Nvidia GeForce GTX 690 : la carte à 1000€ en test !

Publié le 03/05/2012 par
Envoyer Imprimer
Alors que nous attendions tout d'abord AMD sur le créneau de la carte graphique bi-GPU ultra haut de gamme, c'est finalement Nvidia qui a dégainé le premier en présentant la GeForce GTX 690 dimanche dernier. Une carte graphique à 1000€, ça donne quoi ?


La GeForce GTX 690 s'inscrit de toute évidence dans la lignée de la GeForce GTX 590 dont elle reprend le format. Nvidia a cependant voulu proposer plus. D'une part sur le plan des performances, profitant de la consommation mieux maîtrisée de son nouveau GPU pour placer un maximum de puissance dans l'enveloppe thermique disponible. D'autre part sur le plan de la qualité de fabrication, en faisant le choix d'employer exclusivement des matériaux de qualité pour une finition exemplaire. De quoi en faire un modèle très exclusif, proposé à pas moins de 1000€ !

C'est cher, très cher, voire même un record pour une carte de référence. Vous l'aurez compris, en dehors de la petite niche intéressée par ce genre de produit, la GeForce GTX 690 est avant tout destinée à faire office de vitrine technologie ainsi qu'à faire rêver les passionnés.


Un SLI de GeForce GTX 680, ou presque
La GeForce GTX 690 embarque deux GPU GK104 basés sur l'architecture Kepler qui augmente significativement le rendement énergétique par rapport à l'architecture Fermi. Etant donné que l'enveloppe thermique est le premier facteur qui balise ce qu'il est possible de faire pour une carte bi-GPU, un meilleur rendement permet de proposer des spécifications plus élevées. C'est d'autant plus le cas quand les meilleurs GPU sont sélectionnés. Chaque GPU de la GTX 690 est ainsi très proche de celui de la GeForce GTX 680 :


Nvidia emploie ici des GK104 complets, c'est-à-dire disposant chacun de 1536 unités de calcul. Leur fréquence de base est plus faible que sur la GTX 680, 915 MHz vs 1006 MHz, mais leur fréquence GPU Boost officielle est proche : 1019 MHz pour la GTX 690 et 1058 MHz pour la GTX 680.

En pratique, comme nous l'avons expliqué ici, cette fréquence GPU Boost ne correspond pas directement à une spécification mais représente la fréquence minimale à laquelle le GPU peut avoir été validé. Dans le cas de la GeForce GTX 680, cette fréquence peut monter jusque 1123 MHz. Les deux GPU de notre échantillon de GeForce GTX 690 pouvaient pour leur part monter jusqu'à 1071 MHz.

Du côté de la mémoire, nous retrouvons sur les deux cartes 2 Go de GDDR5 cadencée à 1503 MHz et interfacée en 256 bits. Les performances s'annoncent ainsi bien plus proches entre en SLI de GTX 680 et une GTX 690 que ce que nous ont montré les oppositions similaires sur la précédente génération.
Vos réactions

Top articles