1, 2 ou 3 cartes graphiques ?

Publié le 08/02/2008 par
Envoyer Imprimer
Le fiasco du Quad SLI
L'arrivée du triple SLI a rappelé à certains de mauvais souvenirs. Lancée en partenariat avec Dell début 2006, ouverte à plus de partenaires quelques mois après et enfin libre d'accès au début de l'été de la même année avec l'arrivée de la GeForce 7950 GX2, la technologie a dès le départ suscité quelques inquiétudes puisqu'en dehors d'une poignée de benchmarks, elle n'était pas fonctionnelle. La faute aux pilotes trop jeunes nous a-t-on dit au départ. La faute à Windows XP un peu plus tard.

Le Quad SLI n'a jamais réellement fonctionné. Ses malheureux acquéreurs se sont donc fait avoir en beauté et les justifications de Nvidia à ce sujet sont peu convaincantes. Selon nous la raison probable de ce fiasco et que le marketing a décidé de lancer cette technologie trop tôt, histoire de faire un maximum de bruit, et ce bien avant d'avoir une visibilité réelle sur l'ampleur du travail nécessaire pour développer des drivers dignes de ce nom. Nvidia a dû réaliser que les ressources nécessaires au développement rapide de ces pilotes étaient bien trop élevées par rapport au petit marché que le Quad SLI peut représenter et a probablement alors décidé de le laisser tomber. Les GeForce 8 allaient bientôt arriver, tout comme Windows Vista, créant une charge énorme en termes de développement, qui avait vous vous en doutez la priorité.

Perdre son temps avec un Quad SLI principalement destiné à jouer à celui qui a la plus grosse pour l'image était donc hors de question. Les produits ayant déjà été lancés, Nvidia a fait semblant de rien et déporté la faute sur Windows XP pour répondre aux critiques. Quand bien même ce serait le cas il fallait évaluer la faisabilité avant. Vendre une technologie, quelle qu'elle soit, avant qu'elle ne soit fonctionnelle, reste inacceptable. Du coup des craintes ont ressurgi avec l'arrivée du 3-way SLI.


3 c'est mieux que 4 ?
Il est évident qu'avant de lancer le triple SLI, Nvidia s'est assuré de ne pas retomber dans le même piège, d'autant plus que le fabricant était attendu au tournant. Mais pourquoi est-ce que ça marcherait plus maintenant qu'il y a 2 ans ? Pour différentes raisons.

Une raison communément évoquée est le fait que Windows Vista facilite la répartition des images entre plus de 2 GPUs. C'est probablement le cas, mais dans une mesure qui nous semble nettement inférieure à ce que prétend Nvidia pour qui ce prétexte est un très bon argument pour faire passer d'une part l'échec du Quad SLI et d'autre part la réduction drastique de l'investissement dans les pilotes destinés à Windows XP. Le 3-way SLI est donc limité exclusivement à Windows Vista à l'heure actuelle.

Selon nous les raisons principales qui font que le 3-way SLI et même un "nouveau" Quad SLI sont viables aujourd'hui se résument en 2 points. Des pilotes qui ont mûris et qui disposent d'un réel investissement en terme de rendu multi-GPU puisqu'il s'agit là de la voie pour le futur et d'autre part des jeux qui prennent maintenant de plus en plus en compte le multi-GPU.

Il devient donc de plus en plus souvent possible d'utiliser "simplement" un rendu AFR dont la gestion de 2 à 3 voire à 4 GPUs est grossièrement similaire. Nous sommes donc loin d'un quadruple SFR ou d'un AFR de SFR qui étaient des modes utilisés avec le Quad SLI en 2006, ou plutôt des modes annoncés mais que Nvidia n'a jamais réellement pu dompter.
Vos réactions

Top articles