Gainward GTX 570 & 560 Ti Phantom en test

Publié le 28/07/2011 par
Envoyer Imprimer

Avec ses GeForce GTX Phantom, Gainward nous propose un design atypique dans lequel les ventilateurs prennent place sous un imposant radiateur. L'efficacité d'un tel design ayant attisé notre curiosité, nous avons décidé de nous pencher d'un peu plus près sur les modèles GTX 560 Ti et GTX 570 Phantom. Etant donné qu'il s'agit actuellement des seules versions personnalisées de ces cartes graphiques à être passées entre nos mains, nous avons décidé de les opposer aux modèles de référence à travers ce test express.

 

 

La GeForce GTX 560 Ti Phantom²

La GeForce GTX 560 Ti Phantom² est basée sur un design entièrement personnalisé par Gainward. La carte est ainsi plus compacte que le modèle de référence, avec seulement 19cm de long, et le petit "2" précise que son système de refroidissement est épaulé par 2 ventilateurs. Notez que si ce modèle est également disponible en version 2 Go, c'est bien la version 1 Go que nous avons testée :

Tout comme la carte de référence, le modèle Phantom utilise 4 phases pour alimenter le GPU et une 5ème phase pour alimenter la mémoire. L'étage d'alimentation est cependant totalement différent et reprend des composants typiques des déclinaisons optimisées pour réduire les coûts tels que le contrôleur OnSemi NCP5395T. Ce PCB est le même pour les GTX 560 Ti de base et Golden Sample de la marque et demande 2 connecteur d'alimentation 6 broches. Notez que nous n'avons pas pu observer les composants liés à la protection OCP sur ce PCB qui en serait donc dépourvu.

 

Comme à son habitude Gainward y place directement un maximum de sorties vidéo, 2 DVI, une VGA et une HDMI, ce qui permet de ne fournir aucun adaptateur dans le bundle de manière à compresser les coûts. Un bundle qui se limite ainsi à un petit manuel, un CD avec les pilotes graphiques et un câble convertisseur d'alimentation double molex vers PCIE 6 broches.

 

Le système de refroidissement Phantom² embarque 2 ventilateurs qui refroidissement un relativement large radiateur parcouru par 4 heatpipes connectées à une base en aluminium. L'ensemble est plutôt épais et monopolisera 3 slots, ce qui en fait une solution mal adaptée au multi-GPU.

 

La manipulation de l'ensemble donne une impression plutôt bas de gamme, ce qui est en grande partie dû à la coque en plastique noir brillant dont le montage semble approximatif et peu rigide.

 

La GTX 560 Ti Phantom profite d'un petit overclocking d'usine puisque son GPU et sa mémoire sont cadencés à 835/2050 MHz contre 823/2004 MHz pour la carte de référence, de quoi donne un petit gain de 1.4 à 2.2%. Nous avons pu pousser le GPU à 925 MHz sur l'exemplaire testé, soit un gain d'un peu plus de 10%.

 

La GeForce GTX 570 Phantom3

La GeForce GTX 570 Phantom3 est également basée sur un design entièrement personnalisé. Tout comme pour les cartes de référence, son PCB est commun avec celui des GTX 580 de la marque :

Contrairement aux GTX 570 de référence qui ne disposent pas d'un étage d'alimentation complet (2 phases étant inutilisées), la GTX 570 Phantom dispose de 6 phases pour l'alimentation du GPU et de 2 phases supplémentaires pour la mémoire, comme pour les GTX 580 Phantom et de référence. La GTX 570 Phantom a d'ailleurs besoin d'un connecteur d'alimentations 8 broches et d'un 6 broches. Elle semble donc bien armée pour l'overclocking même si, encore une fois, Gainward a utilisé des composants de qualité inférieure pour réduire les coûts. Le circuit OCP est ici bien présent sur le PCB.

 

Le PCB intègre directement 2 sorties DVI, une sortie HDMI et une sortie DisplayPort, seul un adaptateur DVI vers VGA est ainsi fourni dans le bundle, en plus du petit manuel, du CD pour les pilotes et du câble convertisseur d'alimentation double molex vers PCIE 8 broches.

 

Par rapport à la GTX 560 Ti Phantom, le système de refroidissement, au look similaire, gagne quelque peu en qualité de fabrication même si nous restons en-dessous de celle des versions de référence au niveau de la finition et de la robustesse. Gainward n'ayant pas repris le radiateur avec chambre à vapeur, très efficace, de la GTX 570 de référence, son système de refroidissement est plutôt imposant avec un immense radiateur qui occupe toute la longueur de la carte. Il est parcouru par 6 heatpipes en cuivre nickelé qui se fixent à une large base. La fabrication est ici relativement classique puisqu'il n'y a pas de contact direct.

 

Une plaque en aluminium recouvre l'ensemble du PCB, est en contact avec les composants sensibles et intègre un radiateur au niveau de l'étage d'alimentation. Un ensemble qui monopolisera 3 slots.

 

Gainward applique un overclocking d'usine symbolique sur cette carte puisque ses fréquences GPU / mémoire sont de 750 et 1950 MHz contre 732 et 1900 MHz pour la carte de référence, ce qui représente un gain de 2.5%. Nous avons pu pousser le GPU à 800 MHz de manière parfaitement stable ce qui représente un overclocking supplémentaire de 7%. Pour aller au-delà il faudra jouer avec la tension.

 

Performances

Bien qu'il ne s'agisse pas d'un point important étant donné que les fréquences ne sont que légèrement supérieures à celles de référence, nous avons rapidement vérifié les performances des cartes Phantom par rapport aux modèles de référence:

 

 

Comme prévu, les gains sont minimes.

 

Consommation

Nous avons mesuré la consommation des cartes graphiques seules. Nous avons effectué ces mesures au repos, sous 3D Mark 06 et sous Furmark.

 

 

La consommation de la GeForce GTX 560 Ti de Gainward est ici légèrement plus élevée que celle de notre exemplaire de référence, une différence qui peut simplement être attribuée à celle observée entre 2 exemplaires d'un même modèle. Nous n'avons pas pu mesurer sa consommation sous Furmark, l'exemplaire entre nos mains n'étant pas stable dans ce test de charge extrême. Comme nous allons le voir par la suite, ceci est probablement dû à une surchauffe de l'étage d'alimentation ainsi qu'à l'absence d'OCP pour empêcher le GPU d'atteindre un niveau de consommation trop élevé.

Si la GeForce GTX 570 Phantom est plus gourmande au repos que la carte de référence (cela peut être dû à ses 3 ventilateurs ou à un étage d'alimentation moins efficace à basse consommation), elle l'est moins en charge.

 

Nuisances sonores

Nous plaçons les cartes dans un boîtier Antec Sonata 3 et mesurons le bruit d'une part au repos et d'autre part en charge. Le sonomètre est placé à 60cm du boîtier.

 

 

Alors que les deux modèles Phantom affichent des nuisances réduites et similaires aux cartes de référence au repos (ventilos à 30% soit 1230 RPM), elles sont significativement plus élevées en charge, dans les deux cas. Les ventilos de la GTX 560 Ti Phantom montent alors à 79% (2910 RPM) et ceux de la GTX 570 Phantom à 84% (3180 RPM).

 

Températures

Toujours placées dans le même boîtier, nous avons relevé la température du GPU rapportée par la sonde interne :

 

 

La GTX 560 Ti Phantom fait ici un petit peu moins bien que la carte de référence alors que la GTX 570 Phantom fait un petit peu mieux.

 

Voici l'ensemble de relevés de température :

 

 

Alors que la GeForce GTX 560 Ti de référence expulse une partie de l'air chaud du boîtier, ce n'est pas le cas pour le modèle Phantom, ce qui entraîne une petite augmentation des températures internes, sans qu'il ne s'agisse d'un réel problème.

 

 

Les choses se compliquent quelque peu avec la GTX 570 Phantom qui n'expulse que très peu d'air chaud en dehors du boîtier alors que la carte de référence en expulse la presque totalité. Les températures internes augmentent cette fois significativement.

 

Voici ce que tout cela donne à travers l'imagerie thermique :

 

[ GTX 560 Ti Phantom au repos ]  [ GTX 560 Ti de référence au repos ]

[ GTX 560 Ti Phantom en charge ]  [ GTX 560 Ti de référence en charge ]

[ GTX 560 Ti Phantom, système en charge ]  [ GTX 560 Ti de référence, système en charge ]

 

L'étage d'alimentation de la GTX 560 Ti Phantom atteint une température très élevée, 128 °C alors que nous ne sommes "que" sous 3DMark 06. Il est aisé d'imaginer que la température va encore grimper sous Furmark et finir par entraîner un plantage, comme nous avons pu le constater.

 

[ GTX 570 Phantom au repos ]  [ GTX 570 de référence au repos ]

[ GTX 570 Phantom en charge ]  [ GTX 570 de référence en charge ]

[ GTX 570 Phantom, système en charge ]  [ GTX 570 de référence, système en charge ]

 

Les températures système sont nettement plus élevées avec la GTX 570 Phantom.

 

Conclusion

Comme nous le suspections, raison de ce petit article, l'efficacité du design Phantom de Gainward n'égale malheureusement pas son originalité. Contrairement à ce que son apparence pourrait laisser penser, il s'agit d'un design plutôt pensé pour fournir une version à coûts réduits plutôt qu'une variante haut de gamme des cartes de référence. Ces dernières restent ainsi globalement plus efficaces et profitent d'une qualité de fabrication plus élevée que les deux modèles Phantom testés ici, dont l'esthétique plutôt réussie peine à cacher la finition approximative une fois les cartes en mains.

Ainsi, la GTX 560 Ti Phantom coûte en général 10€ de plus que la même carte de référence, ce qui n'est bien entendu pas justifié au vu de sa prestation et de son étage d'alimentation qui montre ses limites lors de charges extrêmes. Il en va de même pour la GTX 570 Phantom, 10 à 20€ plus chère et plus bruyante que la carte de référence. Mais encore faut-il parvenir à en trouver une version originale… En effet, plusieurs fabricants ont remplacé le système de refroidissement de référence, très efficace avec sa chambre à vapeur, par celui de la GTX 560 Ti de référence, moins cher mais qui expulse moins d'air chaud hors du boîtier.

Une fois de plus, nous ne pouvons que constater que la concurrence féroce entre AMD et Nvidia, qui tire les prix par le bas, ainsi que des systèmes de refroidissement de référence particulièrement efficaces, compliquent la tâche des fabricants de cartes graphiques qui se retrouvent bien souvent dans l'impossibilité de proposer quelque chose de différent, tout en restant au moins aussi efficace, sans faire exploser la note.

Vos réactions

Top articles