Western Digital/Hitachi GST : L'europe valide

Publié le 23/11/2011 à 21:32 par
Envoyer Imprimer

Les autorités de régulation Européennes de la concurrence viennent d'accorder, sous condition, une approbation pour le rachat de l'activité disques durs d'Hitachi (Hitachi GST) au numéro un du secteur, Western Digital.

La société californienne avait annoncé en mars dernier son intention de racheter Hitachi GST, avant que Seagate n'annonce quelques semaines après son intention de racheter l'activité stockage de Samsung. Cependant, Seagate a été plus prompt à déposer son dossier devant les autorités européennes, ce que nous évoquions il y a quelques mois.

Comme indiqué dans notre actualité et comme WD pouvait le craindre après l'annonce le mois dernier de l'autorisation du rachat de la division stockage de Samsung par Seagate, la commission européenne n'a pas jugé les deux dossiers sur le même plan. Le communiqué de la commission considère en effet le rachat d'Hitachi GST comme une réduction du marché à seulement deux intervenants. Ainsi, pour garder une équité dans le marché des disques durs 3.5 pouces (mis en avant comme ceux ou le manque de compétition sera le plus flagrant, Toshiba étant bien implanté sur le marché des disques 2.5 pouces), la commission a demandé des concessions à Western.

Western Digital aurait proposé comme solution de vendre l'une de ses usines de fabrication (avec les transferts de personnel, et de propriété intellectuelle nécessaires) à ce qui deviendrait un nouvel entrant sur le marché des disques durs. Western Digital s'est engagé à ne pas compléter son acquisition avant qu'un acquéreur soit trouvé, et approuvé par les autorités.

Vos réactions

Top articles