Test : Synology DS508

Publié le 13/05/2008 par
Envoyer Imprimer


Avant tout destinée aux PME, la Disk Station DS508 s’installe en haut de la gamme du constructeur Synology, l’un des meilleurs acteurs actuels sur le marché des Nas domestique et Soho. Elle succède au très bon CS407, pour rappel élu meilleur rapport qualité/prix de notre précédent comparatif de Nas Raid 5.


Les principales améliorations de ce modèle sautent aux yeux : le DS508 accueille désormais 5 disques, contre 4 pour le CS407, tandis qu’il gère dorénavant l’installation des disques à chaud (hotswap), alors qu’il fallait auparavant ouvrir le châssis pour y accéder. Il se positionne ainsi directement face au Thecus N5200BR Pro, qui est le seul Nas Soho disponible aujourd’hui partageant ces caractéristiques.

On devine également quelques aménagements d’envergure sous le capot, puisque Synology annonce des améliorations de performance pour le moins radicales. Le DS508 serait ainsi capable d’écrire à plus de 30 Mo/s sur un volume Raid 5, en transfert de données Windows (CIFS/SMB), mais aussi et surtout d’y lire les données à plus de 49 Mo/s ! Rappelons que le Nas le plus rapide que nous ayons testé à ce jour – le N5200BR Pro – était déjà capable d’écrire à un peu plus de 30 Mo/s, mais n’allait guère plus vite en lecture, toujours en CIFS/SMB. Dans les mêmes conditions, enfin, le CS407 dépassait de peu les 12 Mo/s en écriture et les 25 Mo/s en lecture.

Un rapide coup d’œil au panneau arrière du DS508 permet en outre de constater l’arrivée d’une prise eSata, pour le branchement d’un volume externe, ainsi que d’un second connecteur réseau Gigabit. On sait par ailleurs que les Nas de Synology gèrent depuis peu les caméras IP, pour l’enregistrement direct et autonome sur disque dur des séquences filmées, mais nous n’avions pu tester cette fonction – encore en bêta – dans notre précédent dossier. Enfin, il s’agit du premier Nas du constructeur à proposer un planificateur d’allumage par jour heure et jour de semaine, très pratique pour l’économie d’énergie autant que celle des disques durs.

Bref, ce DS508 disposait de suffisamment d’arguments pour nous convaincre de mettre en stand-by notre comparatif de Nas 2/3 disques (10 modèles), auquel nous nous remettrons illico-presto après avoir décortiqué ce nouveau monstre !
Vos réactions

Top articles