2008-2017 : tests de 56 processeurs et 16 archis Intel et AMD !

Tags : AMD; Intel;
Publié le 13/07/2017 (Mise à jour le 05/10/2017) par
Imprimer

Nos plateformes sont toutes configurées de manière aussi similaire que possible pour ce test.

Performances sous x264


On remarquera que sur un thread, les plateformes aux architectures les plus anciennes sont celles qui peinent le plus. Phenom II et Core 2 se retrouvent en bas du tableau, même si c'est le Core i7-920, certes pas tout jeune, mais qui est pénalisé en prime par une fréquence plus basse. Entre un Core 2 et un 7700K sur un thread, les performances sont multipliées par 2.35. En multithread cela reste le grand écart. Un Pentium G4560 récent dépasse à peine les vieilles gloires extrêmes.

Consommation


[ 230V (W) ] [ ATX12V (W) ]

Plus que jamais, le graphique de consommation à la prise est intéressant quand on regarde la consommation au repos. Il est fascinant de voir à quel point nous avons progressés sur ce point ces dernières années où l'on a presque divisé par trois la consommation au repos entre un Core 2 Extreme et un 7700K !

On peut le vérifier sur la consommation à l'ATX12V qui isole le processeur : les gains sont partagés et le processeur n'est pas le seul à y contribuer. La consommation de la carte mère a significativement diminué également. Le nombre de "chipsets" a été réduit avec la disparition des "northbridges" (les puces qui intégraient le contrôleur mémoire et le contrôleur PCI Express, désormais intégrés dans le processeur) mais surtout une réduction de la consommation des chipsets restants (par coup d'optimisations, et de finesse de gravure améliorée).

De gros efforts ont été faits depuis le Core 2 côté CPU sur la consommation au repos (avec de meilleurs mécanismes de mise en veille du front end et des unités de calculs non utilisées), quelque chose d'essentiel quand l'on sait que les dies utilisés pour beaucoup de ces puces sont également utilisés pour des plateformes mobiles qui au fil des années ont pris les devants sur les plateformes de bureau en termes de ventes.

La consommation sur un coeur des processeurs reste dominée par notre extrême Core 2. Par rapport à un 7700K, on divise par plus de deux la consommation à l'ATX12V, et l'on divise même par trois par rapport aux puces les plus efficientes sur ce point. Face à un Pentium G4560 qui faisait généralement mieux dans les benchs, la consommation est juste divisée par 6 !

On retrouve ce facteur de 6 environ en pleine charge d'ailleurs entre un modeste Pentium G4560 et notre Core 2 Extreme à l'ATX12V, un écart qui se réduit à 3.3x quand on regarde la consommation totale de la plateforme qui lisse les écarts.

En charge complète, c'est le FX-9590 qui consomme le plus, avec 317 watts tirées à la prise, il nous aura fallu un bien large Noctua D15 et quelques ventilateurs pour dissiper cela correctement. A côté, les Threadripper paraissent presque raisonnables, leur socket est aussi, il faut le dire, largement plus adapté !

On notera au final les baisses progressives de TDP que l'on avait pu observer en charge, le 2600K proposant encore une consommation basse, inférieure même au 6700K avec un TDP identique. Intel est en pratique assez souvent (et parfois très nettement) en dessous du TDP annoncé même s'il y a de la variation au fil des années.

Efficacité énergétique

Pour terminer nous calculons l'efficacité énergétique des processeurs en croisant les performances avec la consommation ATX12V pour isoler les CPU :


Sur un thread, on peut voir que la finesse de gravure joue fortement tout comme la génération des puces. Les 14nm d'Intel brillent dans le classement, particulièrement lorsque l'on prend les plus petits dies combinés à une fréquence plus basse (et donc une tension de fonctionnement réduite, qui réduit drastiquement la consommation). Les Ryzen suivent (Threadripper en tête) tandis que les autres plateformes se succèdent.

Sans surprise celles qui consommaient le plus se retrouvent en bas du classement même si l'on notera que Ivy Bridge est plutôt mieux placé que certains de ses successeurs. La consommation des unités AVX/AVX2, qui boostent certes les performances, est un facteur de plus qui ajoute à cet ordre un peu chamboulé. Le Core 2 ferme de très loin la marche, certaines choses ne changent pas.

Quand l'on regarde l'efficacité globale des puces, le Ryzen 7 1700 avec sa fréquence de fonctionnement inférieure reste en tête, talonné par les Pentium G. Le grand écart entre un FX-9590 et un Ryzen montre qu'AMD revient de très, très loin ! Reste que malgré sa démesure, un FX-9590 n'est pas moins efficace que notre Core 2, montrant à quel point ces puces sont devenues déraisonnables d'un point de vue efficacité énergétique en 2017. Dix années après, cela n'est pas non plus anormal...

Vos réactions

Top articles