Nvidia GeForce GTX 280 & 260

Publié le 16/06/2008 par
Envoyer Imprimer


Enfin ! Après de très longs mois d'attentes, un nouveau "gros" GPU débarque. Ce GT200 développé par Nvidia pousse plus loin l'architecture GeForce 8 et promet de pouvoir remplacer une GeForce 9800 GX2 par une carte équipée d'un seul GPU.


Un énorme GPU : pas facile
Jen Hsun Huang a régulièrement réaffirmé l'engagement de Nvidia à continuer le développement de solutions graphiques haut de gamme monolithiques, entendez par là équipées d'un seul gros GPU et non de 2 puces plus modestes. Un discours qui tranche avec ce qui semblait se dessiner : GeForce 9800 GX2, Radeon HD 3870 X2… Si cette stratégie convient à AMD qui ne dispose malheureusement que de ressources limitées, Nvidia voit les choses différemment.


Jen Hsun Huang, CEO de Nvidia, n'a pas peur de financer le développement d'énormes GPUs.

Un gros GPU est rentable pour Nvidia, tout d'abord parce que la marque GeForce a le vent en poupe et donc se vend bien, ensuite parce que Nvidia peut exploiter ces gros GPUs sur d'autres marchés très rentables avec les Quadro et si tout se passe bien avec les cartes Tesla, c'est tout du moins le pari de Nvidia. Du coup, pourquoi se priver ?

Le GT200 fait ainsi dans la démesure. Il s'agit du plus gros GPU jamais fabriqué avec ses 1.4 milliards de transistors gravés en 65 nanomètres. Un challenge pour TSMC. La taille de la puce doit avoisiner les 600 mm², du jamais vu, alors que la précédent monstre en terme de taille était le G80 des premières GeForce 8 avec pas loin de 500 mm².


Le die du GT200 est énorme.

Concevoir un tel GPU n'est pas aisé, du coup il a pris du retard. Jen Hsun Huang, l'avait indirectement annoncé pour la fin de l'année 2007, c'est donc seulement 6 mois plus tard qu'il est prêt à être commercialisé. Ce GT200 n'est donc pas une réaction au RV770 d'AMD comme certains ont pu le dire même si il arrive à point nommé pour ne pas laisser AMD reprendre temporairement les devants. Le retard de ce GT200 explique en partie le désordre dans la gamme Nvidia GeForce 8 et 9 puisqu'il semble évident que son absence ait posé problème.

Du coup Nvidia entend faire table rase sur les précédentes dénominations de ses GPUs. Le nom de code du GT200 a lui aussi changé plusieurs fois (vous remarquerez d'ailleurs qu'il est écrit G200 sur la puce et non il ne s'agit pas d'une puce Matrox). Les cartes graphiques qui l'embarqueront seront nommées GeForce GTX 200, avec des modèles 280 et 260 au départ.

Mais que peut-on faire avec 1.4 milliards de transistors et la base de l'architecture GeForce 8 ?
Vos réactions

Top articles