AFDS: AMD dévoile la FSA pour OpenCL

Tags : AFDS; AMD; APU; FSA; Fusion; HSA; OpenCL;
Publié le 15/06/2011 à 19:41 par
Envoyer Imprimer

Ce qui est probablement l'annonce la plus importante de l'AFDS a été quelque peu éclipsée hier compte tenu des détails dévoilés sur la future architecture des GPUs AMD : la FSA.


Phil Rogers, AMD Corporate Fellow, dévoile les évolutions à venir dans le calcul hétérogène.

Un frein à l'utilisation du GPU computing réside dans l'overhead énorme lié à son exploitation, un point qu'AMD entend bien faire disparaître avec la Fusion System Architecture, une combinaison hardware et software destinée à simplifier le GPU computing et son utilisation combinée avec les cores CPUs.



La FSA fait disparaître la lourdeur de la plateforme GPU compute actuelle.

Comme son nom l'indique, la FSA est avant tout pensée pour les APUs dans lesquels cores CPU et GPU sont proches l'un de l'autre, ce qui implique une communication simplifiée entre eux et une gestion d'un espace mémoire unifié plus simple à mettre en place. AMD compte cependant faire profiter les GPUs présents sur les cartes graphiques de tout ceci, grâce au PCI Express 3.0 qui offrira une bande passante supérieure ainsi qu'un espace unifié cohérent.


Cores CPU et GPU travaillent main dans la main plus efficacement grâce à la FSA.

La FSA n'est pas une nouvelle API mais une plateforme optimisée pour OpenCL et destinée à remettre à plat l'utilisation du GPU computing. Latence réduite, fin des copies de données inutiles entre les espaces CPU et GPU, pointeurs partagés entre CPU et GPU, possibilité d'un accès bas niveau au hardware pour des librairies hyper optimisées, modèle de queues hardware repris du SMP…

L'arrivée complète de la FSA se fera dans les 3 ans selon AMD, dont une partie (le dispatching optimisé) introduite en principe cette année avec la nouvelle architecture GPU dévoilée à l'AFDS également. AMD entend rendre la FSA ouverte à la concurrence, reste à voir si cet appel trouvera un écho chez Intel et Nvidia !

Dans tous les cas il est intéressant d'observer qu'AMD, vu comme plutôt passif dans le domaine du GPU computing ces dernières années, à décidé de prendre à bras le corps les challenges que représentent son exploitation. Il faut dire que le fabricant n'a pas d'autre choix, les APUs ayant un besoin criant de telles évolutions pour montrer tout leur intérêt. La documentation complète de la FSA devrait être publiée avant la fin de l'année de manière à permettre aux développeurs de s'y préparer.





Vos réactions

Top articles