Les derniers contenus liés au tag Intel

Afficher sous forme de : Titre | Flux Filtrer avec un second tag : AMD; Atom; Core i3; Core i7; Haswell; Ivy Bridge; LGA 1150; LGA 1155; LGA 2011; Pentium;

Intel SSD Pro 2500, toujours en SandForce

Publié le 22/07/2014 à 23:35 par Marc Prieur
Commentaires (1) RéactionEnvoyer Imprimer

Intel lance une nouvelle gamme de SSD professionnels, les Pro 2500, qui sont déclinés en divers formats et capacités :

- 2.5" 7mm : 120, 180, 240, 360 et 480 Go
- M.2 80mm : 180, 240 et 360 Go
- M.2 60mm : 180, 240 Go


Il s'agit en fait d'une évolution des SSD Pro 1500 lancés à l'été dernier, qui sont eux-mêmes une déclinaison de la version grand public SSD 530. Ces SSD Pro 1500 se distinguaient notamment des 530 par le support de la norme TCG Opal ainsi que des fonctions de monitoring à distance avec le logiciel Intel SCS.

On retrouve encore une fois un contrôleur SandForce de seconde génération, et les performances annoncées de 540 et 490 Mo /s en lecture et écriture séquentielle et 48K et 80K IOPS en accès aléatoire 4K sont valables pour des données compressibles. En incompressible un SSD 240 Go plafonne plus logiquement à 270 Mo /s en écriture séquentielle.

Au niveau des différences on note que le codage si il reste de type AES 256 bits est désormais conforme à la norme TCG Opal 2.0 et est compatible avec Microsoft eDrive, ce qui permet l'usage du codage AES matériel sous Bitlocker. Intel garde donc avec les SSD ses mauvaises habitudes avec des segmentations assez artificielles en terme de fonctionnalités. Chez Crucial et Samsung par exemple les SSD grands publics supportent TCG Opal 2.0 et eDrive.

La consommation a également été revue à la baisse au repos, puisqu'on passe de 125 à 55 mW (avec le SATA LPM actif) alors que les chiffres en activité sous BAPCo MobileMark 2007 et au repos DevSleep sont inchangés à 195 mW et 5 mW.


Mais le changement le plus notable est finalement l'utilisation de mémoire MLC fabriquée par SK Hynix. Jusqu'alors Intel utilisait logiquement de la Flash issue de sa joint-venture avec Micron, IM Flash, ou fabriquée directement par Micron. Intel passe désormais en sus par SK Hynix afin de répondre à la demande croissante.


Intel met bien entendu en avant la fiabilité de ces SSD, qui sont garantis 5 ans, et vise un taux de panne annualisé maximal de 0,73% sur cette gamme tout en annonçant qu'en pratique le taux observé sur les Pro 1500 n'est que de 0,3%. Les SSD Pro 2500 profiteront à l'instar de leurs prédécesseurs du programme Stable Image Platform qui doit garantie une disponibilité des produits sur le marché pendant au moins 15 mois.

+100 MHz pour +0$ sur les Core i3 et Pentium

Publié le 21/07/2014 à 18:17 par Marc Prieur
Commentaires (11) RéactionsEnvoyer Imprimer

Comme prévu, Intel vient de lancer de nouveaux Core i3 et Pentium affichant des gains de 100 MHz par rapport aux références Haswell Refresh lancés en juin. Une sorte de Refresh de Haswell Refresh donc...

La gamme Core i3-4300, composée de deux cœurs avec hyperthreading avec 4 Mo de cache L3 et d'un iGPU avec 20 unités, est désormais constituée de la sorte :

-Core i3-4370 : 3.80 GHz à 149$ (nouveauté)
-Core i3-4360 : 3.70 GHz à 138$ au lieu de 149$
-Core i3-4350 : 3.60 GHz à 138$
-Core i3-4340 : 3.60 GHz à 149$ (!)
-Core i3-4330 : 3.50 GHz à 138$

Le Core i3-4360 baisse au passage, ce qui rend inutile toute les versions inférieures. Vu la différence de fréquence c'est le Core i3-4360 qui est le plus intéressant dès lors que la tarification officielle est appliquée. A noter l'incohérence sur l'i3-4340 que nous avions déjà évoqué précédemment.

La gamme Core i3-4100, qui dispose de 3 Mo de cache L3 et d'un iGPU avec 16 unités est composée de 3 modèles :

-Core i3-4160 : 3.6 GHz à 117$ (nouveauté)
-Core i3-4150 : 3.5 GHz à 117$
-Core i3-4130 : 3.4 GHz à 117$

A terme seul le Core i3-4160 devrait logiquement subsister. Un cran en dessous on passe à la gamme Pentium G3400, qui se distingue des Core i3-4100 par l'absence de l'hyperthreading ainsi que de l'AVX et des instructions AES-NI (en sus de VT-d et TSX-NI déjà absent des i3), et par l'iGPU qui ne dispose plus que de 10 unités :

-Pentium G3460 : 3.5 GHz à 86$ (nouveauté)
-Pentium G3450 : 3.4 GHz à 75$ au lieu de 86$
-Pentium G3440 : 3.3 GHz à 86$ (!)
-Pentium G3430 : 3.3 GHz à 75$
-Pentium G3420 : 3.2 GHz à 75$

Là encore on gagne 100 MHz sans hausse de prix ce qui est toujours bon à prendre, avec les G3460 et G3450 qui devraient éclipser les autres références. Enfin sur les Pentium G3200, qui se limitent à la DDR3-1333 alors que les les G3400 supportent la DDR3-1600, on a :

-Pentium G3258 : 3.2 GHz à 72$ (débloqué)
-Pentium G3250 : 3.2 GHz à 64$ (nouveauté)
-Pentium G3340 : 3.1 GHz à 64$
-Pentium G3220 : 3.0 GHz à 64$

Là encore le gain de 100 MHz se fait au même tarif. Au final donc les références qui devraient sortir du lot de cette gamme volontairement complexe seront les suivantes :

-Core i3-4370 : 3.80 GHz à 149$
-Core i3-4360 : 3.70 GHz à 138$
-Core i3-4160 : 3.6 GHz à 117$
-Pentium G3460 : 3.5 GHz à 86$
-Pentium G3450 : 3.4 GHz à 75$
-Pentium G3258 : 3.2 GHz à 72$
-Pentium G3250 : 3.2 GHz à 64$

Résultats Intel Q2 en hausse

Publié le 16/07/2014 à 10:09 par Guillaume Louel
Commentaires (12) RéactionsEnvoyer Imprimer

Intel vient d'annoncer ses résultats financiers pour le second trimestre avec un chiffre d'affaires de 13.8 milliards de dollars. Un chiffre conséquent, en hausse de 8% par rapport au même trimestre l'année dernière (qui était rappelons-le une année particulièrement difficile pour le PC) et qui reste même supérieur au chiffre enregistré en Q2 2012 (13.5 milliards). Le bénéfice net s'élève à 2.8 milliards avec une marge brute en forte hausse atteignant les 64.5% (contre 58.3% l'année dernière).

On note une hausse de 6% par rapport à l'année dernière de l'activité « PC Client ». Le volume de vente est en hausse de 9% mais le prix moyen est lui en baisse de 4%. Dans le détail, on notera que le desktop est en hausse de 8% en volume et de 2% en prix moyen. C'est le prix moyen côté PC portables qui fait un peu chuter les chiffres : si le volume est en hausse de 9%, le prix moyen baisse de 7%. L'effet « Chromebook » se fait clairement sentir ici, tout comme la poussée de Bay Trail sur les portables représentant 20% de leur volume.

La division Data Center d'Intel est elle aussi en forte hausse, +19%, mais c'est surtout la baisse importante de la division Mobile/Communications qui retient l'attention avec seulement 51 millions de chiffre d'affaire, en baisse de 67% par rapport au trimestre précédent. La question du LTE (4G) pose toujours problème côté smartphones pour le constructeur. Un modem LTE est en cours de qualification, prévu pour le premier semestre 2015. Sa qualification a cependant été légèrement repoussée. Intel n'a pas indiqué si cela décalerait la (large) fenêtre de lancement.

Concernant le 14 nm, Brian Krzanich a indiqué qu'une étape de qualification des Core M « Broadwell » avait été franchie et évoque une disponibilité de plateformes Broadwell pour les premiers modèles avant la fin de l'année - mais un volume pour les OEM pour le premier semestre 2015. Cherry Trail, la version 14nm de Bay Trail a également été évoquée pour un lancement avant la fin de l'année.


On notera que concernant Skylake, malgré des roadmaps qui circulent, Brian Krzanich a indiqué que la fenêtre de lancement était 2015 et que la date précise n'était pas encore fixée. Un langage relativement diplomatique qui semble laisser une marge pour décaler éventuellement le lancement au-delà du second trimestre, le CEO indiquant que cela dépendrait en partie de ses partenaires.

Quelques détails sur les chipsets séries 100

Tags : Intel; Skylake;
Publié le 15/07/2014 à 14:00 par Guillaume Louel
Commentaires (23) RéactionsEnvoyer Imprimer

Nos confrères de VR-Zone ont publié quelques slides semblant extraits de la roadmap d'Intel. On y trouve quelques petits détails sur les chipsets qui accompagneront le lancement des processeurs Skylake d'Intel, prévus pour 2015. Après les séries 8 et 9, sans trop de surprises le constructeur aura choisi de passer à la centaine pour nommer ses chipsets.


On retrouvera donc un Z170 pour faire suite aux actuels Z87 et Z97, les autres déclinaisons obtenant le même traitement. Au-delà de la nomenclature, les caractéristiques laissent entrevoir certains changements importants :


La première chose qui frappe est bien entendu la première ligne qui parle de lignes PCI express Gen 3 ! Selon toutes vraisemblances, Intel remplacerait – enfin ! - le bus « DMI 2.0 » (un bus basé sur un lien PCI Express x4 2.0) qui relie actuellement le processeur au chipset par une version 3.0 (PCI Express x4 3.0) doublant la bande passante. Un changement qui ne peut qu'être le bienvenu ! On notera au passage que le nombre maximal d'USB 3.0 passe à 10 (contre 6 actuellement), et l'officialisation du SATA Express dont le support est flou sur la génération actuelle.

On notera également qu'Intel continue de garder le concept d'I/O Port Flexibility introduit avec le Z87. En pratique, on retrouvait dix-huit ports utilisables au choix pour un port SATA, un port USB 3.0 ou une ligne PCIe. Sur Z87, quatorze des dix-huit ports étaient assignés de manière fixe (4 SATA, 6 PCIe, 4 USB 3.0) tandis que quatre autres étaient « flexibles » (deux ports pouvant choisir entre USB 3.0 ou PCIe, et deux autres pouvant choisir entre SATA ou PCIe). Des choix qui sont effectués par les constructeurs de cartes mères et qui leur permettent de proposer des configurations différentes en fonction de leur besoin.


Cette flexibilité évolue puisque l'on dispose désormais de 26 lignes au lieu de 18, qui sont presque toutes configurables. Il est ainsi possible de disposer de 20 lignes PCIe si l'on décide ne de pas utiliser par exemple les ports SATA Intel et de se limiter à six USB 3.0 sur le futur Z170.

Des possibilités nouvelles qui devraient permettre aux constructeurs de cartes mères d'être un peu plus créatifs et de pouvoir intégrer un plus grand nombre de contrôleurs externes sans user d'artifices (ponts PCIe pour partager des lignes sur les modèles haut de gamme). En espérant que cela ne pousse pas à une énième extension de gammes déjà fort larges. Gigabyte détenant pour rappel le record avec 25 modèles distincts pour le seul chipset Z97 ! Le lancement de Skylake et des chipsets séries 100 est prévu pour rappel pour le second trimestre 2015.

Test : Crucial MX100, Intel 730 et Sandisk Extreme Pro

Publié le 11/07/2014 à 17:35 par Marc Prieur
Commentaires (9) RéactionsEnvoyer Imprimer

Nous venons de mettre à jour notre comparatif de SSD SATA 6G d'une capacité de 480 à 512 Go avec 4 nouvelles références, ce qui porte le total à 19. Un chiffre qui devrait augmenter dans l'été avec l'arrivée de nouvelles références comme le Samsung 850 Pro annoncé il y a peu par exemple.

Voici un rapide descriptif des SSD ajoutés et ce qu'il y a à en retenir :

Crucial M550

Le M550 a déjà fait l'occasion d'un focus en mars, nous profitons de cette mise à jour pour l'intégrer au sein de notre comparatif. En version 512 Go, il se distingue moins du M500 et pas du tout du MX100 en termes de performances, ce qui réduit fortement son intérêt puisqu'il est plus cher sans avoir un "plus" comme par exemple une garantie de 5 ans.

Crucial MX100



Le Crucial MX100 reprend le même contrôleur que le M550, mais est cette fois associé en versions 256 et 512 Go à de la MLC 16nm. En version 512 Go les performances sont similaires au M550 avec un prix agressif ce qui en fait LE SSD du moment sur cette capacité !

Intel SSD 730

Avec le SSD 730, Intel décline en version grand public son contrôleur SATA 6G professionnel PC29AS21CA0. Associé à de la mémoire MLC 20nm Intel, il se distingue tout particulièrement lors de charges extrêmes en écriture avec des latences maximales qui sont les plus contenues du comparatif. Reste que si cela peut être utile dans le monde professionnel et plus particulièrement sur serveurs, pour un usage plus standard ça ne l'est pas.

Sandisk Extreme Pro

Sandisk met à jour son Extreme II qui passe en version Pro. On note le passage à la seconde génération de Flash MLC 19nm de Flash Forward qui est à la fois plus petite et donc plus économe à produire mais aussi plus rapide, ainsi qu'une garantie qui passe de 5 à 10 ans ou à 80 To écrits maximums (22 Go par jour pendant 10 ans). En pratique les avancées sont limitées par rapport à l'Extreme II et la garantie allongée se ressent dans le tarif.


Top articles