La vraie consommation des PC

Publié le 11/05/2007 par
Envoyer Imprimer
Variation CPU
Pour commencer, voici la consommation de la configuration lorsque l’on fait varier le processeur, que ce soit en changeant de modèle ou en overclockant.


L’influence est comme vous pouvez le voir importante, l’écart entre le moins gourmand et le plus gourmand étant de 64 watts au repos sur le bureau Windows et de 131 watts en charge, à l’aide de deux sessions à quatre sessions de Prime95. Comme vous pouvez le voir sur le X6800, plus que la hausse de la fréquence c’est la hausse de la tension, dans le cadre de l’overclocking, qui augmente la consommation.

Bien entendu en sus du processeur Prime95 entraine une charge au niveau de la mémoire ou du chipset. Si l’on veut isoler le processeur il faut passer par un ampèremètre, ce qui permet de mesurer la consommation du bloc d’alimentation processeur de la carte mère dont le rendement varie entre 80 et 90%. On mesure alors 45,3 watts pour le E4300 en charge, contre 158,4 watts pour le QX6700 overclocké.

Variation GPU
L’autre paramètre important dans la consommation d’une machine est la carte graphique. Nous avons mesuré la consommation en faisant tourner le test de Pixel Shader de 3DMark 2006 avec Prime95 de manière à obtenir une consommation CPU constante quelque soit la vitesse d’exécution de 3DMark06. Le choix de ce test n’est pas anodin car parmi nos recherches il s’avère que c’est celui qui offrait la consommation la plus importante de manière constante.


Rien que sur le bureau Windows, une 8800 GTX consomme 50 watts de plus qu’une X1950 Pro, cet écart montant à 92 watts en 3D. Autant ce dernier chiffre est compréhensible, autant en 2D il semble que des efforts soient à faire afin de limiter une consommation qui n’est pas vraiment justifiée. Le fait de passer en SLI augmente notablement la charge et permet de déduire la consommation d’une 8800 GTX : 82 watts en 2D, 172 watts en 3D.
Vos réactions

Top articles