L'acquisition de S3 par HTC continue

Tags : HTC; S3 Graphics; VIA;
Publié le 13/06/2012 à 17:50 par
Envoyer Imprimer


Nos confrères de FocusTaiwan ont publié deux articles confirmant que l'acquisition de S3 par HTC, dont nous vous avions parlé il y a presque un an de cela, se poursuivra bel et bien jusqu'au bout. Pour rappel, l'activité graphique de S3 avait été rachetée progressivement par VIA dans le courrant des années 90. HTC, en guerre de brevet avec Apple avait envisagé l'année dernière le rachat de S3 dont certains des brevets sur la compression de textures avaient obtenus un jugement préliminaire contre Apple pour son système d'exploitation de bureau, MacOS X. Un jugement cassé en novembre dernier et qui avait laissé penser que le rachat n'aurait finalement pas lieu.

VIA et HTC sont pour rappel des sociétés sœurs, Cher Wang (lien Wikipedia) étant à la tête des deux entreprises. Les propos recueillis par nos confrères confirme que l'intérêt porté par HTC dans S3 semble se limiter uniquement aux brevets détenus par la société. La résurgence de S3, espérée par certains dans le mobile, ne devrait pas avoir lieu.

Samsung augmente sa capacité en 20 et 14nm

Tag : Samsung;
Publié le 13/06/2012 à 17:22 par / source: Korea IT Times
Envoyer Imprimer

Samsung vient d'annoncer ses plans pour la construction d'une extension à l'une de ses usines de semi-conducteurs située en Corée du Sud a Hwaseong. La construction de cette nouvelle ligne de production devrait commencer d'ici à la fin du mois, Samsung évoquant un début de production pour la fin 2013.


Cette nouvelle ligne sera équipée pour la production de wafers de 300mm et Samsung indique qu'elle servira à la production de puces dédiées aux applications mobiles en 20nm puis en 14nm. Samsung dispose déjà à Hwaseong de deux lignes dédiées à la production de SoC, en plus d'une usine au Texas mise en ligne récemment. Hwaseong accueille également plusieurs lignes de production de mémoire (RAM et NAND dont la Line 16 entrée en production en septembre dernier). L'investissement pour la construction de cette extension est de 1.5 milliards d'Euros.

Micron dévoile ses puces DDR3-2133 à 1,5V

Tags : DDR3; Micron;
Publié le 13/06/2012 à 17:10 par
Envoyer Imprimer

Micron a présenté hier ses nouvelles puces de DDR3 pouvant fonctionner en DDR3-2133 à une tension classique de 1,5V. Disponibles en versions 256 et 512 Mo, elles sont gravées en 30nm et sont destinées aussi bien à usage classique sur DIMM qu'à une intégration sur des cartes graphiques d'entrée de gamme ou au sein d'équipement réseau.

Cette fréquence est toutefois atteinte via une augmentation des latences exprimées en cycles qui fait que la latence en ns reste identique :

- DDR3-1066 à 7-7-7, soit 13,1ns chaque
- DDR3-1333 à 9-9-9, soit 13,5ns chaque
- DDR3-1600 à 11-11-11, soit 13,75ns chaque
- DDR3-1866 à 13-13-13, soit 13,91ns chaque
- DDR3-2133 à 14-14-14, soit 13,09ns chaque

On trouve déjà dans le commerce des barrettes aux spécifications supérieures, avec notamment des kits 2x4 Go en DDR3-2133 à 1,5V en 11-11-11, Corsair ayant même lancé en juillet 2011 un kit, certes très onéreux, en 9-11-9.


Pour mettre au point de tels modèles les fabricants de barrettes sélectionnent des puces dont les spécifications officielles sont inférieures mais qui vont en pratique au-delà. L'arrivée d'un support officiel de la DDR3-2133 chez les fabricants de puces laisse penser que les kits "overclockés" encore plus rapide débarqueront bientôt, bien que la latence inchangée laisse encore planer le doute à ce sujet.

La production en volume de ces puces devrait débuter cet été.

Firmware 1.4.1.3 pour les Vertex 4 et Agility 4

Tags : OCZ; OCZ Vertex 4;
Publié le 13/06/2012 à 10:36 par
Envoyer Imprimer

A peine deux semaines après la publication du firmware v1.4 par OCZ, les Vertex 4 et Agility 4 ont droit à une nouvelle mise à jour numérotée 1.4.1.3.

Cette mise à jour améliore la compatibilité avec les cartes RAID et corrige deux bugs, le premier lié à un problème de sortie de veille S3 ou S4, le second plus rare, plantant le système lors d'un démarrage à froid.



Attention, comme nous l'avions déjà souligné les mises à jour de ces SSD sont complexes et gagneraient grandement à être simplifiées:

- la mise à jour n'est non destructive que si le SSD utilise déjà le firmware 1.4 en version finale (mettre à jour depuis un firmware 1.3 ou 1.4RC détruira toutes les données !)
- il est impossible de flasher un SSD utilisé comme hôte de l'OS; si c'est le cas il faudra brancher le SSD dans un autre PC ou le flasher depuis un autre disque système.
- la mise à jour se fait en deux temps: on flashe une première fois pour installer la version 1.4.1.2, puis on relance le même utilitaire qui flashera alors en 1.4.1.3.

Vous pouvez télécharger le firmware 1.4.1.3 sur cette page du support OCZ.

AFDS: 1 Teraflops pour l'APU Kaveri

Tags : AFDS; AMD; APU; GCN; Kaveri;
Publié le 13/06/2012 à 09:01 par
Envoyer Imprimer

Dans la vision d'AMD concernant le calcul hétérogène, les APU jouent comment vous vous en doutez un rôle important, d'une parte parce qu'elles permettent de démocratiser la technologie et d'autre part parce qu'elles autorisent une communication plus efficace entre les cores CPU et GPU.

En 2013, l'APU Kaveri apportera de nouvelles évolutions importantes pour le calcul hétérogène et profitera en partie pour cela de l'architecture graphique GCN introduite dans les Radeon HD 7000. Si AMD ne rentre pas encore dans ces détails, les objectifs en termes de puissance de calcul ont été dévoilés lors de l'AFDS : 1 Teraflops pour l'ensemble CPU/GPU.


Par rapport à Trinity et l'A10-5800K qui culmine à 738 Gflops, il s'agit d'un gain de 35% qui proviendra en toute logique avant tout du GPU dont nous pouvons supposer qu'il passera de 384 à 512 unités de calcul. Notez que l'architecture GCN étant plus efficace que l'architecture VLIW4 de Trinity, les gains devraient être en pratique supérieurs à ce que ne laissent penser ces premiers chiffres.

AFDS: AMD, ARM, ImgTech, TI : HSA Foundation

Publié le 13/06/2012 à 08:32 par
Envoyer Imprimer


L'AMD Fusion Developer Summit, un forum technologique dédié au calcul hétérogène, a actuellement lieu à Seattle. Ce forum peut être vu comme la réplique d'AMD à la GPU Technology Conference de Nvidia qui s'est tenue le mois passé, mais un point important distingue cependant les deux évènements : AMD conçoit autant des cores CPU que des cores GPU. Plus que le calcul massivement parallèle, qui exploite les GPU, c'est ainsi le calcul hétérogène qui est ici à l'honneur.

Exploiter en symbiose des cores CPU et des cores GPU est complexe, notamment parce qu'ils ne partagent pas encore un espace mémoire totalement unifié, même si l'APU Trinity apporte quelques avancées à ce niveau. L'an passé, AMD avait annoncé la Fusion System Architecture, une tentative d'apporter des réponses à cette problématique de manière à pouvoir fournir une plateforme plus simple à exploiter pour un maximum de développeurs. AMD avait alors précisé vouloir en faire un standard ouvert : publier une documentation complète avant la fin 2011 et mettre en place un consortium pour gérer la FSA.

AMD a pris du retard sur la documentation qui n'est toujours pas disponible, mais a entretemps renommé la FSA en Heterogeneous System Architecture de façon à la détacher de sa marque Fusion. Il y a quelques mois, AMD précisé ses plans au sujet du consortium qui se dénommerait HSA Foundation et se verrait transférer tous ses travaux initiaux.

Cette édition de l'AFDS est l'occasion pour AMD de concrétiser la mise en place de la HSA Foundation, qui est effective depuis quelques jours. Il s'agit d'une organisation à but non-lucratif qui sera dorénavant chargée du développement et de la promotion de ce standard ouvert destiné à simplifier le calcul hétérogène qu'il concerne les PC, les smartphones ou les serveurs. Sa tâche sera également de produire des outils de développements efficaces et d'aider à la formation des développeurs.


AMD transfère à cette fondation la totalité de ses travaux initiaux sur la FSA/HSA, à savoir : un compilateur open source, des librairies et les documentations préliminaires qui concernent la programmation, les spécifications hardware ainsi que les spécifications software. AMD fournis par ailleurs une partie des fonds pour la mise en place de la fondation.

La fondation est bien entendu destinée à accueillir un maximum de membres, qui pourront être de plusieurs types : fondateurs (ce qui est encore possible s'ils y sont invités dans les 90 jours), promoteurs, supporters, contributeurs, universitaires et autres associés. Comme c'est généralement de mise pour ce type d'organisation, chaque membre participe à son budget de fonctionnement suivant son rôle, ce qui représente jusqu'à 125.000$ par an pour les membres fondateurs.


Les représentants des cinq membres fondateurs de la HSA Foundation, qui forment son conseil d'administration actuel.

La mise en place de la HSA Foundation n'aurait pas pu se faire sans son élargissement à d'autres grands noms de l'industrie. La présence d'ARM à l'AFDS l'an passé ne laissait aucun doute sur l'intérêt de la société spécialisée dans les modules destinés au SoC, pour laquelle le calcul hétérogène est la seule solution viable sur le plan énergétique, et c'est donc sans surprise qu'ARM fait partie des membres fondateurs de la fondation. D'autres ont rejoint l'initiative et sont tous liés aux SoC d'une manière ou d'une autre : Imagination Technologies, MediaTek et Texas Instruments.

Chacune de ces sociétés disposera d'un membre au conseil d'administration de la fondation (Manju Hedge, Vice-Président des solutions développeurs destinées au calcul hétérogène chez AMD et ex-CEO d'Ageia; Jem Davies Vice-Président responsable de la division Media Processing chez ARM…) qui sera gérée au quotidien par Phil Rogers, Président de la HSA Foundation et AMD Corporate Fellow.

Reste bien entendu que d'autres grands noms sont malheureusement absents du tableau, tels que Nvidia et surtout Intel. Les membres fondateurs ne désespèrent pas à l'idée de les voir rejoindre l'initiative, sans cependant se faire d'illusion à ce sujet. Mais ce sont, avant tout autre chose, les développeurs qu'ils devront s'attacher à convaincre et pour cela, comme le rappelait Adobe présent également à l'AFDS, il faudra leur proposer des outils complets, performants, simples d'utilisation et fiables. Un gros chantier en perspective.

Vous pourrez retrouver toutes les informations disponibles actuellement sur le site de la HSA Foundation qui vient d'être mis en ligne mais la documentation complète se fait cependant toujours attendre.


Top articles