Actualités processeurs

Patch pour le Core Parking pour Ryzen !

Tags : AMD; Ryzen; Windows;
Publié le 06/04/2017 à 23:00 par
Imprimer

Enfin ! Il aura fallu un peu de temps, mais AMD vient enfin de confirmer la question de l'impact du Core Parking pour Ryzen sous Windows 10, que nous avions soulevés quelques jours après le lancement de Ryzen. Pour rappel, le Core Parking est une fonctionnalité du scheduler de Windows qui consiste à "parquer" les coeurs d'un processeur en les mettant en veille et en ne les rallumant que progressivement lorsque la charge le nécessite. Cette fonctionnalité a un impact particulièrement important sur les processeurs qui disposent de l'HyperThreading ou du SMT.

AMD confirme aujourd'hui ce que nous avions noté, à savoir que par défaut sous Windows 10, le Core Parking n'est pas réglé de la même manière sur Ryzen que sur les processeurs Intel. Afin de garantir l'équité dans nos tests, nous avions manuellement modifié le profil de gestion d'alimentation "Balanced" de Windows 10 afin de désactiver cette fonctionnalité.

Dans un billet de blog , AMD propose à son tour un nouveau profil de gestion d'alimentation spécifique à Ryzen. Il sera distribué de cette manière dans un premier temps (il est téléchargeable ici ), avant d'être intégré d'ici quelques semaines aux prochains pilotes chipsets d'AMD : l'installation de ce profil deviendra donc automatique.

Pour ceux qui auraient déjà modifié manuellement le Core Parking via les méthodes que nous vous avions conseillé dans nos articles, notez que vous aviez en pratique modifié le profil "Balanced" de Windows. Vous pouvez donc installer directement ce patch qui ajoute un profil supplémentaire que vous pouvez voir ci dessus. En pratique on pourra repasser si on le souhaite à tout moment en mode "Balanced".

Nous avons pu essayer en avance ce nouveau profil qui au delà de la désactivation du Core Parking change d'autres choses :

  • Réduction du seuil de charge nécessaire pour passer à un P-State supérieur (de 60 à 25%)
  • Réduction du seuil de charge nécessaire pour passer à un P-State inférieur (de 20 à 10%)
  • Diminution de l'intervalle entre deux ajustements par le scheduler Windows du P-State (de 30 à 15 millisecondes)
  • Augmentation du seuil de P-State minimal que peut utilise le processeur (augmentation de 5% à 90%)

Ces changements concernent donc en grande majorité les P-State, à savoir les couples de fréquence/tensions auxquels peuvent fonctionner les processeurs. Vous pouvez retrouver un exemple pour le Ryzen 7 1800X ci-dessous :

Techniquement le premier impact de ces changements est qu'AMD n'autorise pas le fonctionnement actif du processeur en dessous du mode P1. Cela revient à ce que l'on voit habituellement avec le profil de gestion d'alimentation "Performance" (dans ce cas, le seuil est à 100%). Cela ne veut cependant pas dire qu'AMD désactive les fonctionnalités d'économie d'énergie de Ryzen. En pratique AMD bypasse la gestion du mode P2 par le scheduler Windows et laisse Ryzen prendre la main pour passer plus rapidement dans les modes d'énergies supérieurs comme le CC6. Ces modes avancés sont gérés directement par le processeur qui peut passer de l'un à l'autre rapidement, en environ 1 milliseconde, là ou le scheduler de Windows ne change les P-States habituellement que toutes les 30 millisecondes.

Les autres changements visent a accélérer le rythme auquel le scheduler Windows peut modifier les P-State justement, en premier lieu en baissant de moitié le temps entre deux changements potentiels, et en modifiant les seuils. En pratique ces changements auront surtout un très léger impact sur la consommation lors de faibles charges ou de charges intermittentes ou la consommation pourra très légèrement évoluer de manière marginale. En pratique cela ne change pas nos mesures de consommation réalisées dans des cas où la charge n'est pas impactée par ces modifications (au repos, charge sur un coeur, charge sur tous les coeurs).

En pratique ce patch permet d'obtenir un niveau de performance similaire au mode "Balanced + Core Parking OFF" que nous avons utilisé dans nos tests, ce qui permet de remonter significativement les performances notamment dans les jeux, comme le rappelle ce graphique :


On pourra se demander pourquoi cette mise à jour n'est pas proposée directement par Microsoft sous la forme d'un patch pour Windows 10. Nous avons posé la question à AMD qui nous a dit qu'ils proposaient pour l'instant cette solution et qu'ils ne pouvaient pas s'exprimer au nom de Microsoft. Sous entendant que la situation pourrait évoluer à l'avenir.

Dans tous les cas on se félicitera qu'AMD ait enfin reconnu ce problème et propose aujourd'hui un correctif officiel !

MAJ Total War Warhammer pour Ryzen

Tags : AMD; Ryzen;
Publié le 03/04/2017 à 20:26 par
Imprimer

La semaine dernière, Creative Assembly a mis en ligne son patch "Bretonnia" pour Total War Warhammer. Bien que les releases notes  ne l'indiquent pas, nous avons noté que cette version apporte un gain de performance net par rapport à la version précédente sur Ryzen :


On remarque un gain assez important, d'environ 10% sur les trois Ryzen (nous n'avons pas noté de gain pour les processeurs Intel), ce qui permet au 1800X de passer devant le 6900K d'un cheveu sur ce titre. En soit, qu'un patch améliore les performances pour un nouveau processeur n'est pas nouveau, même si la chose est plus rare qu'on ne le pense.

Il est intéressant de comparer le comportement des deux versions de ce jeu en fonction de facteurs comme le SMT et le Core Parking :


Nous n'allons pas revenir en détail sur la question du Core Parking (rendez vous sur cette page), mais le changement de comportement est significatif ici : avec la version 1.6.0, on récupère les mêmes performances que l'on obtenait en désactivant le SMT, ce qui nous laisse penser que Total War Warhammer ne détectait pas correctement le SMT sur Ryzen.

Ce n'est pas le seul titre à avoir ce problème, nous avions eu l'occasion de pointer un bug similaire sous F1 2016 qui considère Ryzen comme un processeur 16 coeurs sans "HyperThreading", ce qui impacte sa manière de répartir ses threads.

Nous avons mis à jour les performances sous Total War pour les Ryzen 7 dans nos deux articles, on pointera le fait qu'en plus de F1 2016 (dont l'on attend toujours le patch !), un autre titre dispose de ce comportement spécifique (baisse importante de performances qui ne sont pas compensées par l'utilisation du mode "Performance" sous Windows ou la désactivation du Core Parking) : Watch Dogs 2 !

Dossier : Influence de la DDR4 sur Ryzen 7 1800X et Core i7-6900K

Publié le 02/04/2017 à 00:44 par
Imprimer

Une mémoire rapide permet-elle d'améliorer significativement les performances ? Quid du rôle des ranks ? Faisons le point dans ce dossier !

[+] Lire la suite

AGESA 1.0.0.4 pour Ryzen

Tags : AMD; Ryzen;
Publié le 30/03/2017 à 16:02 par
Imprimer

AMD indique qu'il va bientôt livrer une nouvelle version de son microcode AGESA (AMD Generic Encapsulated Software Architecture) pour Ryzen, une couche logicielle bas-niveau qui initialise et reconfigure le processeur.

Cette version 1.0.0.4 devrait être bientôt distribuée aux fabricants de cartes mères qui devraient la déployer début avril au sein de mises à jour de bios. Elle apporte entre autres les changements suivants :

  • Réduction de la latence DRAM d'environ 6ns
  • Correction d'un crash lié à une séquence de code FMA3 "inhabituelle"
  • Correction de la fréquence reportée incorrecte après une sortie de veille en OC
  • AMD Ryzen Master n'aura plus besoin du High-Precision Event Timer (HPET)

Des changements bienvenus donc, surtout pour la latence DRAM qui est l'un des points noirs relevés lors des tests, ce qui devrait faire gagner quelques % de performances dans les applications qui y sont sensibles. AMD indique au passage qu'il travaille déjà sur une nouvelle version qui s'attaquera cette-fois à l'overclocking de la mémoire DDR4.

Patch Ryzen pour Ashes of the Singularity

Tags : AMD; Ryzen;
Publié le 30/03/2017 à 14:46 par
Imprimer

Oxide, qui était déjà sur les rangs pour montrer les bienfaits de Mantle, s'associe de nouveau à AMD cette-fois pour Ryzen.

Le développeur publie en effet un nouveau patch pour Ashes of the Singularity, sur lequel AMD a apporté son expertise et qui permet d'augmenter sensiblement les performances sur processeur Ryzen. AMD met en avant des gains pouvant atteindre 26% à 33% selon la tailles des batchs du benchmark intégré, le tout sur un Ryzen 7 1800X associé à de la DDR4-2933 et une GTX 1080 avec les réglages graphiques en mode élevé.

Les gains mesurés par nos confrères de PCPer  varient entre 17% et 31%, et permettent au 1800X de combler une bonne partie de l'écart sur l'i7-6900K, puisque ce dernier n'est que plus que 9% plus véloce contre 28% auparavant avec de la DDR4-3200.

Oxide ne donne que peu de détails sur les optimisations apportées, mais a précisé qu'elles sont le fruit de 400 heures de développement et parle d'une mise à jour du threading afin de mieux tirer parti des 8 coeurs et 16 threads du Ryzen 7. On peut penser qu'une partie de ces optimisations vise à prendre en compte la particularité de Ryzen 7 et de son architecture proche d'un bi-processeur avec ses deux CCX reliés par le data fabric. Peut-être qu'en plus, à l'instar de F1 2016, le jeu détectait mal Ryzen et considérait qu'il disposait de 16 coeurs physiques ce qui est différent en termes de répartition de charge de 16 coeurs logiques et 8 coeurs physiques. Ou tout simplement, le moteur tire maintenant mieux partie de 16 coeurs logiques et permet à Ryzen de rattraper un i7-6900K (et de dépasser un i7-7700K plus proche d'un point de vue tarifaire) qui n'en profite pas car limité par le GPU dans ces tests.

Il est donc impossible de tirer quelque généralité de cette annonce. Si il est évident que le plein potentiel d'une architecture ne peut être obtenu qu'en analysant le comportement de son code sur celle-ci et en y apportant d'éventuelles retouches, difficile de savoir d'une part si ce type d'optimisation se généralisera chez les développeurs et d'autre parts les gains exacts à en attendre. Au passage Dota 2 a également bénéficié il y'a quelques jours  d'un patch visant à optimiser le threading sur Ryzen (sans plus de précisions là-encore), AMD met en avant une amélioration du fps minimal qui passerait de 79 à 91 fps.

Pour les plus curieux, vous trouverez ci-après une présentation lors de la GDC faites par AMD au sujet de Ryzen à l'intention des développeurs de jeux.

 
 

Top articles