Nvidia GeForce GTX 550 Ti et Asus DirectCU TOP

Publié le 15/03/2011 (Mise à jour le 17/03/2011) par
Envoyer Imprimer


Après la GeForce GTX 460, c’est au tour de la GeForce GTS 450 d’être retravaillée par Nvidia. Comme pour le reste de la gamme GeForce 500, la GeForce GTX 550 Ti qui en découle profite de fréquences revues à la hausse pour offrir plus de performances. De quoi proposer un modèle plus compétitif face aux Radeon milieu de gamme ? Une question à laquelle nous allons tenter de répondre à travers l’analyse du modèle DirectCU TOP d’Asus.


La GeForce GTX 550 Ti de référence.

GF116 et mémoire hétérogène
Le GF116 est au GF106 ce que le GF114 est au GF104. Autrement dit, il ne s’agit pas d’un nouveau GPU mais d’une nouvelle révision de la puce destinée à réduire les courants de fuite et à faciliter la montée en fréquence. Pour rappel, voici les grandes lignes de l’architecture interne des différents GPUs qui prennent place dans les gammes GeForce 400 et 500 :

- GF110 = 4 GPC x 4 SM x (32 unités de calcul + 8 unités de texturing)
- GF100 = 4 GPC x 4 SM x (32 unités de calcul + 4 unités de texturing)
- GF104/114 = 2 GPC x 4 SM x (48 unités de calcul + 8 unités de texturing)
- GF106/116 = 1 GPC x 4 SM x (48 unités de calcul + 8 unités de texturing)

Le GF106/116 est grossièrement un demi GF104/114, à ceci près qu’il dispose d’un bus mémoire de 192 bits contre 256 bits pour son grand frère. Alors que la GeForce GTS 450 devait se contenter d’un bus mémoire castré à 128 bits, la GeForce GTX 550 Ti profite de la totalité de bus de 192 bits… et affiche pourtant une quantité de mémoire équivalente de 1 Go. Comment est-ce possible ? En principe un bus mémoire de 192 bits devrait induire une mémoire vidéo de 768 Mo ou de 1.5 Go.

Nvidia indique ici avoir retravaillé légèrement son contrôleur mémoire pour supporter une densité mémoire variable. Les GPUs travaillent plus ou moins tous avec un ou plusieurs contrôleurs mémoire de 64 bits. Dans le cas du GF116, 3 de ces contrôleurs se partagent donc l’accès à la mémoire vidéo. La nouveauté provient du fait qu’il est maintenant possible d’utiliser des puces offrant une densité différente pour chaque contrôleur. Voici la configuration type de la GeForce GTX 550 Ti :

- contrôleur mémoire 0 : 2x 128 Mo
- contrôleur mémoire 1 : 2x 128 Mo
- contrôleur mémoire 2 : 2x 256 Mo

La GeForce GTX 550 Ti embarque ainsi 4 puces mémoire de 128 Mo et 2 autres puces de 256 Mo. En pratique, son GPU dispose ainsi d’une mémoire « rapide » de 768 Mo, accessible en 192 bits et d’une mémoire « lente » supplémentaire de 256 Mo accessible en 64 bits. Nous supposons donc qu’il s’agit avant tout d’optimisations au niveau logiciel et que le bon fonctionnement de tout ceci reposera sur l’habilité des pilotes à placer les données qui ont le plus besoin de performances en priorité dans l’espace mémoire accessible en 192 bits.

Vous remarquerez que Nvidia a décidé de revoir l’utilisation des suffixes et préfixes dans la nomenclature de cette nouvelle déclinaison. Le fabricant nous a indiqué avoir l’intention de se focaliser dorénavant sur 2 marques : GeForce pour l’entrée de gamme et GeForce GTX pour le milieu et le haut de gamme. L’utilisation du suffixe Ti reste encore peu claire, mais nous pouvons supposer qu’il sera réservé aux plus gros modèles de chaque série dans le cas où d’autres déclinaisons venaient à voir le jour.
Vos réactions

Top articles