Comparatif : les super GeForce GTX 580 d'Asus, EVGA, Gainward, Gigabyte, MSI et Zotac en test

Publié le 12/09/2011 (Mise à jour le 08/10/2011) par
Envoyer Imprimer
EVGA GTX 580 Classified
Quelque peu après ses concurrents, EVGA a également lancé une « super GeForce GTX 580 », dans la gamme Classified. Le PCB, volumineux, a été entièrement revu de manière à laisser un maximum de marge aux overclockeurs, en plus d'un overclocking d'usine conséquent : 855 MHz pour le GPU et 1053 MHz pour la mémoire GDDR5 contre 772 et 1002 MHz pour la carte de référence. Des gains respectifs de 11 et 5%. EVGA propose la GTX 580 Classified en versions 1.5 et 3 Go ainsi qu'avec un refroidissement à air ou de type watercooling :

EVGA GTX 580 Classified 1.5 Go : 490€
EVGA GTX 580 Classified 3 Go : 560€
EVGA GTX 580 Classified Hydro Copper 1.5 Go : 690€
EVGA GTX 580 Classified Hydro Copper 3 Go : 730€

EVGA nous a fait parvenir la version 3 Go classique.


La carte





De par sa taille la GTX 580 Classified d'EVGA ne peut pas passer inaperçue. Son PCB est ainsi encore plus volumineux que celui de la Lightning de MSI avec 28cm de long et 12.5cm de haut. Un format qui permet à EVGA d'exploiter un ventilateur radial (turbine) de 8cm de diamètre à partir duquel une coque prend place sur toute la surface de la carte de manière à diriger le flux d'air en dehors du système. Cette coque en plastic très simple, couplée à la taille de la carte donne un sentiment d'esthétique peu travaillée.

Tout comme pour la carte de référence, le cœur du système de refroidissement consiste en une chambre à vapeur fixée à un radiateur en aluminium. Une petite excroissance y a été ajoutée, parcourue par un caloduc aplati, de manière à augmenter sa capacité de refroidissement. Notez cependant que la densité des ailettes en aluminium est plus réduite dans cette excroissance, compte tenu de sa forme qui va en s'élargissant. Du coup nous nous demandons si elle est bien utile, d'autant plus qu'elle est liée à l'expulsion d'une partie de l'air chaud (que nous estimons grossièrement à 1/5ème du total) à l'intérieur du boîtier, en direction des connecteurs SLI.

Une plaque métallique recouvre l'ensemble du PCB et est en contact avec les modules mémoires Hynix T2C ainsi qu'avec les composants sensibles de l'étage d'alimentation. Elle est également chargée de garantir la rigidité de l'immense PCB et fait office de support pour la turbine.


Si la GTX 580 Classified est immense, c'est parce qu'EVGA a voulu se donner les moyens d'intégrer un étage d'alimentation plus que costaud : le fabricant annonce ainsi qu'il peut encaisser une consommation de 1000W contre 400W pour la carte de référence. Pour rappel, les fusibles présents sur la GTX 580 Matrix d'Asus sont dimensionnés à hauteur de 720W. EVGA semble donc avoir vu très grand à ce niveau.

L'étage d'alimentation dispose de 14 phases dédiées au GPU accompagnées de 3 phases destinées à la mémoire. EVGA indique avoir travaillé en profondeur la qualité du signal envoyé au GPU, de manière à faciliter la montée en fréquence, en utilisant des Proadlizer de NEC TOKIN et des inducteurs haut de gamme.

Cet étage d'alimentation demande pas moins de 3 connecteurs PCI Express : 2x 8 broches + 1x 6 broches. Pour faciliter l'installation avec un maximum d'alimentations, EVGA fourni un adaptateur 8 broches vers 2x 6 broches et un adaptateur 6 broches vers 2x molex. Il vous faudra cependant encore une alimentation correctement dimensionnée, avec au moins 2 connecteurs 6 broches et un connecteur 8 broches.

Notons qu'avec son modèle Classified, EVGA s'est efforcé de réduire la consommation via le 12V du bus PCI Express. Ainsi, malgré l'overclocking conséquent, EVGA se contente de 4.3A là où toutes les autres GTX 580, à l'exception de la MSI Lightning, dépassent la limite de sécurité fixée à 5.5A.

EVGA a implémenté l'OCP tel que défini par Nvidia mais étendu de manière à prendre en compte la quatrième source d'alimentation 12V.

Enfin, EVGA fourni une bande d'isolant électrique (mais pas thermique bien entendu) à placer sur les composants sensibles de l'étage d'alimentation en cas d'utilisation d'un système de refroidissement alternatif, de manière à éviter tout court-circuit. Par ailleurs, en option, un kit dédié au refroidissement extrême (LN2) est proposé pour le refroidissement de l'étage d'alimentation.


La GTX 580 Classified est compatible avec le système EVBot (connecteur de gauche) qui permet la modification des fréquences et des tensions sans passer par le système. Elle ne dispose par contre pas de connecteur HDMI, qui est cependant proposé via un adaptateur DVI fourni.



Pour les utilisateurs avancés, EVGA propose des points de mesure des tensions GPU, mémoire et PLL ainsi que des diodes (à gauche sur la photo du haut) qui indiquent le bon fonctionnement de ces tensions. Un switch permet de passer sur un bios optimisé pour éviter le cold bug lors d'un refroidissement au LN2. Ce bios désactive par ailleurs l'OCP et autorise une augmentation de la tension GPU jusqu'à 1.8V.

Pour faciliter l'overclocking, EVGA fourni Precision, basé sur Rivatuner, mais qui ne supporte pas la modification des tensions. Pour cela il faudra passer par le logiciel E-LEET de la marque qui, malheureusement, n'est pas encore fonctionnel avec la GTX 580 Classified. EVGA nous a cependant affirmé qu'il s'agissait d'une priorité et que cela n'était plus qu'une question de jours.


Thermographie infrarouge

[ Au repos ]  [ En charge ]


[ Au repos ]  [ En charge ]

Malgré l'overclocking d'usine conséquent, l'étage d'alimentation de la GTX 580 Classified d'EVGA ne surchauffe pas et la température GPU est légèrement inférieure à celle obtenue sur la carte de référence.


Relevés des températures et du bruit

Les relevés confirment le bon comportement thermique de la GTX 580 Classified, qui expulse une grosse partie de l'air chaud en dehors du boîtier. Ils mettent par contre en avant le gros point noir de ce modèle : les nuisances sonores. La GTX 580 Classified est ainsi la seule des GTX 580 testées à être plus bruyante au repos que ne l'est notre système de test (34.1 dBA). En charge, elle bat un nouveau record de bruit en détrônant la MSI GTX 580 Lightning.

Contrairement à cette dernière, avec une température GPU de 87 °C et une vitesse de rotation de 66% (3450 RPM) pour la turbine, il ne s'agit pas d'un problème de calibration favorisant la température GPU en charge par rapport au bruit mais malheureusement d'une spécificité du ventirad exploité. Au repos il sera par contre possible de réduire les nuisances sonores en laissant la température GPU grimper quelque peu par rapport à la norme pour une GTX 580.


Notre avis
Si EVGA a fait un très bon travail en développant un étage d'alimentation robuste et performant pour pouvoir proposer un gros overclocking d'usine et laisser un maximum de marge aux overclockeurs avancés, voire professionnels, le ventirad conçu pour ce modèle n'est malheureusement pas à sa hauteur.

Contenir les nuisances sonores pour les designs basés sur un ventilateur radial est loin d'être simple et demande de fignoler le moindre détail, ce qui est probablement difficile lorsque le marché visé est aussi petit et ne peut pas profiter d'économies d'échelle. A moins d'être sourd ou de n'être intéressé que par les promesses d'overclocking de la GTX 580 Classified, des compromis plus intéressants sont donc disponibles.

Pour les amateurs de watercooling, la version Hydro Copper de la GTX 580 Classified se débarrasse par contre de ce point noir pour un "petit" surcoût de 200€. Le prix du silence ?
Vos réactions

Top articles