Comparatif de NAS d'entrée de gamme 2 baies

Publié le 19/12/2012 (Mise à jour le 21/02/2013) par
Envoyer Imprimer
Mise à jour du 21/02 : Nous avons ajouté trois modèles supplémentaires a notre comparatif :
  • D-Link DNS 325
  • LaCie 2big NAS
  • Netgear ReadyNAS Duo V2


La question du stockage réseau, autrefois réservée aux entreprises et à quelques initiés devient une problématique qui concerne de plus en plus de monde. Avec la multiplication des PC et autres machines connectées (TV, tablettes, smartphones et autres), disposer d'un espace de stockage partagé entre toutes ces machines devient un besoin réel qui peut prendre de multiples formes. Qu'il s'agisse d'effectuer des copies de sauvegarde, de stocker des fichiers volumineux, ou de streamer de la musique ou de la vidéo vers un périphérique, les usages sont multiples et variés.

C'est quoi un NAS ?

Derrière l'acronyme anglais Network Attached Storage se cache l'idée d'un point de stockage attaché à un réseau. De manière simple, il s'agit de boitiers disposants d'un port réseau et pouvant accueillir plusieurs disques durs, et qui permettent par leur couche logicielle d'y stocker des données.

D'un point de vue technique, les NAS ne sont ni plus ni moins que de petits PC très spécifiques. D'un point de vue logiciel, ils fonctionnent tous (généralement) sous Linux même si ce n'est pas ce que l'utilisateur verra. Un serveur web est installé sur les NAS, et c'est par un navigateur Web que l'on accèdera et configurera ces périphériques.

On pourra ensuite, selon ses besoins, stocker et lire du contenu via différents protocoles. Le plus classique étant accéder à ses fichiers via un partage réseau. Sous Windows, le partage de fichier réseau se fait nativement via le protocole SMB (Server Message Block, relativement universel grâce à Samba, son implémentation libre). FTP, ou d'autres protocoles pourront également être utilisés.


Si ces machines reposent sur Linux, les constructeurs de NAS ajoutent une couche logicielle importante. Chaque constructeur implémente ainsi différents protocoles additionnels et différentes fonctionnalités. Il est désormais courant par exemple de trouver des serveurs Web et des serveurs iTunes sur tous les NAS tandis que d'autres peuvent gérer des webcam à distance, ou d'autres fonctionnalités pointues. Toutes ne sont pas forcément installées sur les machines, mais l'on trouve en général des gestionnaires de packages qui permettent, dans les cas les plus simples, d'installer en deux clics une fonctionnalité avancée. Dans d'autres cas, on devra passer par un terminal via SSH, ce qui est beaucoup moins convivial !

S'il y a bien un point à retenir avant de continuer à lire notre article, c'est qu'au delà du matériel et des performances qui comptent forcément, la couche logicielle et ses possibilités pourront être toute aussi déterminantes dans votre choix !

Les modèles en test

Pour ce premier test nous avons décidé de regarder du côté des modèles d'entrée de gamme dont le prix est inférieur à 200 euros sans disques. Il s'agit de modèles pouvant accueillir deux disques durs 3.5 pouces. Nous nous intéresserons aux modèles suivants :
  • D-Link DNS 325
  • Iomega StorCenter ix2-dl
  • LaCie 2big NAS
  • Netgear ReadyNAS Duo V2
  • QNAP TS-212
  • Synology 212j
  • Thecus N2200 EVO

Des boitiers qui, s'ils sont proches dans leurs caractéristiques, ont sur certains points des différences marquées.

Regardons en détail ce que proposent les modèles que nous avons testés !
Vos réactions

Top articles