Asus dévoile sa gamme X79

Publié le 25/10/2011 à 18:06 par
Envoyer Imprimer

Alors que le lancement de la nouvelle plateforme d'Intel est toujours attendu pour la mi-novembre, Asus a dévoilé il y a quelques jours à la presse sa gamme de cartes mères X79. La gamme est relativement compacte puisque seuls quatre modèles sont annoncés pour le nouveau socket 2011 du constructeur. On retrouvera :

  • P9X79 Pro
  • P9X79 Deluxe
  • Sabertooth X79
  • Rampage 4 Extrême

Plateforme haut de gamme oblige, Asus en profite pour uniformiser certaines nouveautés sur ses cartes. On notera sur chacune la présence d'un port USB blanc, ce dernier, accompagné d'un bouton sur la façade arrière permet de flasher le BIOS de la carte sans que l'on ait besoin de la démarrer. Seule une alimentation est nécessaire et l'on peut ainsi flasher son BIOS sans RAM et sans processeur. Une fonctionnalité qui sera surtout utile sur le long terme et qui permet d'éviter les cas ou l'on se retrouve avec un processeur plus récent que la carte mère, et non encore supporté par le BIOS.



P9X79 Pro

Autre inclusion dans la gamme, ce qu'Asus appelle USB 3.0 Boost. En pratique il s'agit simplement d'un pilote USB 3.0 compatible UASP pour les contrôleurs intégrés aux cartes (toujours en provenance Asmedia, des 1042 que l'on trouvait déjà sur les Z68 du constructeur). Une bonne chose même si en pratique il faudra aussi disposer de pilotes compatibles UASP pour les différents périphériques USB 3.0 que l'on utilise afin de pouvoir profiter de cette fonctionnalité. Les pilotes par défaut inclus dans Windows 7 ne sont pas, pour rappel, compatibles et il faudra attendre Windows 8 pour que le support arrive dans les pilotes livrés avec l'OS.



P9X79 Deluxe

Les cartes incluent également toutes une connectivité Bluetooth ainsi que ce qu'Asus appelle SSD caching. Il s'agit d'un équivalent de la Smart Response Technology d'Intel introduite sur les plateformes Z68. Avec un bémol puisque la fonctionnalité n'est implémentée en réalité que par le contrôleur Marvell intégré aux cartes.



Sabertooth X79

Pour les différences entre les modèles, on notera que la version Deluxe intègre quelques petits plus par rapport à la version Pro à savoir un double contrôleur LAN, un module WiFi/BT 3.0 au lieu du module 2.1 présent sur la Pro, et deux ports USB 3.0 supplémentaires (8 contre 6 sur la Pro). En ce qui concerne la Sabertooth, la carte se distingue surtout par la présence d'un système de refroidissement actif du côté du chipset. Le ventilateur intégré est de type blower, l'air est aspiré puis envoyé vers le radiateur qui surplombe le chipset, pour expulser l'air chaud vers le bas de la carte (quelque peu à contre sens du flux d'air) traditionnel des boitiers. Un autre ventilateur est présent au niveau de la façade, il surplombe un caloduc venant des étages d'alimentation du processeur. Dernière particularité de la carte, la présence de 12 sondes de températures et sa garantie étendue à 5 années.


L'OCKey en action

Le modèle haut de gamme est représenté par la Rampage 4 Extreme. Elle reprend le système de refroidissement actif du chipset, même si les ingénieurs d'Asus ont confessé que le choix d'un système actif avait été fait à l'époque ou la variante du chipset Patsburg qui devait être utilisée était la version gérant les ports SAS. Une différence sur le TDP de 11 watts qui n'est désormais plus à l'ordre du jour. Résultat le système actif est resté, mais il pourra être désactivé dans le BIOS. Ultra haut de gamme oblige, la carte regorge de "petits plus" comme la présence de deux connecteurs pour thermocouples qui permettent d'obtenir deux thermomètres compatibles avec les températures extrêmes (-200/+1350 degrés Celsius).


Nouveautés de la Rampage 4 Extreme

Asus ajoute également sur la carte deux jeux de trois headers qui peuvent servir de résistances variables pour ceux qui donnent dans l'overvolting de carte graphique. On peut alors souder simplement deux fils partant de ces headers sur la carte graphique pour remplacer la resistance donc on pourra faire varier la valeur dans le BIOS, dans l'AI Suite, ou dans la dernière nouveauté du constructeur, l'OC Key. Il s'agit d'un dongle DVI/DVI (single link uniquement) qui s'intercale entre la carte graphique et le câble écran. Il permet d'ajouter en surimpression un menu de monitoring et d'overclocking que l'on peut piloter, soit avec un second clavier (le dongle dispose d'un port USB), soit via le clavier traditionnel, il faudra alors appuyer sur un bouton en façade pour passer le clavier d'un mode à l'autre. Gadget ou innovation, chacun jugera mais l'idée est pour le moins originale. Dernier point, la Rampage 4 Extreme sera livrée avec une backplate supplémentaire qui transformera le système de fixation socket 2011 en le rendant compatible avec les radiateurs 1366. Pratique pour ceux qui disposent déjà d'un radiateur compatible 1366 même si Asus ne s'engage pas sur une compatibilité totale. Le socket étant plus large, la qualité de refroidissement dépendra pour beaucoup du système de fixation utilisé par le radiateur. La possibilité est aumoins là. Côté tarifs, le constructeur reste pour l'instant muet, les détails devraient apparaitre d'ici au lancement de la plateforme.

Vos réactions

Top articles