Comparatif de 40 ventilateurs 120mm PWM

Publié le 27/06/2012 (Mise à jour le 29/11/2012) par
Envoyer Imprimer
Malgré l'amélioration constante des performances par watts des différents composants d'un PC et du rendement électrique des systèmes d'alimentation, une constante dans l'univers informatique est que la puissance de traitement dégage de la chaleur. Afin d'assurer une bonne fiabilité des composants, ceux-ci nécessitent d'être maintenus à une température correcte, et afin d'assurer la tranquillité de l'utilisateur, on cherche à réduire les nuisances sonores liées à ce refroidissement.


La clef de voute de tout refroidissement est bien entendu le ventilateur. Bien que la tendance soit à l'augmentation de leur taille, les ventilateurs 120mm restent pour l'instant les plus répandus, que ce soit au niveau des boitiers ou des ventirads pour processeurs.

Certains fabricants livrent leurs produits -boitiers ou ventirads- avec des ventilateurs, alors que d'autres laissent cette responsabilité à l'utilisateur. Dans le premier cas, les ventilateurs fournis ne sont pas forcément de qualité, et pourront être remplacés pour offrir de meilleures performances, alors que dans le second cas il s'agira d'un passage obligé. A quoi bon acheter un ventirad ou un radiateur watercooling hors de prix, si c'est pour être déçu de ses performances, parce qu'on l'a équipé d'un ventilateur inadapté ?

Les cartes mères abandonnant petit à petit la régulation des ventilateurs DC au profit du PWM, ce qui complique encore un peu plus le choix, nous avons décidé de vous proposer un comparatif de 40 modèles de ventilateurs 120mm PWM, sélectionnés parmi les modèles les plus répandus sur le marché.
Pourquoi le PWM ?
A moins de disposer d'un radiateur suffisamment performant pour refroidir efficacement ce qu'il y a à refroidir sans avoir besoin d'un flux d'air conséquent, pour profiter d'un bon refroidissement en charge tout en limitant au maximum les nuisances sonores en idle, il convient de réguler le ou les ventilateurs placés sur les dits radiateurs. Pour cela, il y a plusieurs méthodes :

- Interrupteur on/off
- Régulation par variation de la tension d'alimentation
- Régulation par PWM

C'est cette dernière méthode qui nous intéresse aujourd'hui : le PWM, ou Pulse Width Modulation (MLI ou Modulation par largeur d'impulsion) n'est pas un concept nouveau dans le monde des pc, et de plus en plus de ventilateurs optent pour ce mode d'alimentation, suivant à marche forcée les constructeurs de carte mère.

Connecteur PWM 4 fils

Un ventilateur DC classique à 3 fils est alimenté en 12V, et afin de réduire sa vitesse de rotation, il suffit d'abaisser cette tension. Le PWM est assez différent puisque la tension reste toujours de 12V, mais le ventilateur reçoit via le 4ème fil une succession très rapide de signaux marche/arrêt :

La fréquence de ces signaux régulera sa vitesse (signaux plus espacés = rotation plus lente), ce qui permet en théorie une gestion plus fine et plus immédiate ainsi qu'une diminution plus importante de celle-ci.


A noter qu'une régulation PWM est tout à fait possible avec 3 fils seulement (2 en fait, le troisième servant à monitorer la vitesse du ventilateur), mais si les moteurs électriques supportent bien ce type de régulation, l'électronique de commande intégrée au ventilateur apprécie généralement moins, et c'est ce qui fait l'intérêt des ventilateurs PWM à 4 pins, puisque l'électronique est ainsi alimentée en permanence. Autre intérêt qui en découle, les éventuelles led présentes sur le ventilateur s'allumeront toujours de la même façon, quelle que soit la vitesse.

En pratique, les avantages du PWM restent toutefois assez limités, et son intérêt est surtout de simplifier la gestion des ventilateurs du côté de la carte mère, puisque les circuits à intégrer sont plus simples que ceux nécessaires à une régulation DC classique.
Vos réactions

Top articles