1ers tests de l'OCZ Octane

Publié le 23/11/2011 à 11:44 par
Envoyer Imprimer

OCZ nous a envoyé un SSD Octane 512 Go. Etant en plein déménagement, nous ne pourrons pas en publier un test complet avant la fin de semaine prochaine au mieux mais ne nous pouvions pas nous empêcher de vous donner un premier aperçu. Avant toute chose, il convient de rappeler les performances officielles de la gamme Octane :


Comme vous pouvez le voir, en lecture elles sont stables quelle que soit la capacité, par contre les performances en écriture augmentent notablement au fur et à mesure et OCZ nous a donc envoyé la version la plus performante mais aussi la plus onéreuse. A contrario sur la gamme Vertex 3 la version 240 Go est la plus performante, devant la version 480 Go, alors que les Crucial M4 256 et 512 Go sont annoncés aux mêmes niveaux.


Au démontage on trouve au sein du SSD le nouveau contrôleur Indilinx IDX300 accompagné de 16 (8 de chaque côté du PCB) puces de Flash MLC fabriquées par Intel au sein de sa joint-venture avec Micron, IMFT, ainsi que 2 puces DRAM d'origine Micron composant les 512 Mo de cache du SSD.


Quid des performances ? Il faudra attendre notre test complet pour un avis définitif, en attendant voici les chiffres obtenus sur CrystalDiskMark 3.0.1 (test sur 4 Go, répété 9 fois, données aléatoires non compressibles) sur chipset P67 Express :


[ OCZ Octane 512 Go ]  [ Crucial M4 256 Go ]

Bien qu'élevée, la lecture séquentielle est un peu plus faible qu'attendue. Il en va de même pour l'écriture séquentielle mais elle reste cependant à un niveau élevée, proche des meilleures SSD de sa catégorie dans ce domaine (Samsung SSD 830 256 et 512 Go, Corsair Performance Pro 256). Du côté des débits aléatoires en accès de 4 Ko, en lecture avec un accès (4K) on est à un bon niveau, supérieur au M4 256 Go mais en dessous avec un nombre d'accès simultanés important (4K QD32). L'écriture aléatoire est notablement inférieure à celle obtenue sur le M4 en 4K et les performances n'augmentent pas beaucoup avec un nombre important d'accès simultanés. En soit rien de dramatique, un tel niveau est déjà très largement au-dessus des besoins pour une utilisation sur un PC de bureau ou une station de travail.

Du point de vue des simples performances synthétiques, l'Octane 512 Go semble donc d'après ce premier test qu'il faudra confirmer avec d'autres outils se situer à un très bon niveau, sans pour autant être révolutionnaire. Reste à voir ce que donneront en pratique ses promesses pour ce qui est de la tenue des performances dans un environnement ne disposant pas du TRIM ou de l'amélioration du temps de boot de l'OS !

Vos réactions

Top articles