La vraie consommation des PC

Publié le 11/05/2007 par
Envoyer Imprimer
Les configurations
Pour aller plus loin dans nos tests, nous allons maintenant étudier de manière plus précise la consommation de 3 configurations. Pour se faire, nous mesurons au niveau de la prise de courant via notre wattmètre la consommation au repos et en charge sous Prime95+3DMark06, puis en charge nous relevons en sus les différentes intensitées relevés directement en sortie d’alimentation. En effet, lorsqu’une alimentation est spécifiée à 400 watts, il ne s’agit pas de la puissance maximale qu’elle consomme mais de la puissance maximale qu’elle peut délivrer. Avec un rendement de 80%, une alimentation 400 watts consommera 500 watts pour délivrer sa puissance maximale.

Notre première configuration dite de milieu de gamme, qui pour des raisons pratique embarque la même carte et le même disque principal qui sont un peu plus haut de gamme :

- ASUSTeK P5N32-E SLI Deluxe (nForce 680i SLI)
- Intel Core 2 Duo E4300
- Ventirad Intel box
- Sapphire Radeon X1950 Pro 256 Mo
- 2x1 Go DDR2 800
- Western Digital Raptor 74 Go
- Lite-On CD-RW 48x
- Enermax 120mm au mini
- Creative Sound Blaster Audigy

Au repos sur le bureau Windows, la consommation atteint 130.1 Watts, et grimpe jusqu’à 218.1 watts en charge. Voilà ce qui se passe lorsqu’on regarde les différentes lignes :


Au final l’alimentation fournie véritablement 183.5 watts en charge, à 72% sur le 12V. Le rendement de l’alimentation est donc ici de 84.1%, un très bon score. Pour être clair, une alimentation 250 watts, histoire d’avoir un peu de marge, suffirait largement à alimenter une telle configuration, à condition bien entendu que les spécifications de l’alimentation soient respectées !

On passe maintenant à notre configuration haut de gamme, sur laquelle un X6800 vient remplacer le E4300, alors que l’on rajoute un HDD Samsung 250 Go, que la ventilation de l’Enermax est passée au maximum (ce qui au vue de cette dernière équivaut sans problème à deux ventilateurs silencieux), et la X1950 Pro laisse place à une Albatron GeForce 8800 GTX.

- ASUSTeK P5N32-E SLI Deluxe (nForce 680i SLI)
- Intel Core 2 Duo X6800
- Ventirad Intel box
- Albatron GeForce 8800 GTX
- 2 x 1 Go DDR2 800
- Western Digital Raptor 74 Go
- Samsung 250 Go
- Lite-On CD-RW 48x
- Enermax 120mm au max
- Creative Sound Blaster Audigy

Les consommations mesurées sont respectivement de 191.1 et 347.7 watts au repos et en charge. L’alimentation répartie sa puissance comme suit :


Par rapport au cas précédent, on note une baisse du 12V arrivant par la prise ATX, ceci étant lié au fait que la 8800 tire moins de courant directement du port PCI Express que la X1950 Pro, ce qui est bien entendu compensé par les prises dites PCI-E. Au final l’alimentation délivre 285.8 watts, soit un rendement de 82.3%, dont 80% sur le +12V. On notera qu’en passant à un SLI de 8800 GTX sur cette configuration, l’alimentation doit délivrer 416 watts en charge. Sans SLI, une alimentation de 350W est donc suffisante ici.

On passe maintenant à la configuration très haut de gamme, sur laquelle on passe à un quad core QX6700, qui plus est overclocké à 3.2 GHz en 1.5V – en fait le CPU supporte cette fréquence dès 1.4V mais il s’agissait ici d’augmenter au maximum la consommation. Une seconde 8800 GTX est ajoutée, de même qu’un second Raptor 74 Go et qu’un second disque de 250 Go, de chez Maxtor cette fois. On passe également à 4 Go de DDR2-800, alimentées en 2.25V, et le refroidissement CPU est assuré par un Scythe Infinity.

- ASUSTeK P5N32-E SLI Deluxe (nForce 680i SLI)
- Intel Core 2 Duo QX6700 @ 3.2 GHz @ 1.5V
- Ventirad Scythe Infinity
- 2 x Albatron GeForce 8800 GTX
- 4 x 1 Go DDR2 800 @ 2.25V
- 2 x Western Digital Raptor 74 Go
- Samsung 250 Go + Maxtor 250 Go
- Lite-On CD-RW 48x
- Enermax 120mm au max
- Creative Sound Blaster Audigy

La consommation double par rapport à la précédente configuration, puisqu’on en est à 384.7 watts au repos, pour 687.6 watts en charge. Premier point choquant, au repos cette configuration est plus gourmande que la précédente en charge. Bien entendu nous n’y sommes pas aller avec le dos de la cuillère mais cela prouve qu’il serait plus qu’utile que les constructeurs s’attachent à réduire la consommation de composants dans ces conditions.


L’alimentation délivre en fait 567.6 watts, dont 85.3% sur le +12V, et le rendement est donc de 82.6%. Cette configuration permet donc de justifier l’achat d’une alimentation 600-650 watts, voir un peu plus si on aime avoir de la marge. La charge sur le +12V est relativement importante et il faudra donc veiller à avoir une alimentation capable de délivrer un bonne intensité sur cette ligne. On notera que passer le CPU de 1.5 à 1.4V, ce qui est plus raisonnable, permet de gagner un peu en consommation ce qui fait que le +12V passe alors de 40.3A à 37.9A.
Vos réactions

Top articles