MediaSDK 2012 R2 : Le MVC arrive

Publié le 04/05/2012 à 13:33 par
Envoyer Imprimer

Intel vient de rendre disponible la version 2012 R2 de son MediaSDK. Pour rappel, MediaSDK est une bibliothèque logicielle de décodage et d'encodage vidéo multithreadée particulièrement optimisée. Elle est issue historiquement des Integrated Performances Primitives, bibliothèque d'optimisation payante proposée par Intel, MediaSDK étant de son côté gratuit. L'intérêt principal de MediaSDK venant de sa capacité à dispatcher certaines opérations de décodage et d'encodage vers des unités dédiées des processeurs Intel, appelées de manière marketing QuickSync. Plusieurs logiciels de transcodage utilisent cette bibliothèque, comme nous l'avions vu précédemment dans cet article.

Pour la version 2012 R2, Intel annonce l'arrivée du support dans la bibliothèque de l'encodage MVC, la version stéréoscopique du codec H.264/AVC utilisée notamment sur les BluRay 3D. Intel inclut également dans ce SDK une bibliothèque séparée qui permet d'utiliser les possibilités d'affichages Stéréo 3D offertes par ses IGP intégrés dans les processeurs Core de seconde (Sandy Bridge) et troisième génération (Ivy Bridge).


Côté accélération matérielle, la question de savoir ce qui est ou pas dispatché en fonction du modèle de processeur est relativement éludée par les différentes documentations fournies. Techniquement l'encodage MVC est similaire à celui de l'encodage H.264 que nous avions décrit ici, si ce n'est que deux flux (œil gauche, œil droit, pour la stéréoscopie) sont compressés en simultanée avec quelques petites astuces. Par exemple seul le flux l'œil gauche dispose d'I-Frames tandis que le flux de l'œil droit est composé uniquement de B et P frames. L'inter prédiction de l'œil droit (la capacité de référencer une image précédente/suivante) pour la compression peut donc se faire par rapport aux images de l'œil droit, mais aussi celles de l'œil gauche. D'un point de vue technique, il est facile de manipuler des blocs capables d'accélérer les phases de prédiction, codage entropique ou quantization pour réaliser des encodages MVC. Les processeurs Sandy Bridge pourraient donc profiter eux aussi, au moins partiellement, d'une accélération MVC, ce qui sera à vérifier quand des logiciels basés sur cette nouvelle révision du SDK seront disponibles.

Les seules restrictions matérielles que nous avons noté dans la documentation d'Intel sont liées à la résolution côté décodage DXVA, les Sandy Bridge étant limités au décodage de flux 1920 par 1088 au maximum pour H.264, MPEG2 et VC1. Pour Ivy Bridge ces limites sont respectivement de 4096x3520 pour H.264 et 2000 par 2000 pour les deux autres. En ce qui concerne l'encodage, Sandy Bridge et Ivy Bridge sont indiqués comme limités tout deux au 1920 par 1200.

Le téléchargement du SDK est disponible sur le site d'Intel.

Vos réactions

Top articles