Les derniers contenus liés au tag AMD

Afficher sous forme de : Titre | Flux Filtrer avec un second tag : AMD A-Series; AMD FX; APU; GCN; Intel; Llano; Nvidia; Radeon; Radeon HD 7000; Radeon Software;

Dossier : AMD Ryzen 5 2400G et Ryzen 3 2200G : les APU de retour ?

Publié le 21/02/2018 à 09:57 par Guillaume Louel

Après de longues années d'attente, AMD renouvelle enfin sa gamme APU en joignant Ryzen et Vega. De quoi rendre ces APU intéressants ?

[+] Lire la suite

AMD lance les APU Ryzen 5 2400G et Ryzen 3 2200G

Publié le 12/02/2018 à 15:00 par Guillaume Louel

C'est aujourd'hui qu'AMD lance sa nouvelle génération d'APU, connue sous le nom de code de Raven Ridge. Une nouvelle génération qui s'est bien longtemps fait attendre puisque la précédente, Kaveri, avait été introduite il y a quatre ans !

Sur le papier, Raven Ridge est basé sur le second die de Ryzen (le premier, Zeppelin ayant été décliné a toutes les sauces du mobile au serveur) annoncé en fin d'année dernière pour le lancement des Ryzen mobile 2000. Contrairement au die Zeppelin utilisé dans les Ryzen classiques, on ne retrouve cette fois ci qu'un seul CCX (un bloc de quatre coeurs) auquel est relié un GPU Vega avec 11 CU. Cela nous donne une puce assez grosse, 209.78 mm2 comportant 4.94 milliards de transistors, soit un tout petit peu plus qu'un Zeppelin (192 mm2, 4.8 milliards). La puce est toujours fabriquée en 14nm chez Global Foundries sur un process identique à celui utilisé pour les Ryzen premiers du nom (les Ryzen+, attendus pour avril utiliseront un process "12nm", le 12LP de Global Foundries, et qui porteront aussi la nomenclature Ryzen 2000).


[ CCX Raven Ridge ]  [ CCX Zeppelin ]  

Les CCX changent légèrement puisque la quantité de cache L3 présente dans le CCX a été divisée par deux (4 Mo au lieu de 8). Pour le reste, l'architecture reste identique à celle des autres Ryzen.

Côté GPU, contrairement aux versions mobiles qui se limitaient à 10 CU actifs, les Raven Ridge desktop pourront utiliser les 11 CU en profitant d'un TDP plus elevé : ces APU desktop sont annoncées avec un TDP de 65 watts pour les deux modèles lancés aujourd'hui (les versions mobiles ayant été lancées avec un TDP configurable entre 9 et 25W).

Cela nous donne des fréquences logiquement en hausse, la partie CPU est annoncée avec une fréquence de base de 3.6 GHz pour le Ryzen 5 2400G (3.5 pour le Ryzen 3 2200G) et une fréquence Turbo maximale de 3.9 GHz (3.7 pour le 2200G). Le GPU est annoncée avec une fréquence Turbo maximale de 1250 Mhz sur le 2400G qui dispose des 11 CU actifs, le 2200G se contentant de 8 CU pouvant monter théoriquement jusque 1100 MHz.

Nous aurons l'occasion de revenir en détail sur les performances de ces APU dans la semaine, les intempéries ayant perturbé certaines livraisons. Nous pouvons vous dire en attendant que sans surprise, le Ryzen 5 2400G se place dans la gamme du constructeur au dessus d'un Ryzen 5 1400 sur le plan des performances CPU pures , quelque chose qui ne surprendra personne étant donné les caractéristiques proches (le Ryzen 5 1400 disposant de 8 Mo de cache L3, mais de fréquences moindres). Le Ryzen 3 2200G se plaçant au dessus du Ryzen 3 1200. Côté graphique, le peu de changements apporté par Intel dans ses IGP facilite forcément la tâche au GPU Vega côté compétition. Nous verrons cela plus en détails.

C'est bien entendu la présence d'une partie graphique qui distinguera ces puces car côté tarifaire, AMD ne fait pas payer particulièrement cher la présence de ce GPU intégré, les puces étant annoncées respectivement à 169 et 99 dollars ce qui devrait les placer au niveau (ou légèrement au dessus) des Ryzen 5 1400 et Ryzen 3 1200 justement.

Rendez vous dans le courant de cette semaine pour plus de détails sur leurs performances.

AMD Ryzen 3 2200G et 5 2400G : MAJ Bios obligatoire

Tags : AM4; AMD; Raven Ridge; Ryzen;
Publié le 09/02/2018 à 15:59 par Marc Prieur

AMD sortira lundi prochain ses Raven Ridge Desktop, les Ryzen 5 2400G et Ryzen 3 2200G, qui sont compatibles avec les cartes mères AM4 actuelles. Bien entendu pour profiter de l'iGPU il faudra que la carte mère dispose de sorties vidéos - les plus haut de gamme avant tout prévues pour les Ryzen classiques en sont parfois dépourvues.

Le problème principal auquel seront confrontés les utilisateurs sera, une fois n'est pas coutume chez AMD, qu'en l'absence d'un bios supportant Raven Ridge la carte mère ne démarrera pas comme nous l'indiquions lors du CES début janvier. Il faudra donc s'assurer d'acquérir une carte mère avec un bios à jour ou être en mesure de faire la mise à jour avec un Ryzen "1000", les bios étant disponibles depuis quelques jours voire semaines en téléchargement. Ces derniers disposent d'un nouvel AGESA numéroté 1.0.0.0a, AMD ayant au passage fait une remise à 0 de la numérotation ce qui est assez incompréhensible.

Cette compatibilité sera systématique pour les prochaines cartes mères AM4 basées sur les chipsets X470/B450, par contre pour les X370/B350 dans un premier temps les stocks des commerçants ne seront pas à jour ce qui risque de causer quelques déceptions. Les fabricants devraient apposer sur les cartes mères disposant d'un bios à jour un nouveau logo "AMD Ryzen Desktop 2000 Ready".

Focus : Windows 10, Meltdown et Spectre : quel impact sur les performances ?

Publié le 07/02/2018 à 14:41 par Guillaume Louel

Quel est l'impact des premiers patchs des failles Meltdown et Spectre sur notre protocole de test CPU ? Les jeux sont ils également impactés ? Essayons de faire le point !

En début de mois, l'université de Graz  et Google Project Zero  ont annoncé avoir découvert deux failles de sécurité importantes s'appuyant sur les mécanismes de fonctionnement interne des processeurs.

Trois vulnérabilités permettant d'accéder à de la...

[+] Lire la suite

AMD réalise (enfin) un bénéfice annuel

Publié le 31/01/2018 à 15:23 par Guillaume Louel

AMD a également annoncé hier ses résultats pour le quatrième trimestre 2017. Sur cette période, la société a réalisé un chiffre d'affaire de 1.480 milliard de dollars, en hausse de 34% par rapport à la même période l'année dernière. La société enregistre un bénéfice de 82 millions, des résultats légèrement supérieurs aux attentes des marchés.

Sur l'année 2017, AMD a réalisé un chiffre d'affaire de 5.329 milliards, en hausse de 25% par rapport à 2016. La société enregistre surtout pour la première fois depuis un moment un bénéfice net sur l'année, de 179 millions. AMD est également confiant sur 2018 s'attendant à une progression des ventes de plus de 10% ("double digit").

C'est bien évidemment Ryzen et Vega qui poussent les résultats de la firme, AMD ne détaille pas la ventilation entre CPU et GPU, indiquant simplement une hausse combinée de sa branche "Computing and Graphics" de 54% sur l'année 2017 par rapport à la précédente. La CEO estime qu'un tiers (!) de cette croissance est due à la "blockchain".

Côté "Entreprise", AMD évoque une hausse bien plus modeste de 3% sur l'année. Lisa Su se félicitant d'avoir signé de nouveaux contrats et continué les phases de qualification chez certains clients au quatrième trimestre.

Pour la question de Spectre et Meltdown, Lisa Su a repeté que Meltdown n'est pas applicable à ses architectures. Pour Spectre Variante 1, AMD dit continuer a travailler avec ses partenaires pour des patchs au niveau des systèmes d'exploitation. Pour la Variante 2, Lisa Su estime qu'elle est plus difficile a exploiter sur les processeurs AMD (que sur d'autres), mais que des microcodes seront déployés conjointement à des mises à jour de systèmes d'exploitation. Similairement à Brian Krzanich hier, Lisa Su indique que des changements ont été effectués au niveau du design de Zen 2 pour limiter les failles "similaires à Spectre", sans s'avancer plus dans les détails.

On pointera sur Zen 2 que l'échantillonnage auprès des clients commencera plus tard dans l'année (le lancement étant prévu pour l'année prochaine).

Top articles