Les LCD en retard à l'affichage sur les CRT ? Oui !

Publié le 28/07/2006 par
Envoyer Imprimer
Retour à l’option 1 : la méthode simple
On aura la meilleure réactivité avec l’option du Vsync sur OFF : la carte envoie les informations à l’écran au fur et à mesure qu’elle les calcule. Toutefois, il y a toujours petit retard (moins d’une image) à l’affichage du fait des temps de calcul.

Le Vsync OFF est la solution optimale, le problème, c’est qu’il introduit des ruptures dans les images. Esthétiquement, c’est moins joli. Très souvent, sur les LCD surtout, on active donc la synchronisation de la carte avec l’écran : le moniteur n’affiche les images qu’une fois qu’elles sont entièrement calculées. C’est plus joli, mais cette fois on perd en débit d’image (on est alors limités à la fréquence de rafraîchissement du moniteur, soit 60 fps pour 60 Hz sur la plupart des LCD) et le retard augmente. On passe cette fois à deux images entières de retard (en moyenne).

Dernière solution, certains passent en Triple Buffering pour lisser le framerate. Cette solution de moins en moins utilisée fait passer cette fois le retard à 3 images (en moyenne) !

Et derrière vient l’écran. On néglige donc volontairement le temps de calcul du processeur pour simplifier les choses.
Bilan de la chaîne des retards, trois cas de figure
Au final, si l’on prend la solution optimale, on aura une souris Razer Copperhead, une carte graphique en V Sync OFF et un CRT. Le retard sera de 1 ms + 0.5 image (avec une fréquence à 100 Hz, ce sera 1/100/2 = 5 ms) + 0 = 6 ms. On a moins d’une image de retard, ça ne devrait pas être perceptible.

Solution classique : une bonne souris USB 1 (toutes les Microsoft, la plupart des Logitech, les Razer économiques) + V Sync ON + un LCD moyen, type l’écran Dell 2407WFP. On passe alors à 8 ms + 2 images (LCD = 60 Hz, soit 33 ms) + 24 ms = 65 ms. On a donc presque 4 images de retard !


Solution déconseillée : une souris lente + Triple Buffering + un écran lent (type Acer AL2032W). 16 ms + 3 images (3 x 16,7 = 50 ms) + 44 ms (plus long retard mesuré sur l’écran Acer) = 110 ms, soit 6,5 image de retard !!!

D’où vient ce retard ? Difficile de répondre avec certitude pour l’instant, il va nous falloir creuser le sujet. Néanmoins, cette constatation nous revoit directement à un précédent article : Des dalles à la carte : Mura, électronique, pixels morts... . Très certainement, la qualité de l’électronique doit jouer sur la réactivité des écrans. Et comme nous l’avions déjà noté, cette électronique a des conséquences directes sur la qualité des écrans. Elle joue sur la longévité des composants, sur la tenue des couleurs dans le temps, sur le taux de pixels morts et d’effet mura. Sans doute faut-il encore y ajouter ce souci de réactivité relevé sur la plupart des moniteurs. En tout cas, de notre côté, nous nous sommes trouvé un test de plus à ajouter à notre panoplie...

Merci à Marc et Damien pour leur grande aide... et leur patience.
Vos réactions

Top articles