Comparatif : les super GeForce GTX 580 d'Asus, EVGA, Gainward, Gigabyte, MSI et Zotac en test

Publié le 12/09/2011 (Mise à jour le 08/10/2011) par
Envoyer Imprimer
Asus GTX 580 Matrix Platinum
Asus propose depuis peu une GeForce GTX 580 extrême : la Matrix Platinum. Membre de la famille Republic of Gamers, elle entend se faire une place de choix chez les overclockeurs avec un système de refroidissement volumineux et de nombreuses fonctionnalités qui leur sont dédiées. Elle propose bien entendu un overclocking d'usine, bien que celui-ci soit en-deçà de ce qu'un tel monstre laisse présager : 816 MHz pour le GPU contre 772 MHz pour la carte de référence. Une augmentation de 6% qui ne se retrouve cependant pas au niveau de la mémoire qui reste aux 1002 MHz de référence. Notez qu'Asus se contente de proposer un modèle 1.5 Go, ce qui n'est pas un problème compte tenu de l'inutilité des versions 3 Go.

Asus GTX 580 Matrix Platinum : de


La carte





D'aspect massif, la Matrix est plus imposante que la carte de référence dans les 3 dimensions : 3 slots au lieu de 2, 29.5cm de long au lieu de 27cm et une protubérance de 2.5cm de haut sur le dessus de la carte. Une protubérance qui n'est cependant pas liée au système de refroidissement et qui n'est présente que pour des raisons esthétiques : renforcer l'aspect massif et mettre en place un système de diodes de couleur pour le logo Matrix. Ce dernier change ainsi de couleur par rapport à la charge GPU.

Pour refroidir le GPU GF110, Asus fait appel à une version extrême de son système de refroidissement Direct CU II. Sa base massive est parcourue par 5 gros caloducs que se partagent ensuite les 2 imposants radiateurs. Une ossature métallique s'assure de la rigidité de l'ensemble et fait office de support aux 2 imposants ventilateurs de 10cm. Enfin, un carter referme le tout et se charge de canaliser les flux d'air vers les radiateurs.

Au niveau du PCB, un radiateur en aluminium prend place sur les composants sensibles de l'étage d'alimentation. S'il se trouve dans le flux d'air d'un des deux ventilateurs, en charge il s'agira bien entendu d'air chaud puisqu'il aura traversé au préalable le radiateur chargé d'évacuer la chaleur du GPU. Les modules mémoire GDDR5 Samsung HC04, identiques à ceux de la carte de référence, sont à nu, ce qui n'est pas un problème puisque la GDDR5 chauffe peu et se trouve dans le flux d'air.

Enfin, une plaque métallique perforée est placée à l'arrière de la carte mais n'est pas en contact avec le PCB ni avec d'autres composants. Sa présence n'est donc pas liée au refroidissement mais plutôt à l'aspect esthétique ainsi qu'à la protection de l'arrière du PCB.


Bien entendu il était hors de question de baser ce modèle extrême sur le PCB de référence. Asus a donc développé un PCB totalement personnalisé et amélioré à de nombreux niveaux. L'étage d'alimentation en profite bien entendu avec pas moins de 16 phases dédiées au GPU en plus des 2 phases qui se chargent d'alimenter sa mémoire. Asus exploite par ailleurs un Proadlizer de NEC TOKIN, un condensateur très évolué qui permet de faciliter la mise en place compacte d'un circuit d'alimentation qui ne génère pas trop de bruit. En d'autres termes, ce composant à la mode remplace une série de condensateurs pour simplifier un design de qualité. Il est pour cela placé à un endroit idéal, juste derrière le GPU de manière à être le plus proche possible de la source alimentée. Deux connecteurs PCI Express 8 broches sont nécessaires pour alimenter cet étage d'alimentation.

Asus indique avoir mis en place une double protection avec l'ajout de fusibles entre les circuits OCP et l'étage d'alimentation. En pratique, d'après ce que nous pouvons observer sur le PCB, Asus a simplement remplacé les résistances des circuits shunts par des fusibles à la résistance connue et proche de celle utilisée par Nvidia. Il ne s'agit donc pas d'une double protection mais d'une version renforcée de l'OCP puisque basée sur les mêmes composants.

Reste que ces fusibles représentent des valeurs relativement élevées : 2x 12A pour chaque connecteur PCIE 8 broches et 12A pour l'alimentation via le bus. Au total cela représente donc… 720W ! Ceci va bien entendu largement au-delà de ce qu'autorisent les spécifications PCI Express, notamment au niveau de la carte-mère puisqu'un bus PCI Express n'est pas censé fournir plus de 5.5A. Une valeur qui est d'ailleurs dépassée légèrement par la carte sans overclocking, et qui peut l'être très nettement si vous poussez voltage et fréquence. Certaines cartes-mères pourraient ne pas apprécier… Dans tous les cas Asus a prévu très large de manière à ce que la GTX 580 Matrix ne limite pas les possibilités d'overclockings extrêmes, à condition de tomber sur un exemplaire généreux à ce niveau bien entendu.


Au niveau des bonus, Asus propose une connectique plus riche que celle de référence avec l'ajout d'une connexion DisplayPort. Un bouton Safe Mode permet par ailleurs de revenir aux fréquences d'origine si vous avez vu trop grand en modifiant les fréquences dans le bios.


Pour les utilisateurs avancés, amateurs d'overclockings sur table de benchs, Asus a prévu des points de contact pour mesurer les tensions d'entrées (3.3V et 12V) ainsi que les tensions GPU, mémoire et PLL. Ceux-ci sont percés et disposent d'un marquage de chaque côté du PCB pour une utilisation aisée.

Un gros bouton rouge permet pour sa part de forcer le ventilateur à tourner à pleine vitesse. Sur notre système de test, passer d'une vitesse de 40% à 100% a fait baisser la température GPU de 80°C à 72 °C, avec des nuisances sonores par contre très peu sympathiques à l'oreille. Sous ce bouton rouge prennent place deux autres boutons qui permettent d'augmenter progressivement (par pas de 0.0125V) la tension GPU, avec un set de diodes marquées de 1 à 10 qui permettent d'identifier le niveau où l'on se situe.

Enfin, pour les overclockeurs professionnels selon Asus, des emplacements à connecter avec une résistance neutre ou du crayon conducteur ont prévus pour désactiver l'OCP, autoriser la modification de la tension mémoire et PLL et enfin doubler la fréquence du contrôleur de l'étage d'alimentation pour améliorer la stabilité lors des très gros overclocking.

Au niveau logiciel, Asus fourni GPU Tweak, basé sur Rivatuner et GPU-Z. Très complet, il permet de modifier les fréquences et les tensions, propose un monitoring complet et la mise à jour du bios. Pour les cartes tirées de la famille ROG, il permet par ailleurs de modifier les timings mémoire ainsi que de modifier les fréquences directement au niveau du bios.


Thermographie infrarouge

[ Au repos ]  [ En charge ]


[ Au repos ]  [ En charge ]

La Matrix Platinum est très bien refroidie tant au repos qu'en charge.


Relevés des températures et du bruit

Les relevés confirment le bon comportement de la Matrix Platinum avec un GPU significativement mieux refroidi que sur la carte de référence. Le système de refroidissement a pourtant encore de la marge puisque ses ventilateurs ne tournent qu'à 43%. Il en résulte des nuisances sonores nettement réduites au repos.


Notre avis
La GeForce GTX 580 Matrix Platinum est probablement la GeForce GTX 580 la plus aboutie grâce à un système de refroidissement très performant et à un PCB prévu pour encaisser un gros overclocking et satisfaire les utilisateurs les plus avancés qui accepteront d'y mettre le prix.

Nous reprocherons principalement à ce modèle de ne pas respecter la limite de consommation maximale à travers le bus PCI Express, ce qui pourra poser problème avec certaines cartes-mères si vous overclockez la carte. Son format triple slot empêchera également son utilisation dans les mini-PC ainsi que dans la plupart des systèmes SLI.
Vos réactions

Top articles