Les derniers contenus liés au tag Intel

Afficher sous forme de : Titre | Flux Filtrer avec un second tag : AMD; Atom; Core i3; Core i5; Core i7; Haswell; Ivy Bridge; LGA 1150; LGA 2011; Skylake;

Intel veut démocratiser Thunderbolt 3

Tags : Intel; Thunderbolt;
Publié le 24/05/2017 à 22:38 par Marc Prieur

Intel vient d'annoncer  un changement important dans sa stratégie Thunderbolt puisqu'il planifie désormais de l'intégrer directement au CPU ! Jusqu'alors, le support du Thunderbolt 3 passe par un contrôleur additionnel gérant également l'USB 3.1, Alpine Ridge, qui peut être interconnecté jusqu'en PCIe x4 Gen3 avec le reste du système.

Intel ne donne pas plus de détails sur cette implémentation à venir, on ne sait pas quels processeurs seront concernés ni quand ils arriveront sur le marché. On ne sait pas non plus si elle se fera au sein du die du processeur à proprement parler au bien via le chipset qui est présent sur certaines puces mobile sur le même packaging.

L'autre avancée importante est qu'Intel mettra à disposition à partir de l'année prochaine les spécifications de Thunderbolt sous la forme d'une licence gratuite, de quoi encourager la multiplication des puces compatible côté hôtes comme périphériques !

Comme nous vous l'indiquions précédemment, l'USB-IF avait bloqué la prolifération des standards propriétaires sur son connecteur Type-C (en grande partie à cause de Thunderbolt !) : un standard propriétaire ne pouvait fonctionner qu'entre des contrôleurs de même marque. En pratique donc, Thunderbolt 3 était limité à des contrôleurs Intel des deux côtés (hôte et périphérique). On imagine donc qu'Intel demandera que l'USB-IF devienne un "mode alternatif" ouvert qui permettra l'interopérabilité. Cela donne en prime des garanties sur le type de licence "gratuite" qu'Intel aura choisi, l'USB-IF étant particulièrement regardant sur la question.

Dans l'absolu, c'est une très bonne nouvelle pour toute l'industrie puisque l'implémentation de Thunderbolt sera relativement triviale pour les fabricants de contrôleurs, il s'agit juste de router les lignes PCIe vers le port Type-C. Tous les contrôleurs ne proposeront probablement pas l'option, en particulier les modèles bas coût. Thunderbolt 3 réclame pour rappel une interconnexion PCIe x4, mais cela devrait grandement ouvrir le standard.

Avec l'arrivée d'un mode alternatif (c'est le nom officiel donné par l'USB aux standards alternatifs gérés par les ports USB Type-C, par exemple DisplayPort) pour le PCI Express, l'USB Type-C complète un des manques importants de sa norme pour espérer atteindre le but du connecteur universel. Cela évite également à Intel de voir arriver un standard concurrent de PCI Express sur USB Type-C, une option qui restait ouverte jusqu'ici.

Rappelons que si l'USB 3.1 Gen2 se "limite" à 10 Gbps, Thunderbolt 3 peut atteindre sur 2 mètres 20 Gbps avec un câble passif et 40 Gbps avec un câble actif (on trouve aussi des câbles passifs 40 Gbps dans le commerce, mais ils se limitent à 50cm). Il est même question de 60m avec des câbles optiques actifs, mais ces câbles initialement prévus pour 2016 tardent à arriver et il faut tout de même compter 1500 € pour les versions Thunderbolt 2 de cette dimension !

Rumeur - Core i9 et Ryzen 9 ?

Publié le 15/05/2017 à 17:57 par Marc Prieur

AMD comme Intel seraient en train d'affûter leurs armes sur le très haut de gamme pour l'été. Du côté d'Intel, on le sait depuis quelques temps déjà la plate-forme Basin Fall débarquera cet été. Utilisant un Socket 2066 et un chipset X299, elle supportera à la fois des 4 coeurs Kaby Lake-X et des 6, 8 et 10 coeurs Skylake-X.

Petite originalité, aux dernières nouvelles ces Skylake-X seraient lancés sous la dénomination commerciale Core i9, et il est possible qu'Intel se décide au dernier moment à lancer une déclinaison… 12 coeurs !

AMD ne serait pas en reste avec Threadripper, une version mono-Socket d'un CPU serveur associant deux des die Zeppelin utilisés sur Ryzen 5/7 (ils sont 4 dans le cas d'un Naples 32 coeurs). On aurait ainsi jusqu'à 16 coeurs, avec probablement des 12 coeurs également, le nombre de canaux mémoire et lignes PCIe par rapport aux Ryzen AM4 étant également doublé. Côté Socket il utiliserait le même que Naples, soit le monstrueux Socket SP3r2 et ses 4094 contacts.

Si l'existence de telles plates-formes pour certaines stations de travail est la bienvenue, on peut tout de même se demander si leur déclinaison sur des gammes plus "grand public" est bien nécessaire.

La famille Xeon devient Scalable

Publié le 04/05/2017 à 19:08 par Guillaume Louel

Intel vient de dévoiler quelques petits détails sur la future nomenclature de ses processeurs pour serveurs, les Xeon. Quelques informations avaient déjà filtrés la semaine dernière dans un PCN indiquant l'arrivée des marques Xeon Gold et Xeon Platinum pour les séries 6000 et 8000.

Intel proposera donc quatre gammes, les Xeon Bronze, Silver, Gold et Platinum pour remplacer les gammes Xeon E5 et E7. En pratique, Intel n'est pas très précis sur la manière dont il remplira ses gammes colorées, indiquant simplement qu'ils ne se baseront plus sur une segmentation autour du nombre de sockets gérés en simultané, ce qui était visiblement beaucoup trop simple et logique. Une seule nomenclature désormais, Skylake-SP remplacera les gammes E/EP/EX qui permettaient précédemment de distinguer les processeurs en fonction de leur socket/plateforme. Le nom commercial de la famille Xeon sera désormais Scalable.

Au delà de cette palette de couleurs métallisée, Intel ne donne aucune autre information, visiblement fier de présenter cette nouvelle innovation dans sa segmentation. On espère que le constructeur sera un peu plus clair au lancement des Xeon Skylake, prévu pour rappel fin juin/début juillet !

Dossier : Pentium G4560 : la fin des Core i3 ?

Publié le 04/05/2017 à 14:50 par Guillaume Louel

Avec Kaby Lake, Intel propose pour la première fois l'HyperThreading sur sa gamme Pentium, piquant l'argument phare des Core i3. Comment se comporte le G4560 face à un i3-7100 plus onéreux ?

[+] Lire la suite

Faille critique dans l'Intel AMT

Tag : Intel;
Publié le 02/05/2017 à 14:53 par Marc Prieur

Intel vient de corriger une faille critique affectant le firmware Management Engine (ME) depuis les … 1ers Core de 2008 ! Les machines professionnelles équipées de ces processeurs peuvent pour rappel intégrer des fonctions avancées d'administration à distance faisant appel à ce firmware.

Lorsque les technologies Active Management Technology (AMT), Intel Standard Manageability (ISM) ou Intel Small Business Technology (SBT) sont actives, cette faille peut permettre à un pirate de prendre le contrôle de la machine à distance ou en local et est donc critique.

Vous trouverez sur cette page fournie par Intel  des liens vers des ressources permettant d'une part d'identifier si votre machine dispose de ces technologies, des informations concernant les mises à jour résolvant la faille et à défaut des méthodes permettant de désactiver ces fonctions.

On ne peut bien entendu pas s'empêcher de relever qu'Intel met en avant la « protection à distance » ou la faculté de « protéger leurs ressources informatiques en réseau » pour vanter sa technologie AMT .

Top articles