Actualités ssd

CES: Plextor M7e à 1.4 Go/s et M6e Black

Publié le 11/01/2015 à 02:09 par
Imprimer

Plextor a présenté lors du CES une nouvelle variante de son SSD M6e, la Black Edition. Tentative d'incursion dans le monde "gamer", celle-ci ne se différencie de la version classique que par une esthétique plus travaillée et plus agressive.

 
 

Rappelons que le M6e est un SSD M.2 PCIe 2.0 x2, qui prend place sur une carte adaptatrice PCI Express x4. Dans le cas de la Black Edition, Plextor ne commercialisera que l'ensemble complet avec un PCB noir pour la carte et une coque noir mat (bien que cela ne ressorte pas très bien sur la photo, le flash étant inévitable dans la pénombre de la suite du fabricant). La coque intègre un radiateur qui est en contact avec les composants d'une des faces du module M.2, dont le contrôleur.

Les performances ne bougent pas avec, pour la version 512 Go, 770 et 625 Mo/s en lectures et écritures séquentielles ainsi que 105K et 100K IOPS en lectures et écritures aléatoires. Des versions 128 et 256 Go restent prévues.


Plextor livrera les M6e Black Edition avec une nouvelle version de son cache RAM, PlexTurbo. Sans pouvoir nous donner le moindre détail concernant les évolutions, Plextor admet que la version initiale, lancée avec le M6Pro, était principalement utile pour les benchmarks, mais la version 2.0, en plus de faire grimper encore les chiffres, apporterait cette fois plus de gains pratiques.


Ensuite, Plextor exposait le successeur du M6e, logiquement baptisé M7e. Légèrement plus long que le M6e, il passe du M.2 2280 au M.2 22110, le M7e profite d'une interface PCIe 2.0 4x. De quoi doubler la bande passante mise à sa disposition puisqu'elle bondit de 1 à 2 Go/s. Une limite qui n'est cependant pas atteinte en pratique par le contrôleur Marvell 88SS9293, Plextor annonce 1.4 Go/s et 1.0 Go/s en lectures et écritures séquentielles. Des résultats plus qu'honorables que Plextor n'hésite pas à comparer à ceux du XP941 de Samsung qui est quelque peu en retrait.

Plextor M7e 1 To
Samsung PX941 512 Go
 
 

Le M7e sera proposé à la fin du second trimestre avec 256 Go, 512 Go ou 1 To de flash MLC Toshiba. Sa tarification reste à définir.

SSD 256 Go PCIe NVMe dans une seule puce chez Toshiba

Publié le 08/01/2015 à 11:17 par
Imprimer

Toshiba travaille actuellement à la finalisation des BG Series, des puces intégrant au sein d'un même packaging BGA le contrôleur et la Flash. Le principe n'est pas nouveau puisque SanDisk avait déjà annoncé ses iSSD en 2010. Mais cette fois le contrôleur n'utilise plus une interface SATA et un protocole AHCI mais une interface PCIe Gen3, le nombre de ligne n'étant pas précisé, et un protocole NVMe.


Deux capacités sont prévues, 128 et 256 Go, la première puce fait 1,4mm de hauteur contre 1,65mm pour la seconde, la surface étant de 320mm² (16x20mm) dans les deux cas. Vous pouvez voir ci-dessus un SSD au format M.2 simple face intégrant ce type de puce.

CES: Le Marvell 88SS1093 flashé à 2,9 Go /s

Publié le 08/01/2015 à 09:58 par
Imprimer

Annoncé en août, le contrôleur SSD Marvell 88SS1093 était de sortie lors du CES comme le rapporte The SSD Review. Ce contrôleur, qui gère la flash sur 8 canaux, dispose d'une interface PCIe Gen3 x4 (4 Go /s théoriques) et utilise le protocole NVMe, était associé à de la MLC Toshiba sur un carte fille PCIe qui a pu atteindre les 2,9 Go /s en lecture lors d'un test sous Iometer en lecture séquentielle avec des blocs de 64 Ko !



Des résultats très prometteurs donc, d'autant qu'à l'instar du Samsung SM951 et, contrairement à certains prototypes à base de SF-3700, aucun radiateur n'est présent sur la puce, même si on notera que des trous sont prévus à cet effet sur la carte prototype.

Si les SSD utilisant le Marvell 88SS1093 sont prévus pour cette année, aucune date plus précise n'a été communiquée.

Samsung SM951, 2150 Mo /s en M.2 !

Publié le 07/01/2015 à 10:16 par
Imprimer

Samsung vient d'annoncer qu'il avait commencé la production en volume de son SSD SM951 déjà présenté cet été. Ce modèle, malheureusement réservé aux OEMs pour l'instant, succède au XP941.


Comme ce dernier il utilise le bus PCIe, avec un maximum de 4 lignes gérées. Cette fois le PCIe 3.0 est de la partie, soit un débit théorique de 4 Go /s au lieu de 2 Go /s en 2.0. En pratique Samsung indique le SM951 est capable d'atteindre 1600 Mo /s en lecture et 1350 Mo /s en écriture en PCIe 2.0, des chiffres qui montent à 2150 Mo /s et 1550 Mo /s en PCIe 3.0 ! Le PCIe 2.0 limite donc les débits alors qu'on est loin des 2 Go /s, mais il ne s'agit que d'un débit théorique, en pratique nous ne l'avions pas atteint avec des cartes graphiques dans ce test par exemple.

En aléatoire Samsung annonce 130K IOPS en lecture et 85K IOPS en écriture, ces chiffres sont obtenus en PCIe 2.0 mais le constructeur ne donne pas de chiffres en PCIe 3.0, a priori il n'y a donc pas d'amélioration de ce côté. Samsung met en avant l'efficacité énergétique sur SM951 avec en PCIe 3.0 450 Mo /s par watts en lecture et 250 Mo /s par watts en écriture, ce qui fait tout de même 4,8 et 6,2 watts aux débits maximums qui évidemment ne seront que rarement soutenus en continu.

Ces chiffres sont probablement obtenus avec la version 512 Go, mais le SM951 est également décliné en versions 256 et 128 Go. Côté Flash il n'est pas encore question de V-NAND, le SM951 utilise de la mémoire MLC de "classe 10nm" qu'on suppose gravée en 19nm. Si le SM951 devait à la fois supporter les protocoles AHCI et NVMe, dans son communiqué Samsung indique qu'il travaille sur l'introduction de futurs SSD PCIe supportant le NVMe et qui seront encore plus rapide, ce qui laisse penser que pour l'instant le SM951 se limite à l'AHCI.

CES: OCZ: Vector 180, JetExpress en approche

Publié le 07/01/2015 à 03:51 par
Imprimer

Présenté en juin dernier lors du Computex, le Vector 180 s'apprête enfin à faire son arrivée, qui devrait intervenir d'ici quelques semaines.


Pour rappel, le Vector 180 est une évolution du Vector 150 qui en reprend la plupart des caractéristiques dont le contrôleur Indilinx Barefoot 3 M10 épaulé par 512 Mo de DDR3 et bien entendu de la Flash NAND MLC Toshiba. Par rapport au Vector 150 qui utilise de la MLC 19nm, le Vector 180 passe à la MLC A19nm, qui permet de réduire la taille des puces et donc les coûts de fabrication.

Il intègre à travers quelques petits condensateurs la technologie Power Failure Management Plus (PFM+) qui lui permet de résister à une alimentation momentanément instable. OCZ met en avant une endurance de 50 Go par jour et une garantie ShieldPlus de 5 ans (OCZ renvoie un nouveau SSD avant de recevoir celui qui est défectueux).

Ensuite, OCZ expose un premier SSD basé autour de son nouveau contrôleur JetExpress. Polyvalent, ce dernier supporte une interface PCI Express 3.0 x4 ainsi que SATA et peut être exploité pour tout type de format de SSD : 2.53 SATA, m.2, SFF-8639.

 
 

Toujours en développement, ce SSD est prévu pour le marché professionnel et intègre de ce fait 2 gros condensateurs plats pour assurer sa fiabilité lorsque son alimentation est instable. D'autres produits basés sur le Jet Express seront dévoilés plus tard dans l'année dont des SSD grand public.

Depuis ses déboires et son rachat par Toshiba, OCZ a complètement changé son approche du marché du SSD en réduisant le nombre de projets et en prenant tout le temps nécessaire à la production de produits plus fiables. OCZ a d'ailleurs revu ses procédures de validation qui profitent dorénavant des installations dédiées de Toshiba.


Top articles