La gamme SandForce SF-2000 détaillée

Publié le 25/02/2011 à 00:10 par
Envoyer Imprimer

SandForce a dévoilé le détail de sa gamme SandForce SF-2000. La gamme SF-2100/2200 vient ainsi remplacer l’actuelle gamme SF-1200 pour les SSD classiques, alors que les SF-2500 et 2600 remplacent le SF-1500 pour les SSD destinés aux entreprises. Comme sur la génération précédente, le SF-2100/2200 sont bridés par rapport aux versions plus haut de gamme, avec 10 à 20K IOPS en écriture contre 60K pour les SF-2500/2600.


Par rapport au SF-1222, la version la plus rapide, le SF-2282, apporte des performances doublées que ce soit en aléatoire ou en séquentiel, mais aussi une correction d’erreur passant d’un algorithme ECC Reed-Solomon 24 bits à un algorithme ECC Bose-Chaudhuri-Hocquenghem 55 bits plus robuste. En contrepartie, SandForce a lâché du lest sur l’over-provisioning qui n’est plus obligatoire alors qu’il était de 7% sur SF-1222 et généralement du double en pratique (il reste à 28% sur SF-2500/2600). L’encryptage AES qui se limitait à 128 bits sur la génération précédente est désormais possible en 256 bits.

Trois versions des SF-2100/2200 vont débarquer:

- SF-2141
- SF-2181
- SF-2281
- SF-2282

La SF-2141 est la version la plus basique, elle est limitée à une interface SATA 3 Gb/s et atteint 250/250 Mo /s en lecture / écriture séquentielle pour 60K IOPS en lectures 4K aléatoires et 60K/10K IOPS en pointe/soutenu en écritures aléatoires. Cette version castrée ne supporte que 4 canaux et sera limitée à une capacité de 64 Go.

Plus haut de gamme, le SF-2181 reste limité au SATA 3 Gb/s mais atteint les 20K IOPS en écritures aléatoires 4K soutenues. Il peut atteindre une capacité de 256 Go, voir même 512 Go en utilisant des puces utilisant des die de 8 Go.

Le SF-2281 reprends les caractéristiques du SF-2181 mais passe au SATA 6 Gb/s ce qui lui permet d’atteindre les 500/500 Mo /s en lecture / écriture séquentielle. Le SF-2282 est pour sa part capable de gérer 2 fois plus de puces Flash, ce qui lui permet d’atteindre les 512 Go même avec des dies de 4 Go.

Voilà donc une segmentation assez complexe qui vas malheureusement laisser pas mal de marge de manœuvre aux constructeurs de SSD. Ces derniers vont ainsi pouvoir jouer sur la version du contrôleur, mais aussi sur la quantité de flash réservée afin de réduire les coûts. Pour rajouter à la confusion, il est possible que SandForce propose comme c’était le cas sur la génération précédente des firmware spécifiques à certains constructeurs permettant d’outrepasser la limitation logicielle à 20K IOPS en écriture aléatoires sur les SF-2100/2200. Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ? Les OCZ Vertex 3, Vertex 3 Pro et autre Corsair Force GT devraient débarquer au début du second trimestre.

Vos réactions

Top articles