AMD Radeon HD 4870 & 4850

Publié le 25/06/2008 par
Envoyer Imprimer


AMD revient en force avec de nouvelles Radeon. La série 4800 est en effet plus que prometteuse, et pas seulement sur le papier puisque nous vous avons pu le vérifier la semaine passée à travers l'aperçu des performances du petit modèle, la Radeon HD 4850. Aujourd'hui nous allons vous en proposer un test complet qui inclut la Radeon HD 4870 ainsi qu'une analyse en détails de son architecture.


Faire beaucoup avec peu
Contrairement à Nvidia qui a le vent en poupe et malgré une Radeon HD 3800 plutôt sympathique, AMD a des difficultés à vendre ses Radeon, surtout sur le milieu et le haut de gamme. Nvidia domine nettement ce segment tant en terme de ventes qu'en terme d'image et il est comme vous vous en doutez très coûteux de se battre sur ce terrain.


Parallèlement à cela, le multi-GPU a gagné en maturité et est devenu une solution sur laquelle il est possible de se reposer d'une manière acceptable pour le très haut de gamme. Comme nous l'avons répété à plusieurs reprises, et comme les tests des GeForce GX2 et autres Radeon X2 l'ont montré, ce n'est pas la solution idéale, mais à défaut de mieux elle permet de combler un éventuel vide à ce niveau.

Ayant des ressources limitées, AMD doit se concentrer sur des projets efficaces. AMD n'a pas les moyens de jouer à celui qui a la plus grosse en matière de GPU, il est donc évident que développer un énorme GPU, comme l'a fait Nvidia avec le GT200 des GeForce GTX 200, n'est pas au programme. Du coup que reste-t-il à AMD ? Se contenter du bas de gamme ? Heureusement ce n'est pas le cas.

AMD a décidé de se concentrer sur le segment "performance". Un segment en général partagé par les gros modèles milieu de gamme et les produits plus haut de gamme déclassés. Entre 150 et 250 €, le segment "bonne affaire" en quelque sorte. AMD a ainsi pris la base de son architecture HD 2000/3000 et essayé d'en tirer le maximum pour un budget "GPU performance", c'est-à-dire pour une puce de taille moyenne, très loin des 600 mm² du GT200 de Nvidia.


Le RV770 ainsi développé ne mesure que 260 mm², mais embarque malgré tout la bagatelle de 956 millions de transistors. Le Radeon HD 3800, ou RV670 se contentait, lui, de 190 mm² et de 666 millions de transistors. Avec 40% de plus, qu'à pu faire AMD ?
Vos réactions

Top articles