Encodage H.264 - CPU vs GPU : Nvidia CUDA, AMD Stream, Intel MediaSDK et x264 en test

Publié le 28/04/2011 par
Envoyer Imprimer

ArcSoft Media Converter, Inception 720p
Passons au film Inception, toujours en 720p ou nous avons choisi un extrait court, seulement 40 secondes mais qui comporte des scènes d'explosions particulièrement intéréssantes.


Quand l'on regarde les SSIM obtenues sur la longeur totale de la scène, l'encodeur processeur d'Arcsoft semble s'éloigner un peu plus nettement des versions Radeon/HD 3000 qui gardent une note similaire. Etant donnée la durée limitée de l'extrait, nous n'indiquerons pas les temps d'encodage.

Nous avons extrait une scène de 500 images. Durant les 400 premières, les plans d'explosions s'alternent avec des plans sur les personnages (51, 192, 352) avant que la scène se termine sur une scène beaucoup plus calme.

Utilisez un navigateur compatible HTML5 pour voir le graphique !
Cliquez ici pour voir le graphique PSNR de cette scène.


L'avantage de l'encodeur CUDA d'Arcsoft est qu'il permet très facilement de détecter les changements de scène : à chaque pic de qualité vers le bas, un changement de scène prend place ! L'encodeur Radeon est significativement en dessous de l'encodeur Intel sur les scènes d'explosions tandis que celui d'Intel est derrière sur les scènes fixes. Regardons en image comment cela se matérialise, d'abord avec une image d'explosion :

Cliquez-ici pour afficher le comparateur d'images dans un nouvel onglet.


On omettra de parler de la qualité de la version CUDA pour regarder la version Radeon. Si dans les scènes peu agitées d'Avatar l'encodeur AMD avait tenu la corde, il est ici loin derrière. Et il n'y a pas vraiment de miracle, le profil baseline est significativement moins efficace que les autres en matière de compression ! Si la version CPU d'Arcsoft préserve le plus de détails, le résultat est très loin d'être glorieux.

Quid de la fin de la séquence ou la scène devient plus fixe ?

Cliquez-ici pour afficher le comparateur d'images dans un nouvel onglet.


Sur le fond de la scène, tous les encodeurs perdent le grain. L'encodeur Intel est le moins précis sur le visage avec la joue et le contour de l'œil particulièrement flou, c'est assez peu pardonnable sachant que c'est là que notre regard se trouve attiré en premier lieu.

Terminons avec notre dernière séquence de test en 720p.


K-On!! 720p
Nous avons encodé un épisode entier (24 minutes 11 secondes) de cet anime dont l'image est relativement fixe. A 4 Mbit/sec, cela ne devrait pas être un challenge pour nos encodeurs.


Première surprise, l'encodeur Intel d'Arcsoft ne fonctionne pas ici, plantant le logiciel. Seconde surprise, l'encodeur CUDA d'Arcsoft annonce un score, certes derrière les Radeon, mais qui laisse penser que le résultat n'est pas la bouillie de pixels habituelle !


Côté temps de calcul, la version CPU continue à être extrêmement rapide, même si elle se fait devancer par les encodeurs CUDA d'Arcsoft.

Utilisez un navigateur compatible HTML5 pour voir le graphique !
Cliquez ici pour voir le graphique PSNR de cette scène.


La version GeForce peine toujours sur les changements de scènes mais le résultat semble encore tout à fait excellent. Qu'est ce que cela donne en pratique ?

Cliquez-ici pour afficher le comparateur d'images dans un nouvel onglet.


Ce n'est pas une erreur, la version GeForce est bel et bien celle qui conserve le plus de détails ! Tout le grain de la scène disparait en effet avec la version CPU et Radeon de l'encodage. Sachant que cette image reste fixe plusieurs secondes, c'est bel et bien un choix délibéré de la part de ces deux encodeurs que de flouter la scène, ce qui est assez regrettable ! Une tendance que nous avions déjà noté auparavant et qui montre aussi, une fois de plus, les limites de mesures comme SSIM et PSNR !

Cliquez-ici pour afficher le comparateur d'images dans un nouvel onglet.


Sur une scène avec moins de textures et plus d'aplats de couleurs, les différences sont minimes, on notera tout juste quelques petits artefacts assez légers. Rien de très disqualifiant.

Voyons maintenant si le passage au 1080p et à un bitrate plus elevé change les choses pour le logiciel d'Arcsoft.
Vos réactions

Top articles