Actualités ssd

Un SSD NVMe et PCIe pour PNY

Publié le 03/01/2017 à 11:44 par / source: PNY
Envoyer Imprimer

La famille des SSD compatibles avec l'interface NVMe et branchés en PCIe compte un nouveau membre, issu de chez PNY. Le constructeur annonce en effet sa gamme CS2030, au format M.2-2280.

Equipés d'un contrôleur Phison PS5007-E7, ces SSD sont bâtis autour de puces NAND MLC 128 Gb signées Toshiba et profitant d'un processus de gravure en 15 nm, le tout utilisant une connectique PCIe x4 Gen3.

Des caractéristiques très proches donc de celles du Corsair Force MP500 duquel le CS2030 se démarque par son firmware spécifique, développé conjointement par les équipes de Phison et celles de PNY.

La marque semble ainsi avoir fait le choix de sacrifier quelque peu les débits séquentiels (2,80 Go/s en lecture et 1,55 Go/s en écriture, contre 3 Go/s et 2,4 Go/s respectivement pour le modèle Corsair) pour privilégier les performances en opérations aléatoires (un maximum de 300 000 et 270 000 IOPS en lecture et en écriture, contre 250 000 et 210 000 pour le modèle Corsair équivalent).

Pour le reste, les fonctionnalités sont identiques : chiffrement AES-256, corrections d'erreurs équivalentes (120-bit/2KB BCH), mode d'économie d'énergie NVMe L1.2, etc. Notez que PNY n'annonce aucune endurance et se contente de spécifier un MTBF de deux millions d'heures.

Disponible en versions 240 et 480 Go, ce SSD est commercialisé aux prix respectifs de 180 et 330. Une déclinaison 120 Go est prévue, pour un prix actuellement inconnu. La garantie est, quelle que soit la capacité, de trois ans.

Les premiers portables avec Optane au CES

Publié le 29/12/2016 à 13:09 par
Envoyer Imprimer

Lenovo a présenté un peu en avance sur son blog  les prochains modèles de PC portables qu'ils introduiront au CES.

Ce qui retient notre attention est la présence du support de la technologie Optane d'Intel. Pour rappel, Intel avait présenté un nouveau type de mémoire sous le nom 3D Xpoint, s'intercalant entre la mémoire RAM (peu dense mais très rapide) et la NAND (très dense, moins rapide).

Le premier produit qui utilisera cette nouvelle mémoire est un accélérateur connu sous le nom de code Stony Beach et qui sera commercialisé comme Optane 8000p. Ces accélérateurs système se présentent sous la forme de cartes au format M.2 et Intel devrait lancer deux versions, en 16 et 32 Go. Lenovo indique qu'il proposera le modèle 16 Go sur certains de ses portables haut de gamme, en M.2 2241 (4.1 cm de long).

La manière exacte dont "l'accélération" sera effectuée reste assez floue aujourd'hui, une piste probable étant le mode SRT (Smart Response Technology des pilotes disques RST d'Intel. Dans ce cas l'accélérateur servira de cache pour les disques systèmes. Si Intel avait mis au point ce système de cache pour les disques durs SATA traditionnels à plateaux, on notera que les dernières versions supportent également les SSD NVMe.


Si Optane a un avantage de latence net par rapport à la NAND, les chiffres d'IOPS annoncés pour les modèles 16 Go ne changent pas dramatiquement la donne par rapport aux derniers SSD haut de gamme

Intel devrait dévoiler un peu plus de détails sur le fonctionnement exact de la technologie dans quelques jours lors du CES, ainsi qu'effectuer des démonstrations.

Il sera intéressant de voir en pratique ce que cela apporte, car si proposer un cache en amont d'un disque dur à plateaux sera forcément bénéfique, l'impact pratique d'Optane accolé à un SSD rapide utilisant ses propres stratégies de cache (RAM + utilisation de MLC/TLC comme SLC en écriture) risque d'être plus difficilement perceptible sur une utilisation grand public, au delà de quelques benchs savamment choisis !

Corsair MP500, 1er SSD M.2 PCIe Corsair

Tag : Corsair;
Publié le 13/12/2016 à 15:23 par
Envoyer Imprimer

Corsair lance son premier SSD M.2 PCIe, le MP500. Le fabricant fait appel à un contrôleur Phison PS5007-E7, interfacé en PCIe 3.0 x4 avec la machine, comme c'est également le cas du SSD Zotac Sonix. Les versions 120, 240 et 480 Go sont respectivement équipées de 256, 512 et 1024 Mo de DDR3 alors que côté NAND il semble être question de TLC, sans plus de précisions.

Les performances séquentielles sont assez variables selon les tests puisque Corsair annonce 3.0 Go/s en lecture et 2.4 Go/s en écriture sous ATTO mais 2.3/1.4 Go/s sous CrystalDiskMark en 120 Go et 2.8/1.5 Go/s en 240 et 480 Go. Côté IOPS il est question de 150K à 250K IOPS en lecture et 90K à 210K IOPS en écriture. Les performances soutenues en écriture ne sont malheureusement pas communiquées.

Les MP500 devraient être disponibles dans les prochaines semaines, comme tous les SSD PCIe ils sont nettement plus cher au Go que leurs équivalents 2.5" SATA : environ 125 € en 120 Go, 190 € en 240 Go et 360 € en 480 Go.

Parts de marché SSD, Samsung en baisse

Publié le 18/11/2016 à 22:29 par
Envoyer Imprimer

Voici quelques chiffres concernant le marché du SSD concoctés par Trendfocus et qui nous parviennent par l'intermédiaire de Storagenewsletter.com . Au troisième trimestre 2016, ce sont ainsi pas moins de 38,246 millions d'unités qui ont été livrées, en hausse de 45,9% par rapport au troisième trimestre 2015. La taille moyenne des SSD est de 362,6 Go, en hausse de 35%, ce qui entraîne une capacité totale livrée quasiment doublée.

Samsung reste ultra leader avec 36,9% des unités livrées mais est en nette baisse par rapport à il y'a un an ou il atteignant 46,4%. En seconde position on retrouve Western Digital suite au rachat de SanDisk avec 15,5% du marché, en nette hausse par rapport à ses 10,7% auparavant. Toshiba est à 8,7% (contre 5%), Lite-on à 8,6% (6,6%), Intel à 8,3% (3,3%), Kingston à 7,8% (11,4%), SK Hynix à 4,2% (2,3%) et Micron à seulement 3,2% (5%).

Si on ne regarde plus les unités livrées mais la capacité vendue, Samsung remonte à 44,5% ce qui signifie donc qu'en moyenne il vends des SSD plus gros que ses concurrents. A contrario la part de marché de Kingston retombe dans ce cas à seulement 3,9%.

Notez par ailleurs que selon nos informations cette hausse importante de la demande fait que l'approvisionnement du marché en SSD à tendance à se tendre depuis plusieurs semaines. Voilà qui pourrait entraîner une pause durable dans la baisse plus ou moins rapide du prix des SSD que nous avons connus ces dernières années...

Nouvelle usine NAND 3D pour Toshiba

Publié le 08/11/2016 à 12:03 par
Envoyer Imprimer

Après avoir inauguré en juillet dernier sa nouvelle usine de mémoire flash au Japon, Toshiba vient d'annoncer qu'il s'engage à en construire une nouvelle.

Elle se situera toujours sur le même site japonais de Yokkaichi situé dans la ville de Mie, et sera dédiée à la production de la 3D NAND BiCS de Toshiba.

Le début de la construction est prévu pour 2017 et la société s'attend à ce que la première "phase" (l'usine sera construite en deux temps) soit opérationnelle à l'été 2018. Toshiba construira également un nouveau building dédié spécifiquement au R&D, où il centralisera des équipes qui étaient jusque là éparpillées.

L'annonce est faite par Toshiba qui n'est pas très clair sur le rôle que jouera Western Digital dans le financement. On rappellera que Toshiba et Sandisk collaboraient au sein d'une Joint Venture (Flash Forward). Le rachat de Sandisk par Western Digital avait lié les deux entreprises qui sont en compétition sur le marché des disques durs.

Le communiqué précise simplement que selon leurs "discussions" avec Western Digital, ils s'attendent à ce que ce dernier continue à participer aux investissements et aux opérations de cette usine. L'absence de communiqué commun chez WD laisse penser que les relations sont possiblement tendues entre les deux sociétés.


Top articles