Nvidia annonce la GeForce GT 430

Publié le 11/10/2010 à 18:01 par
Envoyer Imprimer

Si le GPU d’entrée de gamme de la génération Fermi, le GF108, a déjà fait une apparition dans les PCs de bureau avec la GeForce GT 420, celle-ci est réservée aux OEMs et n’est donc pas vendue au détail. Nvidia complète aujourd’hui ce manque avec la GeForce GT 430 qui exploite, au contraire de sa petite sœur, une version complète du GPU, sans unités désactivées.


C’est également l’occasion d’en apprendre plus sur les choix techniques de Nvidia lors de la mise au point de ce GPU. Le fabricant annonce ainsi qu’il est équipé de seulement 4 ROPs, ces unités chargées d’écrire les pixels en mémoire, malgré la présence d’un bus mémoire de 128 bits. Pour rappel, les autres GPUs de cette génération disposent de 8 ROPs par 64 bits, contre 4 ROPs par 64 bits pour les GPUs de la génération précédente. Une augmentation destinée à exploiter au mieux la GDDR5. Avec 4 ROPs par 128 bits, le GF108 se démarque donc de cette logique. Nous supposons ici que le GF108 a été prévu pour alimenter un bus mémoire de 64 bits en DDR3 et que ce bus a été étendu à 128 bits, non pas pour les performances, mais pour pouvoir proposer plus facilement de cartes équipées de 1 et 2 Go de mémoire. Globalement ce n’est pas un problème puisque l’architecture Fermi est fortement limitée en amont au niveau du débit de pixels et que les performances en antialiasing (en partie liées au nombre de ROPs) sont peu importantes pour un tel GPU d’entrée de gamme. A ce sujet, le fait que la plupart des fabricants semblent utiliser de la DDR3 800 MHz au lieu de DDR3 900 MHz comme annoncé par Nvidia, ne devrait pas avoir d’influence significative sur les performances.

Toujours sur le plan technique, Nvidia insiste sur l’avantage au niveau géométrique de son architecture DirectX 11. En réalité, il est cependant réduit à zéro sur un petit GPU tel que le GF108 puisque contrairement à ce qu’annoncent les slides erronées de Nvidia qui parlent de 700 Mtriangles/s, comme tous les GPUs de la génération précédente, il est limité à 0.5 triangles affichés par cycle, soit 350 Mtriangles/s. Il reste par ailleurs limité à ce débit pour écarter les triangles masqués alors que les anciens GPUs sont 2x plus rapides. Certes, comme ne manque pas de le dire Nvidia, ce GPU n’est pas fait pour jouer avec des détails géométriques importants. Cela n’empêche cependant pas le fabricant de se « tromper » dans ses slides pour annoncer doubler les performances à ce niveau par rapport à la génération précédente et pour insister sur une architecture « DirectX 11 Done Right »…


Cet aparté technique étant fait, sur le plan des performances, la GeForce GT 430 devrait au final se placer entre une GeForce GT 220 DDR3 et une GeForce GT 240 DDR3, plus proche de la seconde, soit un poil en-dessous d’une Radeon HD 5570. Annoncée à 80€, ce qui nous fait 10€ de plus que les GeForce GT 240 et autres Radeon HD 5570, elle ne représente donc aucun intérêt pour les joueurs. Notez que par rapport aux produits OEMs, la GeForce GT 430 devrait également s’avérer être moins performante que les GeForce GT 330.

Cette alternative Nvidia à l’entrée de gamme DirectX 11 d’AMD n’aura au final du sens que dans un cas bien particulier : le PC ou HTPC destiné à la 3D stéréo. Attention, il ne s’agit pas, bien entendu, de jouer en 3D, le GF108 étant loin de disposer de la puissance nécessaire, mais plutôt de la lecture de vidéos 3D et du visionnage des photos 3D. Un attendant les Radeon HD 6000 et Sandy Bridge, Nvidia est en effet le seul à proposer aujourd’hui, avec les GeForce GT 420, GT 430, GTS 450 et GTX 460, un support complet de la 3D stéréo qui passe par une connectique HDMI 1.4a et l’accélération matérielle pour la lecture de ces vidéos.

Vos réactions

Top articles