Actualités ssd

Nouvelle usine NAND 3D Toshiba / Western

Publié le 15/07/2016 à 15:17 par
Envoyer Imprimer

Toshiba et Western Digital viennent d'annoncer l'inauguration d'une nouvelle usine de semi-conducteur au Japon, New Fab 2. Initiée en septembre 2014 alors que SanDisk n'avait pas encore été racheté par Western Digital, cette usine de 27600m² est la propriété de la joint-venture Flash Forward. Elle sera utilisée pour produire de la NAND 3D.

Depuis octobre 2015 des équipements ont commencé à être installés dans les locaux, et la première production a débuté en mars. Toshiba et Western précisent qu'ils ont l'intention d'étendre les capacités de production de l'usine en fonction des conditions de marché.

Computex: ADATA: 3D NAND + Maxiotek pour petits prix

Publié le 14/06/2016 à 15:22 par
Envoyer Imprimer

Spin-off de JMicron, Maxiotek est un nouveau venu qui va se concentrer sur les contrôleurs pour SSD, en commençant pour les modèles à bas coûts. La société proposé notamment le MK8115 qui a la particularité de pouvoir fonctionner sans DRAM, ce qui permet de faire quelques économies. Ce contrôleur supporte toutes les fonctionnalités devenues classiques telles que le TRIM ou encore un cache de type SLC, ainsi que toutes les méthodes de cryptage courantes.

 
 

L'un des premiers partenaires de Maxiotek est le Taïwanais ADATA qui propose avec sa série SU700 des SSD 2.5" qui associent au MK8115 de la 3D NAND Micron MLC ou TLC. Les performances affichées sont similaires, cache SLC oblige, mais elles seront évidemment meilleures en pratique sur le modèle MLC qui profitera également d'une meilleure endurance.

Ces SSD sans DRAM sont mis en avant comme des solutions de remplacement pour les disques durs. Ils ne visent donc clairement pas les performances mais bien les plus petits prix possibles pour des capacités allant de 128 Go à 1 To. A noter que cette capacité est la plus élevée supportée par Maxiotek sans DRAM. Pour monter à 2 To il faudra passer au Maxiotek MK8113 qui est, lui, associé à une puce de DRAM.

Crucial lance le MX300 750 Go

Publié le 14/06/2016 à 11:51 par
Envoyer Imprimer

C'est finalement ce jour que Crucial lance le MX300, son premier SSD utilisant de la 3D NAND fabriquée par IMFT, la joint-venture avec Intel. Ce sont ainsi 32 couches qui sont empilées et la capacité par die atteint 32 Go en MLC et 48 Go en TLC comme c'est le cas sur le MX300. Le lancement devait initialement se faire fin avril, mais Crucial avait décidé de le repousser afin d'optimiser le firmware sur certains aspects suite aux premiers retours de testeurs.

Décliné uniquement en version 750 Go à un tarif de 213 € TTC, le MX300 associe 8 puces de NAND intégrant chacune 2 die, soit un total de 768 Go (il y a donc overprovisionning), à 1 Go de LPDDR3 et un contrôleur Marvell 88SS1074 à 4 canaux.

Il est annoncé comme pouvant atteindre 530 Mo /s en lecture, 510 Mo /s en écriture ainsi que 92K et 83K IOPS en lecture et écriture aléatoire 4 Ko. Il faut noter que malgré la capacité le SSD fait appel à un cache SLC dénommé Dynamic Write Acceleration, ainsi dans certains cas le débit en écriture "tombera" à 300 Mo /s.

L'endurance de 220 To et la garantie de 3 ans. Cela correspond à environ 293x la capacité du disque mais comme d'habitude l'amplification en écriture prise pour ce genre de cas est élevée, en pratique on devrait pouvoir aller au-delà. Reste que les spécifications officielles de la 3D NAND Micron sont assez décevantes en terme d'endurance puisqu'il ne semble pas y avoir d'amélioration par rapport à la NAND 2D : il est question de 3000 cycles en MLC contre 1500 cycles en TLC avec une correction d'erreur de type LDPC et 500 avec une correction de type BCH.

La cible principale du MX300 est bien entendu le Samsung 850 EVO, d'un point de vue technique les performances maximales sont similaires mais le 850 EVO n'a pas besoin de cache SLC pour maintenir un débit en écriture de 500-520 Mo /s à partir de la version 500 Go. La garantie est en faveur de Samsung puisque de 5 ans, alors que l'endurance se limite par contre à 150 To malgré des cellules a priori spécifiées pour 2000 cycles d'écriture. Un match difficile donc pour le MX300 qui devra jouer sur le rapport capacité / prix, ce que Crucial semble donc vouloir faire avec ce tarif agressif pour une capacité originale.

De multiples déclinaisons du MX300 sont prévues à terme, avec notamment des versions 275, 525 et 1050 Go au troisième trimestre puis une version 2050 Go au quatrième trimestre, tous en 2.5". Côté M.2 il sera décliné en 275 Go au troisième trimestre puis en versions 525 et 1050 Go au quatrième.

Roadmap SSD Intel : 3D NAND et 3D Xpoint

Publié le 13/06/2016 à 10:12 par
Envoyer Imprimer

Benchlife  a publié un extrait de roadmap Intel concernant les SSD. La prochaine sortie est prévue pour le troisième trimestre 2016, il s'agira des Pro 6000p et 600p qui seront des SSD au format M.2, interfacés en PCIe Gen3 x4 et utilisant un protocole NVMe. Ils utiliseront de la 3D NAND TLC.

Intel prévoit ensuite de décliner la technologie Optane, ayant pour base la mémoire 3D Xpoint, sur de nombreux SSD. Pas moins de 3 gammes seront lancées entre le dernier trimestre 2016 et le premier trimestre 2017. Tous utiliseront une interface PCIe Gen3 et un protocole NVMe, à commencer par Stony Beach au format m.2 (en PCIe x2) qui sera un accélérateur système : il s'agira donc d'un SSD de petite capacité faisant office de cache. Mansion Beach sera en PCIe x4 et il s'agira du haut de gamme, a priori sous forme de carte fille tout comme Brighton Beach qui lui se limitera au PCIe x2.

A plus long terme Intel prévoit ensuite de remettre à jour ces gammes pour la plate-forme Cannonlake fin 2017. Les Optane précédemment en PCIe x2 passeront au x4 et seront déclinés à la fois en m.2 et au format BGA, alors que côté NAND seule la 3D NAND TLC subsistera. Elle sera utilisée à la fois sur des SSD M.2 PCIe Gen3 x4 et des SSD M.2 et 2.5" SATA.

Computex: Plextor passe au NVMe avec les M8Pe

Publié le 02/06/2016 à 14:30 par
Envoyer Imprimer

Après quelques mois de finalisation, Plextor lance enfin ses premiers SSD NVMe, les M8PeY et M8PeG. Ceux-ci associent un contrôleur Marvell 88SS1093 avec 128 Go à 1 To de NAND MLC Toshiba 15nm. Le premier est au format PCI Express 4x alors que le second est au format M.2-2280.

 
 

Il est question de débits allant jusqu'à 2500/1400 Mo/s et 280K/240K IOPS en lectures/écritures pour le modèle 1 Ti qui profite cependant d'un cache de 1 Go contre seulement 512 Mo pour les autres modèles. Des chiffres un peu moins élevés que pour les SM961 et PM961 annoncés par Samsung et qui peuvent atteindre 3200/1800 Mo/s et 450K/400K IOPS.

Les démonstrations effectuées par Plextor montrent cependant des débits un peu plus élevés, qui montent jusqu'à 3280/1770 Mo/s.

Plextor explique avoir fait en sorte que ces SSD puissent maintenir leur performances maximale en réduisant la chauffe grâce à un dissipateur, plutôt massif sur le M8PeY et plus mince sur le M8PeG, qui devrait d'ailleurs se retrouver dans certains portables "gamers" haut de gamme.

Toujours au sujet du M8PeY, Plextor cède à la mode des diodes avec un éclairage rouge qui clignote selon l'activité du SSD et qui n'est pas contrôlable, ni pour éteindre les diodes ni pour les conserver allumées en permanence. A la remarque que ce clignotement incessant pourrait agacer certains utilisateurs, c'est à un regard étonné que nous avons eu droit.

Top articles