Comparatif SSD 2011: Crucial M4, OCZ Vertex 3, Intel 510/320

Publié le 18/04/2011 par
Envoyer Imprimer
Débits séquentiels
Nous commençons les tests par les écritures séquentielles, mesurées à l'aide de IOMeter. Nous testons des accès par bloc de 2 Mo, en lecture et en écriture. Comme c'est le cas dans d'autres pages du comparatif, nous vous proposons plusieurs graphiques de performances consultables en passant la souris sur les liens situés en bas du graphique. Sont ainsi disponibles :

- 3G/6G - Données incompressibles :
Résultats sur le port Intel SATA 6G de la carte mère, donc en SATA6G sur les SSD le supportant, ou en SATA3G sur les autres. Donnée aléatoires utilisées dans IOMeter, ce qui les rends peu compressibles par les contrôleurs SandForce.

- 3G/6G - Données compressibles :
Pour le SSD SandForce, on utilise cette fois des données non aléatoires (une suite de 0 ou de 1) qui sont de fait très compressibles sur les SSD à base de SandForce. Cela ne change pas les résultats sur les autres SSD et on reporte donc les mêmes résultats que précédemment.

- 3G - Données incompressibles :
Résultats sur le port Intel SATA 3G de la carte mère pour les SSD SATA 6G, afin de les limiter à cette vitesse de transfert, avec des données aléatoires.

- 3G - Données compressibles :
Résultats sur le port Intel SATA3G de la carte mère pour les SSD SATA 6G SandForce, avec données non aléatoires.


[ 3G/6G - Données Incompressibles ]  [ 3G/6G - Données Compressibles ]
[ 3G - Données Incompressibles ]  [ 3G - Données Compressibles ]

Les deux Vertex 3 sont les seuls SSD à dépasser les 500 Mo /s en lecture, quelque soit la typologie des données. On note d'ailleurs que contrairement à ce qui se passe sur la génération précédente, le type de donnée n'a que peu d'influence en lecture. Suivent les Intel SSD 510, les Crucial M4 et le C300, seule gamme SATA 6G d'ancienne génération. Si les C300 parvenaient à 350 Mo /s, en SATA 3G le plus rapide était le X25-M avec 262 Mo /s. Les SSD 320 ne font pas vraiment mieux avec 271 Mo /s.

En écriture ces derniers apportent par contre un gain, puisqu'a capacité égale, soit 120 Go, on passe de 111 à 131 Mo /s. C'est toutefois très loin du SSD 510 250 Go qui atteint les 316 Mo /s, suivi par le Vertex 3 240 et le M4 256 Go. En version 120-128 Go, le SSD 510 reste en tête mais le M4 passe devant le Vertex 3.

Le Vertex 3 120 Go voit en effet ses performances en net retrait comparativement à la version 240 Go dans le domaine des écritures séquentielles, contrairement à ce que laisse transparaitre ses caractéristiques officielles. Il est vrai qu'en se basant sur des données fortement compressibles, les Vertex 3 240 et 120 Go explosent les compteurs avec respectivement 462 et 451 Mo /s, laissant loin derrière tous les concurrents. Cet exercice de style n'est malheureusement pas très utile en pratique, les gros fichiers que nous manipulons sur nos machines étant dans la très grande majorité des cas peu compressibles par le contrôleur SandForce car déjà compressés (audio, photo, vidéos, etc.).

En passant en SATA 3G les SSD de nouvelle génération, ces derniers sont logiquement fortement bridés. On se retrouve ainsi à des niveaux comparables à la vieille garde en lecture, mais les gains sont toujours visibles en écriture.
Vos réactions

Top articles