Intel Core i7-3960X, X79 Express et LGA 2011

Publié le 14/11/2011 (Mise à jour le 21/11/2011) par
Envoyer Imprimer
La gamme Core i7 LGA 2011

Dans un premier temps, Intel lance deux processeurs sur LGA 2011 :

- Core i7-3960X : 3,3 GHz (Turbo 3,9 GHz), 15 Mo de L3, 990$
- Core i7-3930K : 3,2 GHz (Turbo 3,8 GHz), 12 Mo de L3, 555$

Ces deux CPU disposent de 6 cœurs dotés de l'Hyperthreading et d'un TDP de 130 watts.


Un Core i7-3820 suivra au premier trimestre 2012. Cadencé à 3.6 GHz pour un Turbo à 3.9 GHz, il ne disposera "que" de 10 Mo de L3 et de 4 cœurs avec Hyperthreading. Son coefficient multiplicateur ne sera que partiellement débloqué comme c'est le cas des Core i5/i7 LGA 1155 "non K", et son prix n'est pas encore définit.


Pour ce test, Intel nous a fournit un Core i7-3960X, bien que cette version ne soit pas forcément la plus intéressante du lot vu son tarif. CPU-Z n'arrive pas à lire le vCore sur la carte mère DX79SI d'Intel, sachez que contrairement à ce qu'indiquent les screenshot le processeur demande 0,8v au repos et 1,25v en charge.

L'utilisation du Turbo Boost 2.0 est plus poussée que sur les processeurs LGA 1155. Premièrement, le mode "Burst", qui permet de dépasser la limite de TDP pendant une courte durée, est portée de 1 à 10secondes. Pendant cet intervalle de temps, le processeur pourra consommer jusqu'à 156 watts.


Au-delà de cette limite, il devra se contenter de ses 130 watts mais la hausse de fréquence permise est plus importante que sur LGA 1155 :
- +300 MHz pour 5 à 6 cœurs utilisés
- +400 MHz pour 3 à 4 cœurs utilisés
- +600 MHz pour 1 à 2 cœurs utilisés
Sur un Core i7 LGA1155 on est à titre de comparaison à +100, +200, +300 et +400 MHz avec 4, 3, 2 et 1 cœurs utilisés.

Il faut noter que ce mode Turbo Boost n'est pas forcément gage d'une plus grande efficacité énergétique pour le processeur seul. Ainsi, si l'on compare les performances et la consommation sur l'ATX12V, qui alimente exclusivement le bloc d'alimentation CPU, sous Fritz Chess Benchmark en fonction du nombre de thread on obtient du fait du Turbo Boost :
- 1 thread : +18,2% en performances, +33,3% en consommation (+12 watts)
- 2 thread : +18,2% en performances, +39,5% en consommation (+18 watts)
- 4 thread : +12,3% en performances, +24,6% en consommation (+16,8 watts)
- 12 thread : +9,6% en performances, +17,5% en consommation (+18 watts)
Pas de ventirad box, mais un watercooling : l'Intel RTS2011LC
Une grosse nouveauté de l'offre LGA 2011 c'est qu'Intel a choisi de ne pas inclure de ventirad dans les boites de ces processeurs. Deux offres de refroidissement seront proposées à part :

- L'Intel Air Cooling, un ventirad classique à moins de 20$
- L'Intel Water Cooling, en water cooling tout en un à 85-100$

L'Intel Air Cooling est comparable aux ventirad box classiques, il ne permet donc pas vraiment l'overclocking ni une utilisation du processeur en charge en toute discrétion. L'Intel Water Cooling (RTS2011LC) utilise comme les systèmes Antec ou Corsair une solution mise au point par Asetek.


Nous avons eu l'occasion de tester rapidement cette solution par rapport à un Noctua NH-U12P SE2 doté du kit LGA 2011. Afin de les mettre sur un pied d'égalité, nous avons utilisé dans les deux cas deux ventilateurs en push-pull, des NF-P12 et les résultats obtenus étaient similaires, à savoir 51°C de delta par rapport à la température ambiante en charge sous Prime95 lors d'un overclocking à 4.6 GHz.

On pouvait s'y attendre étant donné la taille du radiateur, ce système n'est donc pas plus performant qu'un refroidissement à air classique de bonne facture. On notera toutefois que ce test hors boitier ne permet pas de mettre en évidence l'avantage de ces systèmes de watercooling qui facilitent l'évacuation de la chaleur dégagée par le CPU en dehors du boitier, le radiateur venant se fixer sur ce dernier au niveau de l'emplacement arrière du ventilateur 120mm.

Nous avons par contre été désagréablement surpris par les nuisances sonores du système. Le moteur du ventilateur fournit par Intel est audible à faible rotation, mais surtout la pompe émet un bruit fort désagréable, surtout en position verticale, ce même après un long moment de fonctionnement et après avoir tapoté dessus afin d'évacuer des bulles du système. Dans un système fortement ventilé, le bruit est couvert par le souffle des ventilateurs, mais si on recherche le silence durant les périodes de repos on entendra alors un bruit qui fait penser, en moins fort, à un disque dur lors d'accès.
Vos réactions

Top articles