Comparatif SSD 2011: Crucial M4, OCZ Vertex 3, Intel 510/320

Publié le 18/04/2011 par
Envoyer Imprimer
Intel SSD 320
L'Intel SSD 320 est la nouvelle dénomination commerciale de ce qui est en fait un X25-M de 3è génération. Lancé en septembre 2008 avec de la Flash 50nm, les premiers X25-M avaient été remplacés par une seconde version, nom de code Postville, a l'été 2009. Ces nouveaux SSD utilisaient de la mémoire 34nm, ce qui permettait de baisser le prix de vente, et supportaient le TRIM. Ils ont dominés le marché des SSD en 2009 avec les Vertex d'OCZ, basés sur le contrôleur Indilinx Barefoot.

Ce qu'Intel nommait sur ces roadmap "Postville Refresh" est en fait une remise au goût du jour des actuels X25-M de seconde génération. Toujours à la norme SATA 3 Gb/s et basé sur un contrôleur Intel PC29AS21BA0, ils sont cette fois dotés de mémoire Flash 25nm. Par rapport à la mémoire 34nm, cette dernière à pour intérêt d'être moins onéreuse au Go mais également moins endurante. Le MTBF reste à 1.2 millions d'heures, sans toutefois qu'Intel ne communique de chiffre en volume de données qu'il est possible d'écrire sur le SSD si ce n'est, quelque soit le modèle, un minimum de 20 Go par jour sur 5 ans (en utilisation typique on est plutôt à 5 - 10 Go).

Côté performances, voici les chiffres annoncées sur la gamme qui va de 40 à 600 Go (!) :


Voici pour comparaison les spécifications des actuels X25-V/X25-M :


Les performances annoncées sont en hausse, notamment en ce qui concerne l'écriture séquentielle puisque l'on passe par exemple de 28% à 65% en vitesse par rapport à la génération précédente. C'est également le cas en aléatoire avec 48 à 144% de mieux ! En lecture séquentielle le gain est de 8 à 17%, contre 8 à 20% en aléatoire. La latence est par contre en légère hausse, sauf sur la version 40 Go en écriture, alors que la consommation au repos augmente aussi de manière négligeable.



Le SSD 320 120 Go intègre un contrôleur Intel PC29AS21BA0, une puce DRAM Hynix de 64 Mo. Côté Flash, l'organisation est assez originale puisqu'on trouve 4 puces Flash Intel 25nm 29F64G08ACMEI de 8 Go pièce et 6 puces 29F16B08CCMEI de 16 Go pièce, soit un total de 128 Go de Flash. Intel a du utiliser cette combinaison car son contrôleur ne peut a priori fonctionner qu'avec 5 ou 10 Flash, ce qui ne permet avec des puces de même capacité que d'avoir 80 à 120 Go d'espace.



La version 300 Go intègre pour sa part 20 puces Flash Intel 25nm 29F16B08CCMEI, soit des puces de 16 Go pièce intégrant 2 die de 64 Gb.

Sur les Intel SSD 320, 12,7% environ de l'espace Flash est utilisé pour le wear leveling et les optimisations internes.
Vos réactions

Top articles