X79 : 24 cartes ASRock, ASUSTeK, Gigabyte et MSI

Publié le 15/11/2011 par
Envoyer Imprimer

Les fabricants de cartes mères profitent du lancement du LGA 2011 auquel nous avons consacré un dossier pour lancer comme à leur habitude de nombreuses cartes mères architecturées autour du X79 Express. Nous avons comparé leurs caractéristiques principales dans un même tableau, en y ajoutant la carte Intel utilisée pour le test du processeur :


On trouve ainsi :

- 7 cartes ASRock
- 7 cartes ASUSTeK
- 4 cartes Gigabyte
- 6 cartes MSI

Contrairement à ce qui s'est passé sur Z68, Gigabyte est resté plutôt sage avec seulement 4 modèles, contre 6 à 7 pour les autres. Vu le marché de niche qu'est le LGA 2011, on peut se demander si le nombre total de référence est bien opportun… toujours est-il que les constructeurs semblent vouloir couvrir aux mieux une gamme de prix assez large, allant de 200 à 400 € environ, histoire de ne pas laisser la moindre vente à leurs concurrents.
 


[ X79 Extreme4-M ]  [ X79 Extreme3 ]  [ X79 Extreme4 ]
[ X79 Extreme6 GB ]  [ X79 Extreme7 ]  [ X79 Extreme9 ]  [ X79 Fatal1ty X79 Pro ]


ASRock est l'un des plus prolifique avec 7 mères dont une au format Micro ATX, une originalité qu'il partage avec MSI. Il faut noter que toutes les cartes sont dotées d'un ventilateur sur le chipset, ventilateur qui n'est plus nécessaire depuis la dispartition de la SCU de ce dernier. Espérons qu'il soit possible de le désactiver. La plus abordable des cartes est l'Extreme3 et elle offre déjà un niveau de fonctionnalités suffisant pour la plupart des usages. L'Extreme 4 gagne un étage d'alimentation un peu plus musclé qui sera utile pour l'overclocking, celui de la 3 semblant un peu juste dans ce domaine, 2 ports SATA 6G supplémentaires (7 au total) et le FireWire.

Les Extreme 7 et 9 sont les cartes les plus haut de gamme d'ASRock. L'Extreme 9 est la version la plus haut de gamme et elle est livrée avec une carte fille PCI-Express x1 embarquant une puce réseau Gigabit Broadcom (la carte en gérant déjà un) ainsi qu'une puce audio Creative Sound Core 3D. L'étage d'alimentation est démesuré afin de supporter les overclockings extrêmes, et 8 emplacements DDR3 sont disponibles, et la carte offre 8 ports USB 3 et 10 SATA 6G ainsi que le FireWire. Les ports SATA6G additionnels sont gérés par une puce Marvell SE9220 disposant de la technologie de SSD Caching HyperDuo, ce qui pourrait en intéresser certains étant donné que le X79 ne dispose pas de l'Intel SRT, et deux puces Marvell SE9172. Un total de 5 ports PCI-Express x16 sont disponibles, chacun pouvant fonctionner en x8 lorsqu'ils sont tous utilisés. Reste qu'avec des cartes double slots seuls les 1er, 3ème et 5ème slots seront utilisables, ce en x16/x16/x8.

L'Extreme 7 n'est pas livré avec la carte fille et se contente côté audio d'un codec Realtek ALC898. La carte perd 2 DIMM et se retrouve à 6, une configuration peu utile étant donné que le contrôleur mémoire fonctionne sur 4 canaux. Deux puces réseaux Gigabit sont par contre intégrées sur la carte et on passe à 6 ports USB 3 et 7 SATA 6G. On gagne par contre un port eSATA et un PCI pour qui en aurait l'usage. Là encore les 5 ports PCI-Express x16 ne seront utilisables qu'avec des cartes simple slot.

Mise à jour : ASRock a décidé de lancer une 6ème carte mère X79 Express, la X79 Extreme6 GB. Ce modèle intermédiaire reprend certaines caractéristiques des autres cartes :

- X79 Extreme 9 : 8 DIMM
- X79 Extreme 7 : 12+2 Phases, 3 SATA 6G additionnels et 1 eSATA gérés par 2 ASMedia
- X79 Extreme 4 : 3 PCI-E x16 en x16/x16/x8, un codec HD Audio ALC898, un réseau Gigabit, 6 ports USB 3.0 dont 2 internes, le FireWire et 2 PCI (mais 1 PCI-E x1 au lieu de 2)

Voilà donc un mix qui permettra de combler le trou tarifaire entre les X79 Extreme4 (220 €) et X79 Extreme7 (290 €) qui semblait donner le vertige à ASRock.

 

Mise à jour : C’est décidemment l’avalanche de cartes mères X79 Express puisque ASRock lance un 7è modèle, l’ASRock Fatal1ty X79 Professional. Au format ATX ce modèle reprend l’étage d’alimentation CPU le plus musclé de la gamme, celui de l’Extreme9, composé de 18 phases.

 

Du côté PCI-Express on trouve 4 ports x16 qui sont câblés en x16/x8/x8/x8 (x16/x8/x16 avec 3 cartes), ce qui permet de faire du 4-way SLI ou CrossFire X avec des cartes double slot pour qui en aurait l’usage. Si la carte propose en sus deux slots PCI, ceux-ci sont adjacents aux deux connecteurs x16 câblés en x16 et seront donc condamnés dès l’utilisation de deux cartes double slot. Un slot PCI-Express x1 est également présent.

 

Pour la DDR3, ASRock s’est "contenté" de 4 DIMM alors qu’il propose pourtant d’autres modèles avec 8 DIMM (X79 Extreme9, X79 Extreme6 GB), ce qui restera suffisant pour beaucoup. Pour ce qui est des contrôleurs additionnels une puce Realtek ALC898 prend en charge la partie audio alors que le réseau est confié à un contrôleur Broadcom BCM57781. L’USB 3 est pris en charge par des puces Ti avec un total de 6 ports dont 4 à l’arrière de la carte pour 2 internes, alors que le FireWire est également de la partie.

 

Pour ce qui est du stockage en sus des 6 ports SATA du X79 Express (dont 2 en 6G), ASRock a intégré 3 contrôleurs Marvell 9172, 2 pour 4 SATA 6G internes et 1 pour 2 e-SATA 6G. On ne connait pas encore la tarification de cette ASRock Fatal1ty X79 Professional mais il devrait être difficile pour cette 24è carte X79 issue du quatuor ASRock/ASUS/Gigabyte/MSI de tirer son épingle du jeu.

[ P9X79 ]  [ P9X79 Pro ]  [ P9X79 Deluxe ]  [ P9X79 WS ]

[ Sabertooth ]  [ Rampage IV Formula ]  [ Rampage IV Extreme ]


ASUS est le plus prolixe des constructeurs avec 6 références. Dès la P9X79 les fonctionnalités sont au rendez-vous et rien ne manque à l'appel, la carte proposant même le Bios Flashback, qui permet de flasher en USB la carte sans la démarrer (et sans CPU ni RAM !) dès ce modèle. La version Pro ajoute au dépend du port PCI un 4è port PCI-Express x16 qui reste une nouvelle fois peu utile étant donné qu'il n'est utilisable qu'avec une carte simple slot. Elle est par contre compatible 3-way SLI là ou la P9X79 se limite à 2 alors qu'elle dispose des slots nécessaires, probablement pour des économies de licence SLI. On passe également de 4 à 6 USB 3.0, deux ports étant utilisable en façade via un connecteur interne absent sur la version classique. Le nombre de ports SATA 6G passe de 3 à 4, deux ports étant gérés par une puce Marvell capable de faire du SSD Caching, et le nombre de ports eSATA passe de 1 à 2. On perd la gestion du Firewire mais la carte est par contre livré avec un module Bluetooth 2.1. La version Deluxe dispose pour sa part d'un étage d'alimentation plus musclé qui sera utile seulement pour les overclockings extrêmes. Le nombre de ports réseaux Gigabit passe de 1 à 2 et les USB 3 de 6 à 8, dont 6 sont disponibles à l'arrière de la carte. La P9X79 Deluxe est en plus livrée avec un module Bluetooth 3.0 / WiFi 802.11n.

De son côté la P9X79 WS reprend l'étage d'alimentation des versions classiques et Pro mais le nombre de ports PCI-Express passe à 6 qui sont câblés en x8/x8/x4/x8/x4/x8. Là encore il ne sera possible de les utiliser qu'avec des cartes simple slot, 4 cartes double slot étant utilisables. La carte dispose comme la Deluxe de deux LAN Gigabit, mais ils sont cette fois tout deux d'origine Intel. La Sabertooth X79 reprend globalement le design de la P9X79, en ajoutant une ventilation active pour l'étage d'alimentation et pour le X79, une disposition qui semble toutefois un peu superflue. La carte intègre un contrôleur SATA 6G supplémentaire Marvell pour deux ports SATA6G supplémentaires par rapport à la P9X79. Comme sur toutes les Sabertooth cette version dispose de nombreux capteurs de température. Bizarrement cette carte est comme la P9X79 classique limitée au 2-way SLI, une segmentation peu compréhensible vu son positionnement plus haut de gamme.

Vient enfin la ROG Rampage IV Extreme. Modèle phare d'ASUS, elle embarque un étage d'alimentation spécifique dénommé Digi+ II. 5 ports PCI-Express x16 sont présents et 4 pourront être utilisés par des cartes double slot (on est alors en x16/x8/x8/x8). Spécialement destinée aux amateurs d'overclockings, cette carte propose nombre de fioritures qui leurs sont dédiés tels que des connecteurs pour thermocouple, des résistances variable pour l'overclocking GPU ou l'OC Key que nous vous avions déjà présenté. On note en sus la présence d'un adaptateur permettant d'adapter un ventirad LGA 1366 sur LGA 2011.


Mise à jour : Non content d'avoir déjà sorti 6 cartes mères X79 Express ASUSTeK en lance une 7ème, la Rampage IV Formula, qui devrait être disponible courant décembre.

Pa rapport à l'Extreme, elle conserve l'étage d'alimentation processeur Extreme Engine Digi+ II à 8+3 phases, mais le nombre de DIMM passe de 8 à 4 et le nombre de PCI-Express x16 de 5 à 4 (en x16/x8/x16 avec 3 cartes et x16/x8/x8/x8 avec 4 cartes), ce qui devrait suffire dans 99,9% des cas.

Les options spéciales destinées à l'overclocking telles que les connecteurs pour thermocouple, les résistances variable pour l'overclocking GPU ou l'OC Key sont logiquement absentes mais l'adaptateur pour ventirad LGA 1366 X-Socket reste de la partie.

La partie réseau reste confiée à une puce Intel alors que la carte est pourvue de 6 USB 3 (dont 2 via un connecteur interne), 2 eSATA et 2 SATA 6G additionnelles en sus des 2 gérés par le X79 Express. ASUS annonce avoir particulièrement soignée la partie audio de la carte dénommée SupremeFX III.

Derrière cette dénomination on retrouve un codec HD Audio classique, a priori de chez Anolog Digital, accompagné de la suite logicielle X-Fi MB2 et dont l'intégration a été particulièrement soignée afin d'éviter au maximum les interférences. Cela passe par une isolation de la partie audio au niveau du PCB, des condensateurs plus grande capacité et des prises jack plaquées or. Ceci permet à ASUS d'annoncer un rapport signal bruit qui atteindrait les 110 dB en pratique, contre 98 dB annoncés pour un design classique.
 


[ GA-X79-UD3 ]  [ GA-X79-UD5 ]  [ GA-X79-UD7 ]  [ G1.Assassin2 ]


Si la gamme Gigabyte à l'avantage d'être resserrée, elle n'en reste pas moins assez peu compréhensible au premier abord. La GA-X79-UD3 est ainsi la carte dite "d'entrée de gamme", si on peut utiliser ce terme sur LGA 2011, mais elle dispose d'emblée de 4 ports PCI-Express x16 utilisables avec des cartes double slots. La gestion audio est confié au codec ALC898 et le réseau Gigabit à une puce Intel, alors que 4 ports USB 3.0 (dont deux à l'arrière) sont gérés par des contrôleurs Fresco Logic FL1009. 3 puces Marvell 9172 sont également intégrées, afin de gérer 4 SATA 6G interne additionnelles et 2 eSATA. Si la GA-X79-UD5 dispose d'un étage d'alimentation plus musclé, passe à 8 DIMM, et gagne la gestion du Firewire, elle perd par contre bizarrement un port PCI-Express x16. Elle est par contre livrée, comme les cartes qui suivent et contrairement à l'UD3, avec une carte PCI-E x1 gérant le Bluetooth 4 et le WiFi 802.11n.

Sur la GA-X79-UD7 on repasse par contre à 4 ports PCI-Express x16, tous utilisables avec des cartes double slot. L'étage d'alimentation processeur gagne encore en phases mais on perds les eSATA et le Firewire au profit d'un 3è port PCI-Express x1. Enfin la G1.Assassin2 est la carte orientée "Gamer" de Gigabyte. On retombe au même étage d'alimentation que sur l'UD3 et elle dispose de 3 ports PCI-Express x16. Cette carte se distingue surtout de par la qualité annoncée pour sa partie audio, gérée par une puce Creative X-Fi 20K2 ainsi que la partie réseau prise en charge par une puce Bigfoot Killer E2100 : attention toutefois, ces composants font grimper fortement le prix de la carte alors qu'ils ne seront pas réutilisables sur une prochaine machine.
 


[ X79MA-GD45 ]  [ X79A-GD45 ]  [ X79A-GD45 (8D) ]  [ X79A-GD65 ]  [ X79A-GD65 (8D) ]  [ Big Bang Xpower X2 ]


On termine par MSI qui est dans la moyenne avec 5 cartes mères. Comme c'est le cas chez ASRock on a le droit à un modèle Micro ATX, la X79MA-GD45, qui devrait avoir l'avantage d'être l'une des X79 les moins cher du marché puisqu'aux alentours de 200 €. Elle est par contre un peu moins fonctionnelle, faisant l'impasse sur l'eSATA, le Firewire ou le PCI, mais devrait suffire pour nombre d'utilisateurs.  On notera au passage que MSI a fait le choix de ne pas intégrer du tout de PCI sur l’intégralité de sa gamme. On économise ainsi la puce qui fait le pont entre PCI et PCI-Express (le X79 ne gérant plus le PCI nativement) et on peut avoir des ports PCI-Express en plus. 

Pour ce qui est des cartes ATX MSI commence par la X79A-GD45. Utilisant le même étage d'alimentation que la version Micro ATX, cette carte dispose par contre d'un slots PCI-E x16 additionnel pour un total de 3 qui sont tous utilisables en double slot. L'Audio est confié à une puce ALC892 et le réseau Gigabit à une RTL8111E, toutes deux fabriquées par Realtek. L'USB 3 est pour sa part pris en charge par deux contrôleurs NEC / Renesas D720200, l'un pour 2 ports internes et l'autre pour deux ports à l'arrière de la carte. Le FireWire est cette fois de la partie via une puce VIA VT6315N.


La version GD65 monte en gamme avec un étage d'alimentation processeur qui gagne en phases et un total de 5 ports PCI-Express x16. Ces ports ne sont toutefois là que pour faire illusion puisque deux sont câblés en x1, si bien qu'on se demande quelle mouche a piqué MSI pour ne pas proposer simplement des ports x1. La carte accueille par ailleurs une puce ASM1061 gérant 2 SATA6G en sus des 2 proposés par le X79 et le réseau est confié à une puce Intel. La version X79A-GD65 (8D) offre pour sa part 8 DIMM, contre 4 sur les versions classiques.

Enfin la MSI Big Bang Xpower X2 est la carte très haut de gamme que proposera MSI durant le mois de décembre. Le nombre de phase est doublé et on retrouve pas moins de 7 (!) ports PCI-Express x16 dont 4 utilisables avec des cartes doubles slots, mais trois câblés en x1 sur un pont PEX8608 lui-même relié en x1 au X79. La partie audio sera confiée à un codec ALC892 qui sera accompagné de la suite logiciel Creative X-Fi MB2, alors que le réseau sera pris en charge par deux puces Intel Gigabit. Un total de 6 ports USB 3, gérés par des puces NEC, seront intégrés et la carte proposera 10 ports SATA : 6 SATA lié au X79 Express et 4 issus de puces additionnelles ASM1061.

 

Mise à jour :  MSI a lancé une nouvelle carte, la X79-GD45 (8D). Offrant comme son nom l'indique 8 DIMM, elle dispose en plus de la configuration PCI-Express des GD65 et partage la même puce réseau Intel que la GD65 (8D). Le FireWire n'est plus de la partie.

Devant cette pléthore de cartes mère il est difficile de trouver un modèle qui sorte du lot. Avant de faire votre choix, il faudra bien définir vos besoins :

- Avez-vous besoin de plus de 2 ports PCI-Express x16 utlisables en SLI/CFX ?
- Avez-vous besoin de 2 réseaux Gigabit ?
- Avez-vous besoin de plus de plus de 6 SATA dont 2 6G ?
- Etes-vous un overclockeur extrême ?

Si vous avez comme beaucoup répondu non à ses 4 questions, vous pouvez déjà exclure de la liste les modèles les plus haut de gamme des constructeurs, généralement vendus à des tarifs supérieurs à 300 €, et ces 4 modèles couvriront déjà la plupart de vos besoins :

- ASRock X79 Extreme4
- ASUS P9X79
- Gigabyte GA-X79-UD3
- MSI X79A-GD45

Chacune des cartes dispose de légers avantages sur les autres sur le papier, comme par exemple les SATA6G additionnels plus nombreux pour l'ASRock, les 8 DIMM DDR3 de l'ASUS, les 4 ports PCI-Express x16 de la Gigabyte ou l'absence de port PCI (ce qui peut être également vu comme un désavantage !) sur la MSI au profit de 4 PCI-Express x1. A contrario la carte ASUS est dépourvue de ports USB 3 internes et se limite au 2-way SLI (il faut passer à la version Pro pour les USB 3 internes ou le 3-way), la carte Gigabyte ne dispose pas du Firewire et la MSI se contente des ports SATA du X79 (il faut passer à la version GD65).

Dans cette "entrée de gamme", la carte parfaite n'existe malheureusement pas et il faudra donc définir au mieux vos besoins, ce qui devrait vous éviter d'investir dans des modèles plus onéreux.

Vos réactions

Top articles