La Seasonic X-400 Fanless (SS-400FL) en test

Publié le 13/08/2010 par
Envoyer Imprimer



Après avoir lancé en septembre 2009 ses premières alimentation 80 PLUS Gold, les X-Series, Seasonic avait annoncé au Computex tout une gamme allant de 400 à 1200 watts. Les versions les moins puissantes, les 400 et 460 watts, se distinguent de part l’absence complète de ventilateur, une première pour une alimentation 80 PLUS Gold. Prometteuse sur le papier, ces alimentations confirment-elles en pratique ?
80 PLUS Gold
Depuis quelques années, le programme 80 PLUS a fait du chemin. De confidentiel, il est maintenant un "must have" pour toute alimentation qui se veut un minimum qualitative. Afin d’afficher un logo 80 PLUS, une alimentation doit avoir été certifiée par un organisme indépendant qui va vérifier son rendement à 20%, 50 et 100% de charge ainsi que son PFC, qui se doit d’être supérieur à 0.9 à 100% de charge ce qui implique une correction active. Le rendement est pour rappel le ratio entre la puissance qu’elle délivre à la machine et celui qu’elle consomme sur le réseau. Une alimentation qui consomme 400 Watts pour délivrer 300 Watts affiche un rendement de 75%, soit 100 Watts perdus sous forme de dégagement calorifique.

Le programme 80 PLUS propose 5 niveaux de certification :


La certification de base, 80 PLUS, est la plus connue et les autres peinent malheureusement à se faire un chemin. Il faut bien dire que leur dénomination aurait pu être plus claire, et on aurait préféré que les 80 PLUS Bronze, Silver, Gold et Platinum soient en fait des 82 PLUS, 85 PLUS, 87 PLUS et 89 PLUS. Depuis maintenant un an, les alimentations 80 PLUS Gold se multiplient. Elles sont bien entendu plus onéreuses, l’électronique embarquée étant plus complexe pour arriver à ce niveau de certification, et les volumes étant encore faible. Avec le temps, ces prix devraient baisser.


Quid de l’économie engendrée par un tel rendement ? Si l’on part sur une configuration assez musclée, nécessitant 150 watts au repos et 350 watts en charge, sur la base d’une utilisation 12 heures par jour dont la moitié en charge on consomme chaque jour 3,75 kWh avec un rendement de 80% et 3,33 kWh à 90%. A 0,1125 € l’unité, le delta est donc de 14,175 € sur une année sur la base de 300 jours d’utilisation. Il ne faut pas négliger non plus l’impact environnemental moindre, mais ce dernier est plus compliqué à évaluer puisque dans le cadre d’un changement d’alimentation, il faudrait prendre en compte l’impact de la fabrication de la nouvelle alimentation, et dans le cadre d’un nouveau PC, le delta entre la fabrication d’une alimentation complexe et celle d’une alimentation plus simple.
Vos réactions

Top articles