Comparatif : 10 Nas 2 et 3 disques

Publié le 11/06/2008 par
Envoyer Imprimer
Qnap TS209 Pro

Récemment arrivé sur le marché français, le taïwanais Qnap se positionne sur l’exact même créneau que Synology. Il propose ainsi des produits globalement bien finis et performants, mais surtout bénéficiant de gros efforts de développement du côté logiciel.

Le TS-209 Pro dispose ainsi d’un vaste panel de fonctions, quasiment équivalent à celui du DS-207+, ce qui n’est pas peu dire : serveur Web PHP/MySQL avec système de blog (Joomla, en l’occurrence), accès distant crypté (HTTP et FTP), gestion des téléchargements, génération automatique de galeries photo web, serveur multimédia (Twonkymedia), accès Telnet/SSH…

Bref, le TS-209 Pro s’adresse donc aux utilisateurs souhaitant un peu plus qu’un simple espace de stockage, mais qui sont par ailleurs disposés… à y mettre le prix ! Il s’agit en effet du plus cher des barebones testés, après évidemment le Thecus N3200 à trois baies.
Installation et mise en route

Avec son imposant boîtier métallique, le TS-209 Pro est l’un des plus encombrants de ce comparatif. Ce n’est pas forcément un reproche : on préfère un boîtier imposant mais bien ventilé, dans lequel les disques chaufferont de manière modérée, ce qui est le cas ici. La coque de l’appareil est en métal, et la façade en plastique noir, le tout bénéficiant de finitions très correctes.

L’installation des disques passe par le retrait de la façade, derrière laquelle on découvre deux chariots identiques à ceux du TS-409 Pro. Chacun d’entre eux se fixe au châssis par deux vis à main ; ils coulissent parfaitement et l’installation des disques ne pose aucun problème.

La mise en route du Nas exige le recours à un outil spécial pour transférer le firmware sur les disques et initialiser le système.
A l’usage
Entièrement francisée, l’interface de configuration se manie avec plaisir. Les nombreuses options sont, de manière générale, suffisamment explicites et, en cas de doute, il est possible d’appeler à tout moment une aide contextuelle.

Côté fonctions, on apprécie tout particulièrement le fait de disposer d’une corbeille pour récupérer les fichiers effacés du Nas par erreur. De même, l’outil d’analyse et de test Smart, également exclusif à Qnap, permet de monitorer avec précision l’état des disques durs.

Comme pour la majorité des produits de ce comparatif, un bouton permet de demander le déchargement des données stockées sur le volume USB branché en façade. Qnap est néanmoins le seul à proposer de ne pas copier bêtement le contenu du volume dans un répertoire spécifique du Nas. Il offre non seulement une possibilité de synchronisation de répertoire, mais aussi la possibilité de réaliser la copie dans l’autre sens, soit du Nas vers l’USB !

On regrettera toutefois l’absence d’un planificateur de mise sous tension, tandis qu’il est dommage que le service de sauvegarde réseau ne gère que les Nas de la marque, et non les cibles Rsync classiques.

Pour le reste, si vous souhaitez plus de détails concernant les fonctions de ce TS-209 Pro, nous vous renvoyons à notre test du TS-409 Pro, dont le firmware est identique.
Rapport performances/prix
Les performances du TS-209 Pro sont très bonnes, à condition cependant de désactiver le log de connexions et d’activer le cache en écriture (ce qui n’est toutefois pas possible si vous activez en parallèle le serveur MySQL ou le service de téléchargement). On obtient alors de très bons résultats, supérieurs à ceux du DS-207+ en écriture, mais moins bons en lecture. Et entre la version Pro et non Pro ? Il n’y a aucune différence de performances : en revanche, la mouture Pro gère le NFS ainsi que l’AD de Microsoft.

Alors, TS-209 Pro ou DS-207+ ? Les différences ne sont pas fondamentales, mais la réponse à un besoin spécifique pourra faire pencher la balance pour l’un ou pour l’autre. Le premier dispose notamment d’un outil de reporting/test Smart élaboré, d’options avancées pour définir le comportement du bouton de décharge USB, gère le branchement des disques en Hotswap, une corbeille réseau, permet de régler les options de seed Bittorent, de définir manuellement la vitesse du ventilateur, de restreindre les accès par adresse IP, et intègre par défaut le serveur Twonkymedia apprécié des audiophiles (mais pas des amateurs de films en VO).

De son côté, le DS-207+ est compatible Rsync pour les sauvegardes, dispose d’un port eSata, d’un meilleur outil de configuration, d’un programmateur d’extinction, gère jusqu’à 5 caméras IP, permet de planifier les plages horaires de téléchargement, tandis que le serveur multimédia intégré est le seul capable de gérer la plupart des formats de sous-titres disponibles.

Signalons enfin que la famille Qnap s’est récemment élargie avec l’arrivée des TS-209 II et TS-209 Pro II. Les principales différences résident dans la quantité de mémoire, doublée à 256 Mo, tandis que le moteur de téléchargement Bittorent a lui aussi été revu.


On aime :
– Les bonnes performances ;
– La richesse fonctionnelle ;
– La corbeille ;
– les fonctions de monitoring des disques ;
– la fonction de décharge USB personnalisable.

On regrette :
– Prix élevé de la version Pro ;
– Service de sauvegarde limité aux Nas Qnap ;
– Twonkyvision ne gère pas les sous-titres.
Vos réactions

Top articles