Intel X25-M V2 (Postville)

Tags : Intel; Intel X25;
Publié le 31/07/2009 par
Envoyer Imprimer


L’arrivée d’Intel sur le marché du SSD en septembre 2008 avait fait grand bruit. Mettant en avant un contrôleur 10 canaux ultra-performant, un wear leveling très efficace et une amplification en écriture réduite, le géant de Santa Clara affichait des performances jamais vue et une fiabilité hors norme avec 100 Go / jour d’écritures pendant 5 ans sur ces disques MLC.

Malheureusement notre enthousiasme fut vite refroidit par un problème de stabilité des performances mis en avant dès notre premier test du disque. Après avoir parlé d’un « comportement attendu », Intel corrigea finalement le problème via un firmware en Avril dernier alors que ce problème était pointé du doigt depuis quelques mois seulement par des médias outre atlantique.


Ce souci résolu, le X25-M redevenait intéressant mais n’arrivait toutefois pas à lutter ces derniers temps en terme de prix au Go par rapport à ses concurrents à base de contrôleur Indilinx Barefoot (OCZ Vertex, GSkill Falcon, SuperTalent UltraDrive ME, Crucial M225, Corsair Extreme …) ou Samsung S3C29RBB (Samsung PB22-J, OCZ Summit, Corsair Performance …). Initialement prévue pour le dernier trimestre, c’est donc avec intérêt que nous avons vu arriver avec de l’avance un nouveau X25-M.
Des puces Flash 34nm
Pour commencer, voici comment distinguer les précédents X25-M de ces nouveaux dont le nom de code est Postville :

- Anciens : SSDSA2MH080G101 et SSDSA2MH160G101
- Nouveaux : SSDSA2MH080G2C1 et SSDSA2MH160G2C1

La principale différence entre ces deux révisions se fait au niveau des puces Flash NAND MLC utilisées. Micron, avec qui Intel est partenaire pour tout ce qui concerne la Flash, reste le fournisseur mais alors que les puces étaient précédemment gravées en 50nm, il s’agit cette fois de puces 34nm. L’avantage est double puisque d’une part le coût au Go baisse du fait d’une densité plus forte, et d’autre part ses puces sont plus performantes.


L’ancien X25-M 160 Go utilisait 20 puces de 8 Go l’une, le nouveau utilise désormais 10 puces de 16 Go pièce, ce qui laisse d’ailleurs la porte ouverte à une version 320 Go. Ces mémoires Flash sont plus rapides, puisque Intel annonce que l’on passe de latences de 85 à 65µs en lecture et de 115 à 85µs en écriture. En pratique la lecture aléatoire de blocs de 4 Ko reste identique à 35000 IOPS, alors que l’on passe de 3300 à 6600 (en 80 Go) et 8600 (en 160 Go) IOPS pour les écritures aléatoires de la même taille. Les débits séquentiels restent identiques à 250 Mo /s en lecture et 70 Mo /s en écriture.


Une fois le SSD ouvert ont découvre un autre changement puisque la mémoire cache passe de 16 à 32 Mo. A ce propos, alors qu’auparavant la SDRAM utilisée était d’origine Samsung, il s’agit cette fois plus logiquement d’une puce Micron.

Afin d’illustrer la baisse de prix en 10 mois, il faut savoir qu’au lancement des premiers X25-M, ces derniers étaient à 595 et 945$ en versions 80 et 160 Go. Les nouveaux X25-M sont à 225 et 440$, soit 62 et 53% de baisse ! En pratique par rapport aux derniers prix des X25-M V1, les V2 sont 25 à 30% moins onéreux.
Vos réactions

Top articles