Intel SSD 520 Series : les 1ers tests

Publié le 06/02/2012 par
Envoyer Imprimer

Intel annonce ce jour de nouveaux SSD, les Intel Solid-State Drive 520 Series, architecturés autour d'un contrôleur LSI SandForce SF-2281. Initialement prévus pour le quatrième trimestre avec un lancement prévu de manière simultanée avec la plate-forme LGA 2011, ces SSD ont subit un retard de dernière minute encore inexpliqué à ce jour.


Après avoir utilisé un contrôleur Marvell pour ses Intel 510, le constructeur fait donc appel à un autre contrôleur tiers pour sa gamme SATA 6G, ici d'origine LSI SandForce. Cette puce est bien connue puisque déjà utilisée entre autre sur les OCZ Vertex 3 disponibles depuis avril 2011. Le retard d'Intel dans l'intégration de cette puce n'est pas forcément négatif puisque cela a permis aux autres d'essuyer les plâtres en termes de fiabilité jusqu'à la sortie de firmwares plus robustse en octobre dernier.

Intel met d'ailleurs en avant le fait que le firmware des Intel SSD 520 Series est exclusif et issu d'un co-développement LSI / Intel qui devrait permettre au SSD 520 Series de tirer leur épingle du jeu par rapport aux autres SSD utilisant le même hardware. En effet, côté matériel ils ne sortent par leur épingle du jeu puisqu'ils utilisent un contrôleur LSI SandForce SF-2281 combiné à de la mémoire Flash IMFT 25nm synchrone, comme c'est le cas des OCZ Vertex 3, Corsair Force Series GT ou Kingston HyperX SSD.


Pour rappel les puces SandForce intègrent un algorithme de compression de données en temps réel qui permet au SSD de réduire l'usure des cellules et d'améliorer sa tenue des performances. Cette compression a également un impact positif sur les performances, en lecture comme en écriture, pour peu que les données soient fortement compressibles.

Ceci permet à Intel d'afficher pour les versions 60, 120, 180, 240 et 480 Go des débits en écriture de 475, 500, 520, 520 et 520 Mo /s ! Malheureusement les fichiers volumineux que l'on trouve sur nos machines ne sont généralement pas compressibles par cet algorithme car déjà compressés, et on retombe alors à 80, 150, 170, 235 et 275 Mo /s, alors qu'en lecture l'impact est négligeable avec de la mémoire synchrone : on reste à 550 Mo /s, sauf sur la version 60 Go qui tombe à 430 Mo /s.


Avant un comparatif de SSD SATA 6G qui sera publié dès que possible, nous avons voulu vous donner un aperçu des performances de l'Intel Solid-State Drive 520 Series 120 Go que nous avons eu entre les mains. Nous avons utilisé notre protocole de test habituel, avec des données incompressibles uniquement pour nos tests théoriques ce qui nous sembles plus représentatif et le comparons à d'autres modèles 120/128 Go.


Comme l'avait indiqué Intel, le firmware de l'Intel 520 lui permet d'être plus rapide que le Corsair Force GT qui utilise le même hardware. Cela n'en fait toutefois pas le SSD le plus rapide puisqu'en lecture le Crucial M4 est en tête alors qu'en écriture c'est le Samsung qui tire son épingle du jeu. L'OCZ Vertex 3 MAX IOPS, combinant le contrôleur SandForce et de la mémoire Toshiba 32nm, arrive en seconde position dans ce domaine.
 


[ Lecture ]  [ Ecriture ]


Pour ce qui est des lectures aléatoires là encore l'Intel 520 fait mieux que le Corsair Force GT. C'est le Crucial M4 qui reste par contre le plus rapide dans ce domaine, suivi de près par le Samsung 830. En écriture aléatoire les différents SSD sont bien plus proches, seul l'Intel 510 étant en net retrait.
 


[ Lecture ]  [ Ecriture ]


L'écriture de petits fichiers (49 Ko de moyenne) est le petit point faible du Crucial M4 qui est ici en retrait par rapport à ses adversaires. Les SandForce profitent ici de leur algorithme de compression, ces fichiers étant compressibles contrairement aux moyens (800 Ko), gros (5,2 Mo) et extra (731 Mo) qui sont respectivement des photos JPEG, fichier audio MP3 et fichier vidéos H.264. Avec ces fichiers on retrouve le Samsung 830 est le plus rapide en écriture, alors que c'est le M4 qui est devant en lecture. Le firmware Intel / LSI porte ses fruits puisque l'Intel 520 se place devant le Corsair Force GT.

Vous l'aurez compris au travers de ces premiers tests, l'Intel SSD 520 Series offre un peu plus que les autres SSD à base de SandForce SF-2281 en termes de performances. Reste qu'on est encore une fois à des niveaux très élevés qui font qu'en pratique ces différences ne seront pas vraiment perceptibles.

Côté fiabilité, il ne nous est pas possible de nous prononcer mais on peut penser que le retard de ce SSD a permis à Intel de faire la chasse au bug dans son firmware, et dans tous les cas Intel propose une garantie de 5 ans, contre 3 ans chez la plupart des concurrents. Plus que le petit gain de performances, c'est cet aspect qui devrait le plus peser dans la balance mais le géant de Santa Clara compte malheureusement le faire payer assez cher puisqu'il faudra compter 220 € environ pour la version 120 Go en boite (avec adaptateur 3.5" et nappe SATA), contre 160 à 180 € généralement pour ses concurrents direct.

Vos réactions

Top articles