Les derniers contenus liés au tag Larrabee

Filtrer avec un second tag : Atom; IDF 2010; Intel; Knights Corner; Nvidia; PCI Express 3.0; Sandy Bridge; supercalculateurs; Top 500;

Intel présente Knights Corner et ses 50+ coeurs

Publié le 17/11/2011 à 14:15 par Guillaume Louel

C'est dans le cadre d'une conférence dédiée au High Performance Computing, la SC11 qui se tenait cette semaine à Seattle qu'Intel a effectué une première présentation de sa puce MIC (Many Integrated Cores) Knights Corner.

Il s'agit du descendant direct du projet Larrabee qui devait avoir le double emploi d'être un GPU et un accélérateur de calcul. L'architecture de Larrabee reposait sur de multiples cœurs (32) reliés par un ring bus et composés chacun d'une unité x86 à laquelle était accolée une unité SIMD 512 bits.


Knights Corner avait été annoncé il y a un peu plus d'un an de cela par Intel comme un processeur prévu pour 2012 et équipé de 50 cœurs et gravé en 22 nm (Tri-Gate, voir notre présentation). Le communiqué de presse d'Intel confirme ces caractéristiques, indiquant cependant qu'il s'agira de "plus de 50 cœurs" sans préciser combien.

Intel a annoncé un premier chiffre de performances d'au moins un TeraFlop pour Knights Corner, en calcul virgule flottante double précision sous DGEMM (multiplications de matrices présentes dans la bibliothèque BLAS, utilisée notoirement par LINPACK/LAPACK), soit quasiment plus du double des performances maximales théoriques - qui sont loin d'êtres atteintes en pratique - des GPU actuels (515 GFlops pour Fermi/GF110 en version Tesla, 676 pour Cayman). Intel mettant en avant en plus la flexibilité de son architecture, due à l'utilisation d'un cœur x86 généraliste (dérivé d'un Pentium P54C) pour piloter son unité SIMD, même s'il faudra attendre de voir la qualité des outils en pratique.

Aubrey Isle
Le die Aubrey Isle des premiers Larrabee

Quelques détails ont également été confirmés comme le fait que Knights Corner, à l'image de Larrabee en son temps, fonctionne comme un système indépendant de l'hôte en faisant tourner son propre système d'exploitation (un noyau Linux) qui peut ainsi être adressé comme un nœud à part entière dans une architecture HPC (les "programmes" Larrabee utilisent un couple de deux exécutables séparés, un pour l'hôte, un pour la carte).

Si Intel a bel et bien confirmé que Knights Corner serait le premier produit commercial issu de son architecture MIC, la date de 2012 évoquée précédemment n'a pas été confirmée officiellement.

Dossier : IDF 2010 : Atom et Sandy Bridge à l'honneur

Publié le 05/10/2010 à 18:00 par Damien Triolet
Envoyer Imprimer

L'IDF est l'occasion pour Intel de nous parler de ses futurs produits et technologies. Nous avons couvert l'édition 2010 qui s'est tenue à San Francisco et voici ce que nous en avons retenu...

[+] Lire la suite

''Larrabee'' 50 cores en 22nm chez Intel

Publié le 03/06/2010 à 14:23 par Marc Prieur
Envoyer Imprimer

Intel vient d'annoncer son intention de délivrer des produits basés sur son architecture Many Integrated Core (MIC) afin de créer des plates-formes traitant des teraflops. Destiné au HPC (High Performance Computing), le premier produit, "Knights Corner", sera gravée en 22nm et devrait donc débarquer vers 2012. Doté de plus de 50 cœurs, ce processeur sera destiné à accélérer les calculs massivement parallèles.

Aubrey Isle

Il s'agit en fait ni plus ni moins que d'une utilisation dans le cadre du HPC du projet Larrabee, abandonné en tant que puce graphique, ainsi que du CPU 48 cores SCC annoncé en décembre dernier. Intel livre d'ailleurs à l'heure actuelle les premiers kits de développement "Knights Ferry", qui prend côté hardware la forme d'une carte-fille PCI-Express qui embarque la puce Larrabee 1ère du nom (désormais nommée Aubrey Isle) qui est elle équipée de 32 cores à 1.2 GHz associés à un cache de 8 Mo et 1 à 2 Go de GDDR5.

Knights Ferry

Avec son architecture MIC, Intel tiens bien entendu à consolider sa place au sein du TOP 500 des supercalculateurs, 82% des systèmes étant équipé en Intel, notamment face à la poussée actuelle des GPU. On notera d'ailleurs que NVIDIA a fait une entrée remarquée à la 2nd place du TOP500 (1ère place théorique) de Juin avec un supercalculateur chinois architecturé autour de Tesla C2050 !

Intel annule Larrabee v1 !

Tags : Intel; Larrabee;
Publié le 05/12/2009 à 16:47 par Marc Prieur / source: CNet
Envoyer Imprimer

Nick Knupffer, porte-parole d'Intel, a indiqué que les développements Larrabee tant en terme de hardware que de software n'étaient pas au niveau attendu, si bien que la première puce Larrabee ne serait pas vendue en tant que produit graphique. A contrario, elle servira de base à une plate-forme de développement logicielle à usage interne et externe qui est prévue pour l'an prochain.

L'architecture Larrabee n'est donc pas annulée en tant que telle, et sa première déclinaison au sein d'une puce servira donc de base aux versions futures. Larrabee a fait ses premières apparitions en tant que bruit de couloir en 2006, avant une annonce officielle en 2007. En janvier 2008, Paul Otellini, CEO d'Intel, parlait d'une commercialisation fin 2009.


La carte Larrabee que nous avions vue lors de l'IDF 2009

L'annulation de la première puce Larabee en tant que produit commercial, si elle n'est pas étonnante étant donné les retards accumulés, est clairement un échec pour Intel. Reste à voir si le géant de Santa Clara saura rebondir comme il l'a déjà fait dans le passé.

Larrabee: Intel reste discret

Tags : Intel; Larrabee;
Publié le 18/03/2008 à 19:03 par Nicolas Gridelet
Envoyer Imprimer

Au cours de sa conférence téléphonique, Intel n'a donné que très peu de nouvelles informations sur le Visual Computing et Larrabee.


Sans surprise, le fondeur insiste sur la souplesse dont devraient faire preuve les plateformes (entendez par là multi-core CPU, chipset and graphics plus software and associated developer tools) conçues dans cette optique et met l'accent sur la physique.


Le géant du CPU a par ailleurs confirmé que l'architecture de base des cores du Larrabee était similaire à celle des Atom et que les premières démonstrations auraient lieu cette année. Bien conscient que le soutient des développeurs était crucial s'elle voulait percer dans la 3D, la firme leur promet que le software qui supportera l'architecture Larrabee offrira une liberté sans précédent.


Top articles