Actualités cartes graphiques

Pilotes AMD Radeon Software 16.8.2

Publié le 16/08/2016 à 11:11 par
Envoyer Imprimer

AMD a mis en ligne ce week end une nouvelle version de ses pilotes graphiques. Baptisée 16.8.2, ces pilotes apportent en premier lieu des optimisations pour le récemment lancé jeu d'exploration spatiale No Man's Sky. AMD annonce également un support de la beta ouverte de Paragon.

Quelques bugs ont également été corrigés, dont un crash sous Overwatch lors du choix du personnage. Des clignottements intempestifs sur le bureau pour les utilisateurs de Freesync ont également été supprimés. Enfin, des problèmes d'installations pour les utilisateurs de Windows 10 Anniversary Edition ont été corrigés, il concernait apparement certains utilisateurs de la fonctionnalité secure boot.

Comme toujours vous pouvez retrouver les releases notes ainsi que les téléchargements pour votre version de Windows directement sur le site d'AMD .

Les GTX 1080/1070/1060 passent au mobile

Publié le 16/08/2016 à 06:00 par
Envoyer Imprimer

Après une série de lancements à succès pour ses GPU Pascal, Nvidia décline les GeForce GTX 1080, 1070 et 1060 en versions mobiles, similaires à leurs équivalents desktops. Une nette progression par rapport à la génération précédente qui devrait reconduire sa domination presque totale sur le marché des portables gaming.

Il y a un peu moins d'un an, Nvidia a expérimenté une stratégie différente dans le monde mobile avec le lancement d'une GeForce GTX 980 similaire à ce qui se fait dans le monde des cartes graphiques desktops mais au format mobile. L'essai a de toute évidence été validé et c'est cette fois l'ensemble du haut de gamme mobile qui est calqué sur les cartes graphiques desktops.

Traditionnellement, les portables devaient se contenter de versions "M", nettement moins véloces. Par exemple, Nvidia profitait de l'aura de la GTX 980 desktop pour commercialiser une GTX 980M nettement inférieure à une GTX 970 desktop. Une course aux gros chiffres qui plait aux fabricants de portables mais qui entraine de la confusion et peut tromper certains acheteurs.

La donne est cependant en train de changer. La nette domination de Nvidia lui permet de créer des marques fortes autour de ses déclinaisons principales, l'efficacité de ses GPU a explosé et les fabricants de portables gamings sont moins réticents face aux cartes graphiques gourmandes. Il est donc plus simple de proposer des références communes aux deux mondes, ce qui est une très bonne chose. Pour son nouveau haut de gamme mobile, Nvidia a ainsi décidé de proposer des solutions similaires aux GeForce GTX 1080, GTX 1070 et GTX 1060 desktops, en conservant le même nom et le même potentiel de performances :

Les différences au niveau des spécifications sont légères. Les GTX 1080 et 1060 mobiles et desktop sont identiques au niveau de la configuration et la première va jusqu'à afficher une même fréquence turbo. Il y a par contre quelques différences pour la GTX 1070 qui en version mobile profite de quelques unités de calcul de plus pour compenser sa fréquence légèrement inférieure.

Un point commun dans les spécifications de ces déclinaisons mobiles concerne la fréquence de base qui est réduite, de toute évidence pour s'adapter à des contraintes thermiques plus importantes. Car au final ce sont les limites de consommation et de température (modulée par la courbe de ventilation), qui définiront les performances.

Et c'est d'ailleurs encore et toujours le point sur lequel Nvidia refuse de communiquer et se contente d'indiquer qu'il y a des spécifications minimales à respecter. Quelles sont-elles exactement ? Nous ne le saurons pas. Lors de la présentation de ces cartes graphiques, le baratin bon marché ne semblant pas suffire à convaincre l'assemblée, Nvidia a fini par indiquer que la GTX 1080 mobile reprend l'enveloppe thermique de la GTX 980 mobile, la GTX 1070 mobile celle de la GTX 980M et la GTX 1060 mobile celle de la GTX 970M. De quoi permettre une transition rapide vers ces nouveaux modèles sur base des designs déjà existants.

Nous pouvons ainsi supposer que le GTX 1080 en version mobile profitera d'un TDP plutôt énorme configurable entre 120 et 180W, suivant la capacité de refroidissement des portables. Cela impactera évidement ses performances pratiques mais dans un très gros portable il sera possible d'obtenir des performances du même ordre qu'une GTX 1080 Founders Edition. La GTX 1070 mobile se contentera probablement de +/-100W alors qu'il devrait s'agir de 80W pour la GTX 1060 mobile.

Nvidia estime que les performances atteindront en moyenne au moins 90% des équivalents desktops, de quoi afficher des gains de +/- 70% par rapport à la génération précédente ! Des gains importants qui correspondent à la progression du rendement énergétique entre les générations de GPU Maxwell et Pascal.

 
 

Des machines seront proposées sous peu par Acer, Alienware, Asus, Clevo, EVGA, Gigabyte, HP, Lenovo, MSI, Origin, Razer, Sager et XMG. Pour cette génération, Nvidia s'attend à ce que l'utilisation d'un écran G-Sync soit plus fréquente et précise qu'il y aura cette fois des versions 1440p et 120 Hz.

Ces GTX 1000 mobiles restent cependant compatibles avec Optimus, soit l'association avec un iGPU Intel pour les fabricants qui préfèrent cette approche. Il y a toujours des gains possibles en terme d'autonomie au repos, mais cela empêche l'utilisation de G-Sync. Dans tous les cas, Nvidia précise avoir travaillé avec ses partenaires pour faire en sorte que toutes les sorties soient connectées au GPU GeForce. Même dans le cas d'une solution Optimus, la compatibilité avec les casques de réalité virtuelle devrait donc être assurée.

Au niveau logiciel, Nvidia explique avoir amélioré BatteryBoost, son système de réduction de la consommation en mode batterie qui autoriserait un gain de 30% par rapport à la génération précédente, probablement en agissant plus agressivement sur les fréquences. Par ailleurs, ce mode profite d'un nouveau système de lissage de la cadence d'affichage, similaire ce qui se fait en multi-GPU, pour maintenir une fluidité et un confort de jeu supérieur.

L'overclocking reste évidemment de la partie et est identique à ce qui se fait sur desktop à l'exception de la possibilité de survoltage qui ne sera pas proposée. La marge au niveau de la fréquence sera similaire et atteindre 2 GHz sera à la portée de nombreuses machines, même si en pratique les limites thermiques la stabiliseront bien entendu à un niveau plus faible. Il sera possible pour les fabricants de proposer des overclockings d'usine, mais les premières machines devraient se contenter des fréquences de référence.

De toute évidence, avec ces GeForce GTX 1080, GTX 1070 et GTX 1060 en versions mobiles, Nvidia dispose d'une offre solide pour les machines haut de gamme destinées aux joueurs exigeants, un segment qui se porte d'ailleurs plutôt très bien au milieu d'un marché PC qui souffre globalement. Et malheureusement pour les tarifs, ces solutions de Nvidia devraient rester à peu près sans concurrence.

Le GPU Polaris 10 d'AMD (Radeon RX 480) est trop en retrait au niveau de l'efficacité énergétique pour être compétitif. Pour rappel, il est un peu moins performant qu'une GTX 1060 pour une consommation de l'ordre d'une GTX 1080. C'est plutôt sur l'entrée de gamme voire le milieu de gamme qu'AMD conserve une carte à jouer avec le petit Polaris 11. A ce niveau, Nvidia n'a pas encore dévoilé son jeu et nous ne savons pas si un autre petit GPU Pascal sera rapidement proposé ou s'il s'agira de renommages de la gamme précédente.

 
 

Résultats Nvidia en hausse

Tags : Nvidia; Résultats;
Publié le 12/08/2016 à 11:20 par
Envoyer Imprimer

NVIDIA Logo 2010Nvidia vient d'annoncer ses résultats financiers pour son second trimestre fiscal, se terminant au 31 juillet. La société enregistre un chiffre d'affaire de 1,428 milliards de dollars, en hausse de 9% par rapport au premier trimestre de cette année, et de 24% par rapport à la même période sur l'année précédente.

Le bénéfice net est de 253 millions, à comparer aux 196 millions du trimestre précédent. Sur la même période l'année dernière, Nvidia n'enregistrait qu'un bénéfice net de 26 millions, mais celui-ci était dû à la dépréciation d'Icera. La marge brute progresse, atteignant 57,9% ce trimestre contre 57.5% au précédent.

Les ventes de GPU restent le moteur de la société, comptant pour 1.196 milliards des revenus et en hausse de 18% par rapport au trimestre précédent. L'activité Tegra progresse de 30% pour un apport plus modeste de 166 millions.

La société s'attend à une hausse de ses revenus sur le prochain trimestre, autour de 1.68 milliards, et à une marge brute qui restera comparable.

Pilotes AMD Radeon Software 16.8.1 beta

Publié le 10/08/2016 à 11:45 par
Envoyer Imprimer

AMD a mis en ligne une nouvelle version beta de ses pilotes Radeon Software pour cartes graphiques. La nouveauté principale est le support des dernières Radeon RX470 et RX460, mais l'on y retrouve aussi un bon nombre de correctifs.

Les possesseurs de Radeon RX480 noteront la fin des crashs sous Overwatch en mode Crossfire, la possibilité d'overclocker la mémoire sous WattMan, et la correction des ralentissements sous Wolfenstein : The Old Blood.

D'autres correctifs génériques sont au programme, pour The Division par exemple en mode Crossfire qui scale désormais mieux dans les résolutions les plus basses, et de meilleures performances sous DOTA2 toujours en Crossfire.

On notera enfin que l'accélération matérielle du décodage pouvait faire planter Firefox, un bug désormais corrigé.

Comme toujours, vous pourrez retrouver ce téléchargement directement sur le site du constructeur .

Preview : Radeon RX 470 Asus et Sapphire

Publié le 04/08/2016 à 15:00 par
Envoyer Imprimer

C'est aujourd'hui que débarque la Radeon RX 470, petite soeur de la RX 480 dont elle reprend le même GPU amputé de quelques unités de calcul. Etant en congés, voici un aperçu de nos premiers résultats avant un dossier plus complet à notre retour.

La Radeon RX 470 embarque un GPU Polaris 10 similaire à celui de la Radeon RX 480, mais amputé de 4 CU sur 32, ce qui en limite le nombre d'unités de calcul à 2048. Une configuration identique à celle du GPU Tonga dans sa version R9 380X avec laquelle la comparaison sera donc intéressante. Par rapport à celle-ci, outre les petites optimisations de l'architecture, la RX 470 a avant tout pour elle des fréquences en hausse :

Au final, la RX 470 affiche une puissance de calcul 22.5% supérieure à celle de la R9 380X, avec une progression de 16% de la bande passante mémoire, associée pour rappel à quelques optimisations avec l'architecture Polaris.

Les performances exactes vont cependant dépendre de l'enveloppe thermique puisque les GPU Polaris ont plus de mal à maintenir leur fréquence turbo maximale que les puces précédentes. Pour la RX 470, AMD a opté pour une limite de consommation au niveau de la puce de 85W, contre 110W pour la RX 480, ce qui correspond à une consommation maximale de la carte graphique de +/- 130W au lieu de +/- 170W. C'est assez restrictif pour maintenir une fréquence élevée, mais cela permet d'afficher un meilleur rendement énergétique.

Les RX 470 qui suivent ces spécifications de référence devraient cependant être rares. Sapphire commercialise un tel design, avec le même ventirad que la RX 480 de référence, mais la plupart des cartes sont personnalisées.

Nous avons par exemple reçu une RX 470 Nitro+ qui pousse par défaut la fréquence mémoire à 1750 MHz et celle du GPU à 1260 MHz avec une limite à 130W à son niveau, soit 200W pour la carte. De quoi maintenir une fréquence comprise entre 1200 et 1260 MHz suivant la charge. Un mode silence est proposé sans l'overclocking d'usine et avec une limite de 110W comme pour la RX 480 de référence, soit 170W pour la carte. La fréquence GPU oscille alors entre 1180 et 1206 MHz.

Asus de son côté propose une RX 470 Strix qui est plus dans l'esprit de ce qu'avait imaginé AMD avec un petit overclocking du GPU à 1250 MHz mais surtout une limite de consommation de 95W, soit un peu moins de 150W pour la carte dans son ensemble. Difficile évidemment de maintenir une fréquence très élevée dans ces conditions, elle évolue entre 1120 et 1190 MHz, n'atteignant pas les 1250 MHz, même dans les jeux les moins lourds de notre protocole. Mais le rendement énergétique progresse.


[ Nuisances sonores ] [ Température GPU ]

Au niveau du refroidissement, la RX 470 Nitro+ reprend exactement le même ventirad que pour sa grande soeur. Par défaut il se comporte comme celui de sa grande soeur en mode silence mais est enfin moins bruyant quand il passe lui-même en mode silence avec une vitess de ventilation qui chute de 2000 à 1500 TPM. Du côté de l'Asus nous ne pouvons qu'être déçus de cette calibration par défaut qui vise une température GPU de 60 °C qui est sans intérêt et empêche une maîtrise des nuisances sonores. Le fabricant nous indique qu'un mode plus silencieux est activable via son logiciel, ce que nous vérifierons plus tard.

Qu'est-ce que cela donne au niveau des performances ? Voici un bref aperçu :


[ Indice ] [ Ashes of the Singularity ] [ Battlefield 4 ] [ DiRT Rally ] [ Fallout 4 ] [ Star Wars Battlefront ] [ The Division ] [ The Witcher 3 ]

Une RX 470 avec une limite stricte de sa consommation, comme imaginé par AMD, affiche à peu près 88% des performances de la RX 480 de référence. Cela monte à 95% si nous prenons une carte qui laisse exploser la consommation telle que la Nitro+ de Sapphire. Elle reste cependant à 93% avec le mode silence plus raisonnable. On observera par ailleurs que les performance sont du même ordre que celles de la GTX 970 et progressent de 23 à 33% par rapport à la R9 380X.

Une bonne solution ? Nous réserverons notre jugement final pour le dossier complet qui sera publié plus tard dans le mois, après nos congés. Nous aurons alors plus de visibilité sur les prix pratiqués. A l'heure actuelle, AMD nous indique que le tarif minimal est de 206 € pour la RX 470 4 Go en design de référence et de 256 € pour la version 8 Go la moins onéreuse. Du côté des cartes que nous avons eu entre nos mains, il est question de 220€ pour la meilleure offre sur la Sapphire RX 470 Nitro+ 4 Go (non-OC) et de 230€ pour l'Asus RX 470 Strix (non-OC). Comptez une dizaine d'euros de plus pour les versions OC testées ici. On est donc très proche en l'état des tarifs annoncés pour les modèles équivalents en RX 480, notamment chez Sapphire, que ce soit en 8 Go mais aussi dans la version 4 Go qui nous parait la plus interressante et est sans vraie conccurence à ce jour.

Top articles