SandForce & Trim : attention !

Publié le 26/05/2010 à 10:31 par
Envoyer Imprimer

Depuis notre article sur le TRIM et IOMeter, nous passons à la moulinette de nombreux SSD afin de pouvoir vous conseiller au mieux. Depuis maintenant un mois, nous avons entre autre entre les mains un SSD à base de SF-1200, le Vertex 2 d’OCZ, mais cherchons depuis une quinzaine de jours à résoudre un souci pour le moins étrange d’autant qu’il n’a jamais été mis en avant dans les déjà nombreux tests, notamment anglophones, publiés sur ce contrôleur.

En effet, si la commande TRIM avait l’impact attendu sur ce SSD dès lors que nous utilisions les pilotes Intel RST, ce n’était pas le cas avec les drivers standards Microsoft intégrés dans Windows 7. Une situation assez problématique puisque les pilotes Marvell ou AMD officiels ne supportant pas le TRIM, les pilotes Microsoft restent la seule solution compatible TRIM pour les chipsets non-Intel.

Depuis une quinzaine de jours, nous avons remonté le souci à OCZ qui depuis travaillait avec SandForce afin d’identifier le problème. C’est désormais chose faite, et voici l’explication qui nous a été apportée par SandForce.

Avant toute chose, il faut savoir comment la commande TRIM fonctionne. Avec la commande, le pilote envoie au SSD un groupe d’adresses qui ne correspondent plus à des données. Chaque groupe est constitué de 64 entrées, et pour chacune de ces entrées on spécifie l’adresse LBA de départ et le nombre d’adresses séquentielles suivantes également affectées, jusqu’à 65536. Via l’Identify Device data word 105, SandForce indique au pilote AHCI qu’il n’accepte pas plus d’un groupe de 64 entrées à la fois, paramètre qui est bien pris en compte par le pilote Intel RST.

A contrario, le pilote Microsoft passe outre et continue d’envoyer 4 à 8 groupes à la fois, ce qui n’est pas conforme aux dernières normes ATA selon SandForce et va au delà des spécifications du SSD exposées au pilote, ce qui fait que ces commandes ne sont pas prises en compte par le SSD. Voilà donc pourquoi le TRIM sur les SSD SandForce ne fonctionne qu’avec les pilotes RST !

SandForce nous a indiqué qu’il intégrerait une modification dans ces pilotes qui adresseraient la plupart des problématiques engendrées par cette implémentation du TRIM au sein des pilotes Microsoft, mais pas toutes puisque par exemple un formatage rapide ne "TRIMera" pas le SSD entièrement. Dans l’absolu SandForce indique que le mieux serait que Microsoft mette à jour son pilote afin de se plier aux derniers standards ATA, des discussions seraient en cours à ce sujet.

En attendant, vu l’importance de la commande TRIM nous ne pouvons que déconseiller les SSD à base de contrôleur SandForce pour les plates-formes autres qu’Intel.

Vos réactions

Top articles