Comparatif : 10 Nas 2 et 3 disques

Publié le 11/06/2008 par
Envoyer Imprimer
Iomega Storcenter

Ce Storcenter s’adresse aux personnes recherchant un Nas pré-assemblé à un prix minimal : pour sa capacité (1 To en Raid 0), il s’agit en effet du second moins cher de notre comparatif après le Raidsonic.

Mais c’est aussi, du coup, l’un des moins bien lotis en termes de fonctions diverses. On le réservera donc pour du stockage pur et dur, pour lequel il dispose en plus de quelques arguments : compatibilité Active Directory et gestion du NFS, notamment.
Installation et mise en route

Physiquement, l’appareil est aussi le plus petit du comparatif, ce qui n’est pas forcément de bon augure en termes de refroidissement. Les finitions sont néanmoins très bonnes et le châssis inspire confiance.

La version de test reçue était équipée de disques Seagate 7200.11. De manière assez étonnante, leur remplacement n’est pas possible : le système refuse de démarrer dès que l’on remplace l’un des deux disques, ou même que l’on inverse leur ordre de branchement ! Encore pire : en cas de problème, il n’est pas possible de reconstruire un volume dégradé. Nous avons testé en débranchant un disque, puis en le rebranchant : la seule option offerte consiste à reformater le volume. Ajoutons à cela l’absence totale de mécanisme d’alerte en cas de panne (en dehors d’une timide Led rouge qui clignote en façade), et on se demande alors quel peut bien être l’intérêt du Raid 1 dans de pareilles conditions…

Du coup, nous n’avons évidemment pu tester le produit avec nos propres disques, et c’est pourquoi les mesures environnementales ne figurent pas dans nos graphiques récapitulatifs. Sachez cependant que nos craintes sur la température semblaient tout à fait justifiées puisque nous avons relevé plus de 64° avec les disques originaux… c’est beaucoup trop ! Par ailleurs, le châssis amorti très mal les vibrations des disques durs et, lors d’accès, l’appareil se révèle particulièrement bruyant (47,4 dB mesurés). En termes de consommation, enfin, on se situe dans la moyenne avec 22,4 W en accès.
A l’usage
Les déconvenues continuent après rencontre avec l’outil de configuration. Bien que francisé, la complexité de certains réglages, l’indigence de la documentation (en anglais, elle !), et des bugs récurrents le rendent particulièrement pénible à utiliser.

Par exemple, il s’agit du seul Nas pour lequel nous avons du recourir au manuel afin de découvrir comment remplir les champs proposés par la fonction de sauvegarde. Et en cas d’erreur lors de la validation du formulaire, la page d’erreur affichait un nouveau formulaire vierge sans reprendre les valeurs renseignées à l’étape précédente… énervant ! La création de partages et l’attribution d’autorisation générait aussi, de manière – a priori – totalement aléatoire, des messages d’erreurs. Bref, c’est donc là aussi une déception de ce côté-là.
Rapport performances/prix
En termes de performances, heureusement, le Storcenter relève un peu la tête : s’il ne brille nulle part, il parvient néanmoins à se maintenir dans une moyenne correcte, et ce dans la majorité des cas examinés. Rien de spécial à signaler côté matériel, puisque l’appareil exploite lui aussi un Marvell 88F5182 à 400 MHz, épaulé par 64 Mo de Ram.

Il n’en reste pas moins que nous aurions du mal à recommander ce modèle, clairement décevant de la part d’une marque comme Iomega. Certes il n’est pas cher, mais c’est pour un niveau de prestations malheureusement à la hauteur…


On aime :
– Performances correctes ;
– Prix ;
– Compatibilité ADS et NFS.

On regrette :
– Impossible de changer les disques ;
– Intérêt du Raid 1 ?
– La température et le bruit !
– L’outil de configuration, buggé et mal documenté ;
– Fonctions limitées, pas de service de téléchargement.
Vos réactions

Top articles