Les LCD en retard à l'affichage sur les CRT ? Oui !

Publié le 28/07/2006 par
Envoyer Imprimer
Les LCD en retard à l’affichage sur les CRT ? Oui !
Un, puis deux, puis trois mails nous sont arrivés cette année via Behardware.com pour nous alerter : des rumeurs feraient état d’un retard des LCD sur les CRT à l’affichage. Si la chose se vérifiait, cela ferait encore un argument de poids pour que les gamers restent accrochés à leur écran à tube. Nous avons donc démarré avec un premier test pratique : lancement d’un jeu en mode clone sur un CRT Mitsubishi et sur le superbe LCD Dell 2407WFP. Franchement, on jurerait la synchronisation parfaite. Du moins à première vue. Car en rejouant la scène, en y prêtant plus attention, un point tout de même nous perturbait. Sans doute était-ce psychologique, mais l’écran à tube semblait parfois légèrement en avance sur l’autre.

Alors nous avons attrapé un appareil photo Canon. Ceux-ci, notamment, ont l’avantage de filmer avec une cadence intéressante, de 30 fps soit la moitié du taux de rafraîchissement de l’écran. La vidéo a confirmé l’impression : parfois les écrans sont synchrones, parfois l’écran Dell a une image de retard (sur la cadence des 30 fps de l’appareil photo, soit sans doute 2 images si l’on rapporte ça à la fréquence des écrans), parfois c’est carrément deux images de retard qu’a le 2407WFP.

Nous verrons toutefois plus loin que le retard varie considérablement d’un écran à l’autre. Nous l’avons mesuré sur toutes les technologies dont nous disposions : TN 2 et 3 ms, IPS 6, 8 et 16 ms, MVA 8 ms... Les retards varient, il existe néanmoins quelques rares LCD rapides, presque aussi réactifs que les CRT.
Le retard en pratique
Pour l’heure, nous en sommes à la vidéo réalisée avec notre CRT d’un côté, l’écran Dell de l’autre. Voici le type de situation que l’on rencontre :

Jusqu’ici tout va bien...

La plupart du temps le clonage est parfait. Et puis il y a les autres fois...

Un temps d’avance sur CRT

Le retard est clairement mis en évidence sur cette image. D’une part on voit à gauche, sur le CRT, que l’adversaire a recentré son tir et nous a ajusté, alors qu’à droite son shoot part de côté. Mais surtout, sur l’écran Mitsubishi il nous reste 110 balles dans le chargeur, contre 111 sur le LCD.

Bon, je tire où moi ?

Où est notre adversaire ? Au centre ou sur la gauche ? J’hésite, je tire ou je pointe ? Pour être honnête, ce genre de situation est rare et fugitif. Mais ça arrive. Sur un joueur normal cela ne devrait pas avoir de conséquence. Mais si vous êtes du genre professionnel du shoot, la simple possibilité que cette situation survienne risque d’être rédhibitoire pour l’écran. Heureusement qu’il est d’autres LCD plus rapides.


Dans le même genre, on se rend compte un temps plus tôt sur le CRT qu’on se fait tirer dessus. L’écart en temps n’est pas très important, mais on a toujours un léger retard – et donc une réaction forcément plus tardive sur LCD.
Un facteur de stress supplémentaire dans les scènes d’action
Cela introduit un autre facteur : le niveau de tension ne sera pas le même sur les deux écrans. Le son est indépendant de l’écran. Sur CRT, les bruits et l’image seront parfaitement synchronisés. Sur LCD, le bruit arrivera au mieux en même temps, parfois avec une image d’avance, parfois avec deux. Nous avons trouvé des LCD qui ont TOUJOURS deux images de retard.

Nous avons donc demandé l’avis d’un ingénieur du son dans le cinéma, qui nous a expliqué qu’un tel décalage est parfois recherché dans les films. Si le son arrive après l’image, cela diminue la tension des scènes. S’il arrive avant, ça l’augmente. Appliqué aux jeux, cela signifie que vous entendrez les tirs légèrement avant de les voir à l’image. Ce ne sera pas forcément conscient, mais votre cerveau s’en rendra compte... et générera un niveau de stress un peu supérieur. Avis aux amateurs de sensations fortes : on vous invite à prendre un LCD avec un maximum de retard !
Vos réactions

Top articles