Le X79 en version LGA 1366 et 2011 ?

Publié le 14/06/2011 à 13:40 par
Envoyer Imprimer

Nos confrères de Xbit ont publié ce week-end une actualité très étrange concernant le futur chipset X79, celui qui accompagnera la plateforme SandyBridge-E qui sera lancée à la rentrée par Intel. D'après cette actualité, le constructeur préparerait deux cartes mères X79, la DX79SI et la DX79TO. Avec une particularité de taille, si la DX79SI serait bel et bien dédiée aux processeurs SNB-E en socket 2011, la carte mère DX79TO serait elle équipée d'un socket 1366.


Une des cartes mères X79 présentée au Computex, en socket 2011

Pour rappel, Intel va lancer côté serveur deux déclinaisons distincts des SNB-E : les SNB-EN et les SNB-EP. La seconde est équivalente à celle dont l'on disposera côté desktop, à savoir socket 2011 et quatre canaux DIMM. Pour assurer une granularité de son offre serveur, Intel lancera également des SNB-EN en socket 1356. Il s'agit du successeur de la plateforme 1366 côté serveur avec deux changements, d'abord la gestion dans le CPU du PCI Express 3.0 (tout comme pour les SNB-EP), mais surtout une interconnexion au chipset qui ne se fera plus par un lien QPI contrairement à la plateforme X58, mais par un lien DMI 2.0 (tout simplement, un lien PCI Express 4x). Le chipset qui servira côté serveur, baptisé Patsburg, est compatible socket 1356 et socket 2011. Et il sera renommé côté desktop en… X79.

C'est là que les choses se compliquent en effet pour l'information rapportée par nos confrères. D'après les roadmaps que nous avons pu voir, Intel semblait se concentrer côté desktop uniquement sur la plateforme socket 2011 pour SNB-E, laissant de côté un éventuel lancement en parallèle du socket 1356 (quelque chose qui fait sens, une telle granularité côté desktop est inutile). Il semble donc improbable que nos confrères aient pu confondre ces deux sockets (baptisés B et B2 dans la nomenclature Intel).


L'actualité indique en prime que la X79SI ne serait compatible que PCI Express 2.0 ce qui semble entériner le fait qu'elle soit bel et bien en socket 1366. Vient alors le problème de l'interconnexion : les puces socket 1366 gèrent leur interconnexion au X58 par un brin QPI, quelque chose qui n'est pas supportée par le chipset Patsburg/X79. Il semble peu probable qu'Intel ait ajouté une double interface à Patsburg pour le simple fait de proposer un refresh d'une plateforme desktop en fin de vie. De là, deux solutions sont possibles : soit le X79 "1366" est une puce différente, soit les processeurs Nehalem et Westmere étaient capables d'être interconnectés aussi à un chipset par leurs lignes PCI Express.

Le X79 serait alors compatible avec trois sockets différents, dont deux côté desktop, ce qui d'un point de vue marketing ne semble pas forcément faire sens pour Intel qui tend plutôt à faire ses segmentations dans le sens inverse. Les semaines à venir devraient nous apporter plus de précisions sur ce sujet pour le moins curieux !

Vos réactions

Top articles