-v3 avec les Broadwell-E. Intel en profite pour passer la version X de 8 à 10 coeurs, mais avec une nouvelle grille tarifaire salée. Un coût justifié ?

[+] Lire la suite

Juillet 2006, Intel lance les Core 2 Duo

Tags : Core 2; Intel;
Publié le 29/07/2016 à 14:16 par
Envoyer Imprimer

C'était hier, ou plutôt en juillet 2006 (cf. dossier, publié un mois avant le lancement). Après 6 ans passés à faire évoluer son architecture Netburst introduite avec le Pentium 4, Intel mettait définitivement de côté cette architecture. Loin d'atteindre ses promesses initiales en termes de fréquence avec une consommation raisonnable, Netburst avait montré ses limites face aux Athlon 64 et surtout Athlon 64 X2. C'est AMD qui détenait alors le leadership en termes de performance, Intel devant se contenter de jouer sur le rapport performance/prix.

Une situation qui poussa Intel à lancer le chantier d'une nouvelle architecture desktop plus efficace, dont les bases ont été posées avec l'architecture Mobile, dérivée de P6 et dont le premier représentant fut le Pentium M Banias lancé en mars 2003. Un peu plus de trois ans plus tard, Intel lançait donc l'architecture Core et les processeurs Core 2 Duo tels que les X6800 ou E6600, avec le succès que l'on connaît.

E6400, E6600 et X6800

Si Intel avait gardé la mainmise sur le marché OEM, au gré de pratiques pour lesquelles il a depuis été condamné, les Core 2 lui ont permis de reconquérir le marché de l'intégration "maison" largement acquit à AMD. Une situation qui perdure depuis, AMD ayant de son côté connu avec l'architecture CMT des travers qui ne sont pas sans rappeler Netburst, en espérant que Zen connaitra donc le même succès que Core !

Résultats Intel en demi-teinte

Tags : Intel; Résultats;
Publié le 21/07/2016 à 13:15 par
Envoyer Imprimer

Intel vient d'annoncer ses résultats financiers pour le second trimestre 2016. Les ventes s'établissent à 13.5 milliards de $, soit une hausse de 3% par rapport à la même période l'année précédente. Il s'agit toutefois d'une hausse en trompe l'oeil puisque cette fois les ventes d'Altera sont intégrées pour 465 millions de $, sans cette intégration le revenu serait en baisse de 1%.

La marge brute baisse de 3.6 points pour atteindre 58,9% alors que la bénéfice net est divisé par deux pour atteindre 1,3 milliards de $. Si le chiffre reste conséquent la chute est rude pour Intel qui met en avant qu'à périmètre plus comparable, c'est-à-dire en excluant les coûts relatifs à l'acquisition d'Altera ou encore ceux lié à sa restructuration, la baisse n'est plus que de 6%.

Dans le détail les ventes des produits relatifs aux PC baissent de 3%, avec une chute de 15% des volumes compensée par une hausse de 13% du prix moyenne. Pour les PC fixes en particulier la baisse en volume est de 7% pour une hausse du prix de 1%, alors que pour 5% d'unités en moins ont été vendues côté PC portable mais à un prix 2% supérieur. En fait la chute du volume et la hausse du prix globale vient des ventes de produits destinés aux tablettes qui baissent de 49%.

Au passage Intel a confirmé qu'il avait commencé à livrer Kaby Lake à ses clients, précisant au passage avoir pu obtenir des gains de performances et des nouvelles fonctionnalités avec une hausse du die relativement petite. Si ce n'est pas précisé, il faut rappeler qu'il est ici question des versions 2 coeurs destinés aux PC portables.

Coffee Lake : 14nm et 6 coeurs en 2018 ?

Publié le 20/07/2016 à 09:57 par
Envoyer Imprimer

D'après PC Watch , Intel aurait ajouté une nouvelle gamme de processeur en 14nm prévue pour 2018, Coffee Lake. Après Haswell, Skylake et Kaby Lake, il s'agirait donc d'une quatrième itération sur le même process, au lieu de deux habituellement.

Cannon Lake serait toutefois maintenu pour fin 2017, mais il existerait uniquement en version 2 coeurs et associé à un iGPU de petite taille (GT2) et serait destiné plus particulièrement aux gammes mobiles les moins énergivores (U et Y). A contrario Coffee Lake viserait un niveau de performance supérieur, étant décliné avec un iGPU de type GT3e (donc associé à de l'eDRAM) et en versions 2, 4 et … 6 coeurs !

Coffee Lake marquerait donc la fin du blocage à 4 coeurs pour les processeurs grand public, une bonne nouvelle qui ne doit toutefois pas faire oublier que le fait qu'il soit prévu en 14nm laisse penser qu'Intel n'est pas très optimiste sur son 10nm, reste à savoir s'il s'agit d'un choix dicté par des impératifs techniques ou financiers.

Top articles