PCI Express 3.0 : impact sur les performances

Publié le 20/01/2012 par
Envoyer Imprimer

Conclusion

Lorsque l'on regarde les performances théoriques, on peut voir qu'une partie des promesses du PCI Express 3.0 sont tenues. D'abord l'augmentation de bande passante est belle et bien effective, particulièrement notable dans le sens de transfert GPU vers CPU, un peu moins dans le sens inverse même si l'on note des gains théoriques de (seulement) 50%. La raison de ce gain plus limité est difficile a mesurer pour l'instant sachant que nous ne disposons que d'une seule plateforme compatible PCI Express 3.0, le LGA 2011 d'Intel, et un seul modèle de carte graphique PCI-E 3.0, la Radeon HD 7970. Interface, plateforme ou carte, nous ne pouvons pas pour l'instant nous prononcer sur le ou les responsables.

En pratique les applications OpenCL que nous avons pu tester sont pour l'instant loin d'être limitées par la bande passante mémoire. En offrant déjà près de 7 Go/s, le PCI Express 2.0 x16 couvre la majorité des usages même si certaines applications professionnelles spécifiques sauront certainement tirer partie des gains théoriques.


Côté jeux, les améliorations de bande passante ne sont pas beaucoup plus utiles. Si l'on continue à noter une différence entre le PCI Express 2.0 x16 et la version x8 (une différence encore plus marqué avec le PCI Express 1.0 x16 en Crossfire), en pratique l'on reste autour d'un pourcent de différence entre le PCI Express 3.0 x16 et le mode x8 avec une seule carte, un écart qui passe sous le demi pourcent en mode Crossfire. Un point positif pour ceux qui souhaiteront utiliser Crossfire sur les futures plateformes Ivy Bridge, que ce soit avec deux cartes en x8/x8 mais aussi avec trois cartes en x8/x4/x4, le mode x4 en PCI-Express 3.0 n'étant pas non plus trop pénalisant.
Vos réactions

Top articles